Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Equateur : 40 entreprises impliquées dans les Papiers de Panama

10 Mai 2016, 10:12am

Publié par Bolivar Infos

Telesur, 9 mai 2016

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Ces entreprises se consacrent à créer des sociétés offshore dans ce qu'on appelle les paradis fiscaux de Panama.

Dans le cadre du scandale fiscal connu sous le nom de Papiers de Panama, au moins 40 entreprises équatoriennes sont présumées avoir réalisé des virements au cabinet panaméen Mossack Fonseca.

Ce lundi a été publié sur Internet la plus importante base de données sur les paradis fiscaux existant actuellement dans le monde. Le Consortium International des Journalistes d'Investigation (ICIJ) a diffusé plus de 200 000 noms de personnes et d'entreprises liées à des sociétés offshore et à des mouvements de capitaux dans les paradis fiscaux.

Les 40 entreprises sont également impliquées dans 4 autres sociétés panaméennes qui se consacrent à créer cette sorte de sociétés frauduleuses. La révélation contient 11,5 millions de documents qui compromettent des hommes politiques, des chefs d'entreprises et des célébrités.

Dans les papiers filtrés, on trouve des entreprises et des personnes de plus de 200 pays du monde entier ainsi que des informations sur 21 paradis fiscaux parmi lesquels se trouvent Hong Kong, le Nevada, les Etats Unis, le Panamá, entre autres.

77% de ces groupes économiques ont au moins un actionnaire domicilié à l’étranger et sur ce pourcentage, 20% se trouvent dans les paradis fiscaux, selon des données du Service des Revenus Intérieurs de l'Equateur (SRIE).

Selon le SRIE, le pontant transféré à l'étranger atteint les 4 100 millions de dollars sur lesquels, allègue-t-il, 60% (pus de 2 444 millions) se trouvent au Panamá.

Se trouvent impliqués dans la fraude fiscale le président de la Chambre de Commerce de Guayaquil, Pablo Arosemena Marriott et le porte-parole du mouvement politique d'opposition Creando Oportunidades (En Créant des Opportunités) (CREO), Aparicio Caicedo.

Le ICIJ a créé un moteur de recherches dans lequel toute personne peut entrer et chercher ce qui l'intéresse dans les 11,5 millions de documents filtrés. Selon la base de données du cabinet d'avocats panaméens, plus de 200 000 entreprises fantômes, fidéicommis et fondations dont le siège est dans 21 paradis fiscaux sont enregistrés.

Une société offshore est une entreprise dont la caractéristique principale est qu'elle est déclarée dans un pays dans lequel elle ne réalise aucune activité économique.

Le ICIJ a sélectionne les journaux El Universo et El Comercio pour dévoiler le scandale en Equateur. Les 2 journaux mentionnent seulement parmi les impliqués présumés le Procureur Général de la République Galo Chiriboga, Pedro Delgado, un soi-disant cousin du président Rafael Correa qui fuit la justice équatorienne et un ex conseiller de la Secrétaire Nationale du Renseignement.

Galo Chiriboga a assuré récemment qu'il n'a jamais caché sa relation avec Madrigal Finance Corp., une entreprise constituée il y a 17 ans avant qu'il ait assumé une charge publique.

Chiriboga a mis l'accent sur le fait qu'il n'a commis aucune irrégularité pendant son activité publique et a informé que l'Inspection, en 2010, aurait réalisé un examen spécial de la situation de son patrimoine quand il était ministre des Mines et du Pétrole.

Les questions de Correa

Le président Rafael Correa a remis en question le fait que l'enquête dans le pays sud-américain ait été à la charge de 2 journaux d'opposition au gouvernement et a exhorté les Equatoriens à ne pas se laisser manipuler.

« Que pouvons-nous attendre ? Nous exigeons TOUTE l'information. Nous verrons comment ils cachent même leurs propres chefs », a dit Correa le 10 avril dernier sur son compte Twitter.

Le contexte

Les Papiers de Panama contiennent des données sur des entreprises créées dans les paradis fiscaux entre 1977 et la fin de 2015. Ils montrent comment elles fonctionnent et comment l'argent se déplace secrètement sur toute la planète.

Au total, 140 hommes politiques de 50 pays apparaissent dans l'enquête, 12 chefs d'Etat et de nombreuses personnalités du monde du sport, des arts et du spectacle.

Le Consortium International des Journalistes d'Investigation (ICIJ) publiera, à partir du 9 mai, la base de données avec des informations sur des sociétés fiduciaires, des fondations et des fonds intégrés de 10 des 21 territoires impliqués dans l'enquête.

Le site sur lequel sera disponible l'information permettra de filtrer par pays, par adresse, par nom de compagnies et par d'autres données.

Sera aussi révélée publiquement, l'information concernant les 100 000 entreprises sur lesquelles une enquête a été réalisée en 2013, connue sous le nom d'Offshore Leaks.

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/40-empresas-ecuatorianas-involucradas-en-los-Panama-Papers--20160509-0032.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/05/equateur-40-entreprises-impliquees-dans-les-papiers-de-panama.html