Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brésil: Le pire pour la classe dominante serait la réélection de Lula

Publié le par Bolivar Infos

Cubadebate, 9 mars 2016

traduction Françoise Lopez

Le théologien et intellectuel brésilien Frei Betto a dénoncé mercredi à capitale de l'Equateur, les abus commis contre l'ex président Luiz Inacio Lula da Silva par le juge qui enquête sur le scandale de corruption qui secoue l'entreprise pétrolière d'Etat Petrobras.

Ce juge s'est laissé emporter par sa propre autorité et alors, il a commis des abus et un des plus graves a été d'ordonner qu'on aille chercher Lula pour qu'il fasse des déclarations comme si c'était un bandit, a assuré le frère dominicain à Prensa Latina après avoir visité la Maison-Musée du peintre équatorien Oswaldo Guayasamín dans cette capitale.

Selon Betto, il eut suffi au magistrat Sergio Moro d'envoyer quelqu'un du Ministère Public chez l'ex président pour l'interroger au lieu de se conduire de façon coercitive.

Un homme qui a été deux fois président du Brésil et qui a été le leader populaire le plus important du pays mérite le respect, a-t-il souligné.

Betto, mondialement connu pour être un défenseur de la Théologie de la Libération de conception socialiste, a considéré cependant, que cette persécution judiciaire contre Lula a aussi aidé à renforcer le Parti des Travailleurs (PT).

Le PT avait une auto-estime de lui-même basse à cause de toutes ces accusations de corruption mais maintenant il s'est levé et se mobilise (pour soutenir son leader), note le frère dominicain qui se dit convaincu que les attaques contre l'ex président cherchent à éviter qu'il soit candidat aux élections de 2018.

Le pire qui pourrait arriver pour les classes dominantes du Brésil, c'est que Lula gagne les élections de 2018, ils ont très peur et ils vont essayer de saboter de toutes les façons cette possibilité, a-t-il ajouté.

Interrogé sur la restauration conservatrice dénoncée par le président de l'Equateur, Rafael Correa, Betto a concédé qu'il existe une menace de la droite du contiennt mais il a a verti que cette avancée a beaucoup à voir avec les erreurs commises par les gouvernements progressistes latino-américains.

Selon le religieux brésilien, une de ces erreurs est de ne pas avoir alphabétisé politiquement le peuple.

Ils n'ont pas essayé d'organiser les gens depuis la base et si on ne les politise pas, les gens continuent à être des consommateurs et non des citoyens, a noté Betto.

D'après lui, il est temps que les gouvernements progressistes mobilisent leur peuple mais pas avec des slogans ni des phrases choc mais avec un travail politique de base qui garantisse les avancées d'une conquête libératrice.

(Avec des informations de PL)

Source en espagnol:

http://www.cubadebate.cu/noticias/2016/03/09/lo-peor-para-la-clase-dominante-en-brasil-seria-la-reeleccion-de-lula-asegura-frei-betto/#.VuEqP4RQkRE

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/03/bresil-le-pire-pour-la-classe-dominante-serait-la-reelection-de-lula.html