Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba-Etats-Unis : Les affaires … et la constante incertitude que suscite le blocus

1 Juillet 2016, 15:54pm

Publié par Bolivar Infos

Un climat de crainte et d’insécurité subsiste malgré l’intérêt des entreprises étrangères

Auteur: Yudy Castro Morales | internet@granma.cu

30 juin 2016 10:06:01

L’intérêt de plusieurs compagnies des États-Unis à conclure des affaires avec l’entreprise cubaine Fincimex pour la gestion, la collecte et l’envoi d’argent à destination de notre pays a été mis en exergue à la 1ère Conférence internationale sur les transferts monétaires internationaux à Cuba, qui s’est achevée mercredi à La Havane.

Yamil Hernandez Gonzalez, responsable des affaires de Fincimex, leader pour l’activité des envois d’argent à Cuba, s’est félicité du nombre d’entités désireuses d’entretenir des liens directs avec l’Île. « À présent, des négociations seront menées afin de matérialiser les futurs contrats », a-t-il dit.

Cependant, il a rappelé que même si ces compagnies sont dotées des capacités juridiques pour faire des affaires avec Cuba puisqu’elles bénéficient d’une autorisation générale, des obstacles peuvent survenir par la suite en raison du blocus, qui constitue un problème majeur.

À cet égard, Irma Margarita Martinez, Première vice-présidente de la Banque centrale de Cuba, a souligné qu’en mars 2016 le gouvernement des États-Unis a autorisé l’utilisation du dollar dans les transactions de Cuba avec des pays tiers, mais dans la pratique il a été impossible de confirmer l’efficacité de cette mesure, « une raison particulière d’incertitude et de crainte ».

Par ailleurs, elle a fait référence à plusieurs exposés sur le système régulateur des États-Unis par rapport aux envois d’argents et aux transferts monétaires, très utiles pour les professionnels cubains devant les nouvelles possibilités qui s’ouvrent dans le cadre du processus de normalisation des relations.

Elle s’est dite surprise par le nombre important de compagnies qui visitent l’Île pour la première fois, avant de rappeler la présence à Cuba de l’entreprise financière et de communication Western Union, qui opère depuis 17 ans.

Pour sa part, Ricardo Amaral, directeur régional de Western Union pour Cuba, a fait l’éloge du développement du marché cubain et de l’agrandissement du réseau.

Il a annoncé que depuis le mois d’avril, non seulement ils peuvent opérer les envois d’argent en provenance des États-Unis, mais depuis plusieurs pays d’Europe, d’Amérique latine et les Caraïbes, entre autres, et qu’à partir du mois de juin les envois d’argent en provenance des États-Unis peuvent également être réalisés à travers l’Application Mobile ou sa page web westernunion.com

http://fr.granma.cu/cuba/2016-06-30/les-affaires-et-la-constante-incertitude-que-suscite-le-blocus