Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cuba-Etats-Unis: Le projet du Département d'Etat ressemble à un plan d'infiltration

Publié le par Bolivar Infos

Par Emilio Paz* (Cubadebate, 30 mars 2016)

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Le Département d'Etat et la Maison Blanche sont-ils sur la même longueur d'onde? Sont-ils dans le même gouvernement? La même ville? La même constellation?

On se pose la question parce que, moins d'une semaine après que le président Barack Obama ait assuré personnellement à son homologue cubain Raúl Castro Ruz, que Washington "n'a ni la capacité ni l'intention d'imposer un changement à Cuba et que les Etats-Unis "ne vous imposeront pas notre politique ou notre système économique, le Département d'Etat a annoncé qu'il va donner à une organisation patronale des Etats-Unis 753 989 $ pour entraîner jusqu'à 30 "jeunes leaders émergeants de la société civile cubaine" (...) "pour diriger et faire croître des organisations de la société civile qui soutiennent activement les principes démocratiques à Cuba" - exactement la sorte de gouvernance que La Havane ne veut pas qu'ils lui fassent accepter.

Nous avons une dette envers le journaliste Tracy Eaton et son blog “Along the Malecón” qui a publié le texte de cette annonce révélé vendredi (25 mars) et diffusé rapidement par les sites officiels Granma.cu y Cubadebate.cu.

Tout d'abord, l'annonce dit:

Pendant une période de 3 ans, le Département d'Etat remettra 753 989 $ (plus des 3/4 d'1 million de dollars) à une organisation nord-américaine sans but lucratif ou à une institution éducative nord-américaine à but identique pour soutenir des jeunes Cubains "dans un programme de développement professionnel de 2 à 4 mois qui comprendra une formation spécialisée" pour les aider à développer "des plans d'action pour des activités communautaires non gouvernementales à Cuba".

L'annonce ne précise pas que" les activités communautaires" bénéficieront des "plans d'action" mais signale de façon paternaliste que "la société civile cubaine n'est pas composée par les organisations bien établies qui se trouvent normalement dans les sociétés avec une forte tradition démocratique", par exemple, les Etats-Unis.

En participant au programme, les jeunes Cubains choisis "développeront un ensemble d'outils de leadership et de capacités pour administrer et faire croître les organisations de la société civile qui soutiendront activement les principes démocratiques à Cuba", dit l'annonce.

Transplanter la démocratie des Etats-Unis à Cuba peut être facilement interprété comme la promotion d'un changement de régime, un effort dénoncé à plusieurs occasions par le gouvernement cubain et Raúl Castro lui-même. pour aggraver les choses, le plan est basé sur la Loi Helms-Burton de 1996, une loi abhorrée par La Havane qui prête assistance et soutient "des individus et des ONG (organisations non gouvernementales) indépendantes pour soutenir les efforts de construction de la démocratie à Cuba."

"La société civile cubaine n'est pas composée par les organisations bien établies qui se trouvent normalement dans les sociétés avec une forte tradition démocratique" dit la proposition. La création de cette tradition sur l'île dépendra du Département d'Etat - une organisation bien établie -.

Le Département d'Etat, grâce à une ONG ou à une institution d'éducation qui obtiendra la subvention, veut former un "groupe de jeunes professionnels pour qu'ils modèlent un leadership efficace d'organisations de la société civile qui (...) qui provoquent la participation de al communauté, soutiennent la diversité et promeuvent les principes démocratiques à Cuba."

Les jeunes professionnels sélectionnés ("entre 20 et 35ans (...) Des étudiants ou de jeunes professionnels") seront amenés aux Etats-Unis qui leur donnera une formation d'immersion dans la démocratie nord-américaine et on permettra qu'ils développent un plan d'action pour les activités à Cuba en rentrant dans leur pays". Pour certains Cubains, cela pourrait résonner comme une infiltration politique et/ou du prosélytisme - ce sur quoi les fonctionnaires du gouvernement cubain ont toujours alerté.

Tout cela, 4 jours après que le président Obama, lors d'une conférence de presse avec Raúl Castro, ait dit au président cubain que "le destin de Cuba ne sera pas décidé par les Etats-Unis ou par toute autre nation".

pardonnez-nous si nous sommes sceptiques ou même si nous doutons de millionième plan pour décider - ou même aider à décider - du destin de Cuba. Il ressemble à un cheval de Troie. Il est dangereux et menace de démolir tous les efforts des Nord-américains et des Cubains bien intentionnés envers le rapprochement.

Lisez la proposition du Département d'Etat et tirez-en vos propres conclusions.

(*) Emilio Paz réside dans le sud de la Floride et est un observateur non Cubain de la situation de Cuba. Traduction de Germán Piniella pour Progreso Semanal.

(Extrait de Progreso Semanal)

Source en espagnol:

http://www.cubadebate.cu/noticias/2016/03/30/proyecto-del-departamento-de-estado-se-parece-sospechosamente-a-un-plan-de-infiltracion/#.Vvyig4SGcRE

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/03/cuba-etats-unis-le-projet-du-departement-d-etat-ressemble-a-un-plan-d-infiltration.html