Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cuba: Cuba répond aux Etats-Unis au Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU

Publié le par Bolivar Infos

Cubadebate, 2 mars 2016

traduction Françoise Lopez

Le Conseil des Droits de l'Homme qui siège actuellement à Genève a entendu dans la matinée de mercredi un groupe d'interventions de chefs de délégations devant cet organe des Nations Unies.

Parmi celles-ci, celle prononcée par Mr. Antony Blinken, Sous-secrétaire d'Etat des Etats Unis, qui, comme d'habitude, a critiqué un groupe de pays parmi les quels le Venezuela, la Chine, la Russie et, ça ne pouvait pas manquer, Cuba.

Sur le Venezuela, il a appelé à libérer Leopoldo López et Antonio Ledezma, en prison dans le pays sud-américain pour des délits contre le peuple vénézuélien parmi lesquels des assassinats commis lors des 'guarimbas" par lesquelles on a tenté de déstabiliser la société vénézuélienne.

Il a accusé la Chine, soumise à une forte propagande occidentale, entre autres choses, de menacer par l'expulsion ou le non renouvellement de leurs visas des journalistes étrangers coupables de cette offensive de propagande. Et il a accusé la Russie de s'être incorporé la Crimée, une mesure adoptée par ce pays face aux actions de l'OTAN sur ses frontières.

En ce qui concerne notre pays, à la veille de la visite du Président des Etats Unis, il a dit que le Président Obama mettra l'accent sur l'importance que le peuple cubain soit libre de choisir ses dirigeants, d'exprimer ses idées et que la société civile puisse s'épanouir, oubliant que le peuple cubain a déjà décidé librement de son destin le premier janvier 1959.

Curieusement, Mr. Blinken, qui n'a pas oublié d'inclure dans son discours une apologie d'Israël, coupable de graves crimes contre le peuple palestinien dans les territoires qu'il occupe depuis 1967 et dans la Bande de Gaza, a oublié de faire mention des séries de violations commises jour après jour dans son propre pays et dans d'autres où la situation des migrants et des réfugiés devient tous les jours plus onéreuse.

la délégation cubaine, conduite par le camarade Pedro Núñez Mosquera, Directeur Général pour les Affaires Multilatérales et le Droit International, s'est montrée très présente en critiquant avec force la discrimination raciale, les violences policières, les mauvais traitements infligés aux migrants et la torture infligée aux détenus, comme dans le centre de détention que le gouvernement des Etats Unis possède sur le territoire illégalement occupé dans la province cubaine de Guantánamo et dans leur propre pays.

En même temps, elle a souligné la nécessité de mettre fin sans délai au blocus économique, commercial et financier que les Etats Unis appliquent à Cuba, blocus qui est la plus importante violation commise contre les droits de l'homme de tout un peuple et qui, ces derniers mois, s'est durci avec l'imposition de sanctions de plusieurs millions de dollars contre des banques et des institutions financières internationales pour intimider et faire obstacle aux transactions économiques et financières de Cuba.

Le Conseil des Droits de l'Homme, qui a maintenant 10 ans, doit être destiné, en vertu de ce qu'établit la Charte des Nations Unies, comme l'a noté correctement la délégation cubaine à Genève, à promouvoir la coopération entre les nations pour encourager et protéger ces droits, y compris le droit au développement, à l'alimentation, à la santé et à la culture et non être utilisé de façon sélective, politisée et discriminatoire contre des pays qui ne conviennent pas au gouvernement des Etats-Unis.

Source en espagnol:

http://www.cubadebate.cu/?p=710531#.Vtf_2IRQkRE

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/03/cuba-cuba-repond-aux-etats-unis-au-conseil-des-droits-de-l-homme-de-l-onu.html