Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba-Etats-Unis: Une lettre à Obama sans réponse

24 Mars 2016, 17:34pm

Publié par Bolivar Infos

par Gabriela Ávila Gómez (Granma, 23 mars 2016)

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Le 17 mars dernier arrivait à Cuba un vol en provenance de Miami, aux Etats-Unis, par lequel était rétabli après presque 50 ans, le courrier postal entre les deux nations.

Dans ce premier chargement se trouvait la réponse du président des Etats-Unis Barack Obama à la lettre de la Cubaine Ileana Yarza qui lui avait écrit après l'annonce de son voyage sur l'Ile.

Yarza invitait le président et son épouse Michelle à visiter sa maison, dans le Vedado; "faites à cette Cubaine de 76 ans le cadeau de la connaître personnellement".

Dans sa réponse, le Président états-unien la remerciait pour son soutien et exprimait son désir de pouvoir prendre, pendant son séjour ici, une tasse de café cubain.

Mais d'autres lettres attendent encore une réponse

L'une d'entre elles est datée du 5 octobre 2010 et a été envoyée par le comité des Familles de Victimes de l'explosion en vol de l'avion cubain aux Barbades à Obama qui alors accomplissait son premier mandat.

Les familles exigeaient du président la justice pour cet événement atroce du 6 octobre 1976 organisé intellectuellement par Luis Posada Carriles et le défunt Orlando Bosch, et qui a fait 73 morts parmi lesquels se trouvaient 57 citoyens cubains.

La lettre disait: "Monsieur le Président, vous avez été lauréat du Prix Nobel de la Paix, favorisez par vos actions le fait que la paix parvienne à l'âme des nobles familles de Cubains qui un jour ont vu leurs êtres chers massacrés".

Une des signataires, Odalys Pérez, raconte à Granma que c'est elle qui a été chargée d'amener la lettre à ce qui était alors la Section des Intérêts de Washington à La Havane.

La fille du capitaine Wilfredo Pérez, le pilote de l'avion des Bar­bades commente que presque 6 ans après l'envoi de la lettre et au moment du 40° anniversaire de ce crime, Posada Carriles est toujours vivant et protégé par les autorités états-uniennes.

Odalys s'est tenue au courant de la visite d' Obama à Cuba et elle a surtout prêté une attention particulière au discours du président mardi au Grand Théâtre de La Havane Alicia Alonso, quand il s'est adressé à la vraie société civile cubaine.

Dans la première partie de son allocution - dit-elle -, le président des Etats-Unis a évoqué les attentats terroristes à Bruxelles et cela m'a semblé très bien.

Cependant, il n'a pas mentionné dans son discours les actes terroristes contre Cuba qui ont fait 3 478 morts et 2 099 handicapés.

C'est une énorme contradiction que le mardi, Obama dise que "nous devons travailler ensemble (...) Nous devons lutter contre le terrorisme".

De quel terrorisme parle le président? se demande Odalys parce que, du terrorisme contre nous, il n'en a pas parlé.

La fille du pilote de l'avion des Barbades croit qu'Obama peut encore traduire en justice Luis Posada Carriles et les autres mercenaires qui sont libres, en territoire états-unien, pour les actes commis contre l'Ile. Ce serait une façon pour les deux pays de collaborer pour affronter ce fléau international.

"Nous, les membres des familles, nous continuons à attendr eune réponse à notre lettre de 2010", conclut-elle.

Source en espagnol:

http://www.granma.cu/cuba/2016-03-23/una-carta-a-obama-sin-respuesta-23-03-2016-23-03-09

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/03/cuba-etats-unis-une-lettre-a-obama-sans-reponse.html