Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brésil : Le président de la Chambre des Députés revient sur sa décision

11 Mai 2016, 11:10am

Publié par Bolivar Infos

Resumen Latinoamericano, 10 mai 2016

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Waldir Maranhao, qui avait annulé hier le vote dur la destitution à la Chambre Basse, a abrogé sa décision après que osn parti ait menacé de l'exclure.

Le président par interim de la Chambre des Députés du Brésil Waldir Maranhao a décidé de soutenir la poursuite du processus de destitution de la présidente Dilma Rousseff, quelques heures après avoir opté pour el contraire, ont informé aujourd'hui les médias locaux.

Maranhao a changé d'opinion après que sa formation, le Parti Progressiste (PP-MA) l'ait menacé de l'exclure, selon le journal de droite O Globo.

Le président de la Chambre des Députés a communiqué ce soir sa nouvelle position dans un texte envoyé au président du Sénat Renan Calheiros dans lequel il annonce qu'il abroge l'annulation du procès politique contre Rousseff à la Chambre sans expliquer ce changement.

Les principaux partis d'opposition au Brésil ont dit hier qu'ils allaient porter la décision de Maranhao devant le Tribunal Suprême tandis que Calheiros a indiqué que cette chambre continuera à faire avancer le processus (de destitution).

Le président par interim de la Chambre des Députés a annulé hier la session lors de laquelle la séance plénière de la Chambre Basse a approuvé l'ouverture du procès politique contre Rousseff et a annoncé qu'il convoquerait une nouvelle session pour un nouveau vote.

La session de la Chambre des Députés annulée par Maranhao avait eu lieu le 17 avril dernier et 367 députés ont donné la voie libre au procès politique pour destituer Rousseff et ont transféré la décision définitive au Sénat.

Maranhao a expliqué qu'il avait annulé ce vote sur demande de l'Avocat Général de l'Etat qui indiquait qu'il y avait « des vices qui rendaient nullede plein droit » cette session de la Chambre.

La décision d'hier de Maranhao a créé une grande incertitude quant à l'avenir du processus contre Rousseff qui s'est enfin éclaircie avec la détermination du Sénat d'achever aujourd'hui les démarches sur la « destitution » qui doit commencer demain et finir jeudi, jour où la présidente pourrait être éloignée de sa charge pendant 180 jours.

Pendant ce temps, les mouvements populaires paralysent aujourd'hui le pays pour protester contre le coup d'Etat de droite.

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2016/05/10/brasil-y-el-culebron-derechista-ahora-el-presidente-de-diputados-apoya-el-juicio-a-dilma/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/05/bresil-le-president-de-la-chambre-des-deputes-revient-sur-sa-decision.html