Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brésil : 8 sénateurs de la Commission Spéciale pour la Destitution font l'objet d'une enquête

26 Avril 2016, 17:33pm

Publié par Bolivar Infos

Cubadebate, 25 avril 2016

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Plus d'un tiers des 21 sénateurs qui font partie de la Commission Spéciale pour la Destitution de Dilma Rousseff sont l'objet d'investigations de la part du Tribunal Fédéral Suprême du Brésil.

Dans cette liste, on remarque la sénatrice Gleisy Hoffmann du Parti des Travailleurs (PT) au gouvernement et Aloísio Nunes Ferreira du parti d'opposition Social-démocratie Brésilienne (PSDB).

Hoffmann, du parti de l'état de Paraná, du sud du pays, ex chef de cabinet, est l'objet d'une enquête pour le financement supposé illégal d'une campagne électorale qui, semble-t-il, a reçu de l'argent lié au scandale de corruption connu sous le nom de “Petrolao“.

Nunes Ferreira, sénateur de l'état de San Pablo, préside la Commission des Relations Extérieures du Sénat et la semaine dernière, a été envoyé par le vice-président Michel Temer aux Etats-Unis où il a expliqué aux législateurs de cepays que la destitution est légale et non une tentative de coup d'Etat.

Dilma pourrait convoquer des élections anticipées

A propos du fait que la Chambre des Députés a approuvé la continuation des démarches pour un procès contre elle, Dilma Rousseff a déclaré qu'elle réfléchissait à l'organisation d'élections anticipées.

Le dernier mot au sujet du processus (de destitution), c'est le Sénat qui l'aura, qui décidera à la mi-mai mais même devant une sentence, la convocation pourrait avoir lieu.

La présidente, qui s'est réunie aujourd'hui avec des ministres au Palais du Planalto, analyse la possibilité de convoquer des élections anticipées en 2016, une proposition qui a le soutien de plusieurs sénateurs.

Rousseff, selon plusieurs sources, n'apas perdu l'espoir d'être déclarée innocente lors du processus qui s'ouvre aujourd'hui au Sénat et indépendamment de cela, est disposée à organiser des élections vraisemblablement aux mêmes dates que les élections des maires.

Le mandat de Rousseff s'achève le 31 décembre 2018.

L'idée d'appeler à des élections est soutenue par un groupe de sénateurs du parti au pouvoir et par certains sénateurs de l'opposition.

Lula critique une tentative pour créer le chaos au Brésil.

Dans ce contexte, l'ex président Luiz Inácio Lula da Silva a attaqué ce qu'on appelle la « bande » législative parce que selon lui, elle met en place le « chaos » au Brésil.

A Sao Paulo, où a lieu un séminaire avec des représentants des formations de gauche, Lula a assuré que le procès politique cherche la destitution de la présidente et « est dirigé par des hommes politiques corrompus en désaccord avec le résultat des urnes ».

Lula a assuré que l'opposition n'a pas accepté de perdre 4 élections et maintenant « veut implanter son ordre du jour néo-libéral par un coup d'Etat » soutenu par l'élite du pays plus les médias brésiliens.

L'ex président a aussi attaqué le chef de la Chambre des Députés Eduardo Cunha qu'il a accusé de diriger le processus pour raccourcir le mandat de Rousseff bien qu'il soit « accusé dans 2 affaires de corruption ».

« Au PT, nous allons résister, nous allons lutter parce que la démocratie ne se juge pas. Beaucoup de gens sont morts pour al conquérir ».

Pour sa part, le président du PT Rui Falaco a signalé que si l'opposition cherche la sortie de Rousseff, il n'y aura ni trève ni respect d'un gouvernement usurpateur... illégitime et illégal ».

Au cas où Rousseff serait destituée, ce serait le vice-président Michel Temer qui lui succèderait, Michel Temer qui a coupé tous les liens avec la présidente et a commencé à rencontrer des hommes politiques pour diriger un éventuel gouvernement.

(Avec des informations des agences)

source en espagnol :

http://www.cubadebate.cu/?p=734595#.Vx-DTISGcRE

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/04/bresil-8-senateurs-de-la-commission-speciale-pour-la-destitution-font-l-objet-d-une-enquete.html