Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Honduras: 5 000 porteurs d'uniforme formés en Colombie

10 Avril 2016, 14:59pm

Publié par Bolivar Infos

par Dick Emanuelsson, Resumen Latinoamericano /2016-04-08.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Tegucigalpa - Lors de sa visite d'hier au Honduras, le président Juan Manuel Santos Calderón a souligné que les Forces Militaires colombiennes dont fait partie la Police Nationale, ont formé plus de 5 000 collègues honduriens.

Il a dit qu'il n'y a jamais eu si peu d'homicides en Colombie en 40 ans.

Ce qu'aurait pu mentionner son ministre de l'Intérieur Juan Fernando Cristo, c'est que, seulement pendant les 3 premiers mois de 2016, 12 défenseurs des droits de l'homme ont été assassinés en Colombie.

Dans le journal La Nación (Col) du 6 avril 2016, nous pouvons lire ce qui suit:

69 défenseurs des droits de l'homme assassinés en Colombie.

L'ONu a dénoncé en août 2015, l'assassinat de 69 défenseurs des droits de l'homme et leaders communautaires en Colombie dans les 8 premiers mois de 2015.

En 2015, 472 leaders syndicaux, 628 défenseurs des droits de l'homme et 131 journalistes ont reçu des menaces, selon les données rassemblées par la Défense du Peuple, l'entité qui veille au respect des droits de l'homme en Colombie.

Selon le centre d'analyse du conflit CERAC, la violence politique en Colombie est en augmentation et de plus en plus sélective. "Les assassinats de leaders syndicaux, de militants de partis politiques et de syndicalistes ont augmenté de 35% en 2015 par rapport à 2014", a-t-il signalé dans son rapport de mars.

Le site du "Programme Nous Sommes les Défenseurs" (DDH) résume la situation en Colombie en ce qui concerne les droits de l'homme sous le titre: "La réalité dépasse la fiction".

Et ajoute:

"La réalité des défenseurs en 2015 a été tellement invraisemblable qu'elle semble venir du cinéma. En Colombie, la réalité dépasse la fiction". Avec cette phrase du Programme de Protection "Nous Sommes les Défenseurs", nous introduisons le rapport 2015 sur les agressions de leaders er de défenseurs des droits de l'homme en Colombie qui sera présenté le 2 mars prochain et contraste avec les déclarations de Santos hier à Tegucigalpa.

Santos exporte le Plan Colombie en Amérique Latine

Le succès du "Produit d'Exportation" colombien "Sécurité et Militarisation des Sociétés" a été très important dans le monde? Et c'est un produit TRES lucratif pour les généraux colombiens.

Mais ne nous y trompons pas

L'ex président Álvaro Uribe, reçu à bras ouvert au Honduras après le coup d'Etat militaire de 2009, par les putschistes honduriens et les chefs d'entreprises a lancé et stimulé, avec l'assistance active de son ministre de la défense Juan Manuel Santos, les Gardiens de la Forêt.

Uribe, Santos et le Réseau des Crapauds

Ce n'était rien d'autre que l'extension du Programme de Réseau d'Informateurs et de Coopérants qui, à son tour, n'était rien d'autre qu'un Réseau des Crapauds, comme on l'appelle couramment en Colombie.

Uribe payait le paysan dans le champ et dans la forêt quelques 140 dollars par mois contre quoi le paysan devait remettre un rapport sur l'état de la forêt dans sa bourgade ou dans son corregimiento1 non aux autorités civiles mais au Commandant du Bataillon de l'Armée Nationale le plus proche. Et que voulait le Commandant d'Armée? Mais, c'est très simple: des informations sur les déplacements de la guérilla dans la région.

Pour ainsi dire, les "Gardiens de la Forêt" sont le Réseau des Crapauds dans la forêt, dans la montagne et dans les bois.

Que savent faire d'autre les militaires pour les bois que les bombarder et les faire brûler?

Et que savent les militaires sur l'estime de soi et les problèmes de la jeunesse?

L'Armée est dans les collèges du Honduras

Car ce dernier point est le prétexte pour militariser les collèges et les écoles au Honduras, selon une interview du reporter Marvin Ortiz (Radio y TV-Globo), ce matin.

Et comme pour orienter les étudiants dans la dure société hondurienne, alors les soldats de la Police Militaire entrent entrent dans les institutions scolaires au Honduras avec leurs AKA-47 à ce qu'il paraît pour préserver la vie des enfants, selon ce que rapporte Ortiz après avoir interviewé un des officiers responsables du programme. Le gouvernement, selon la radio, a abandonné le budget de la surveillance et du nettoyage dans les collèges et les écoles et maintenant, les surveillants sont remplacés par la Police Militaire qui compte 11 000 unités dans tout le pays.

Les militaires contrôlent les cartables à l'entrée et à l'intérieur de 47 collèges dans la capitale du Honduras.

"Gardiens de la Patrie" à 11-12 ans

Les uniformes vert olive invitent les étudiants dans les bataillons avec un entrainement physique et militaire dans une société où entre 12 et 20 Honduriens sont assassinés par jour. Les enfants qui entrent dans les bataillons sont appelés "Gardiens de la Patrie".

Notre collègue Tomy Morales a rapporté ce qui suit le 15 septembre 2015, en pleine fête patriotique.

"L'éducation militaire au Honduras commence dès l'enfance en amenant les enfants aux bataillons du " Programme Gardiens de la Patrie" mais en plus, on les y incite dans les écoles publiques. Le gouvernement hondurien de Juan Orlando Hernández a organisé le 12 septembre (2015) un défilé pour le 149° anniversaire de l’indépendance envers la couronne espagnole. Il n'y aurait eu aucun problème avec l'hommage s'il n'y avait eu la participation d'enfants habillés avec des uniformes de camouflage de l'Armée fusil à l'épaule comme s'ils étaient militaires.

Les militaires disent aux enfants: "Porter l'uniforme est ce qu'il y a de plus grand".

Et que dit le Défenseur du Peuple, le Médiateur des Enfants ou les médias colombiens et Santos qui ne perd pas une occasion d'attaquer les FARC parce que la limite d'âge pour entrer dans leurs rangs est de 17 ans? Pendant sa visite au Honduras, Santos n'a fait aucune déclaration à ce sujet.

Quelle est la conséquence de la présence des militaires colombiens au Honduras?

D'où viennent les avancées colombiennes au Honduras en atière de droits de l'homme et la diminution des assassinats? Est-ce une partie de la "formation" et de l'assistance militaire et policière que Santos apporte à son homologue hondurien?

5 000 porteurs d'uniforme formés de plus... Où allons-nous?

1Un corregimiento est un terme d'origine espagnole désignant une division territoriale ou une population dirigée par un corrégidor ou « représentant ». Le même mot désigne également l'exercice des fonctions de corrégidor et le territoire où elles s'exercent. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Corregimiento)

Source en espagnol:

http://www.resumenlatinoamericano.org/2016/04/09/juan-manuel-santos-5000-hondurenos-uniformados-han-sido-capacitados-por-colombia-la-realidad-supera-la-ficcion/

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/04/honduras-5-000-porteurs-d-uniforme-formes-en-colombie.html