Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Le Gouvernement est prêt à dialoguer sans conditions

10 Juillet 2016, 16:08pm

Publié par Bolivar Infos

Caracas, 08 juillet 2016 AVN.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Le dirigeant socialiste Jorge Rodríguez a déclaré vendredi que la commission désignée par le Gouvernement pour le dialogue avec l'opposition salue avec plaisir la volonté de ce secteur de prendre part à ce processus en respectant l'ordre du jour fixé il y a quelques semaines avec l’accompagnement de l'ex premier ministre espagnol José Rodríguez Zapatero, des ex présidents Leonel Fernández de la République Dominicaine et Martín Torrijos du Panamá et de l'Union des Nations Sud-américaines (UNASUR).

« Nous avons des instructions du président Nicolás Maduro pour maintenir notre volonté de renouer les conversations et que ces rencontres aient lieu à un rythme soutenu pour obtenir un climat de paix » a déclaré Rodríguez lors d'une conférence de presse diffusée par Venezolana de Televisión depuis la Palais Municipal de Caracas où elle a lu un communiqué de la commission gouvernementale, accompagnée par la chancelière Delcy Rodríguez et le diplomate Roy Chaderton Matos.

.

Elle a signalé qu eles conversations ont été retardées d'un mois et demie parce que la direction de l'opposition attendait la réalisation de la « promesse » du secrétaire général de l'Organisation des Etats Américains (OEA), Luis Almagro sur l'application de la Charte Démocratique Inter-américaine ou l'intervention d'un organisme international.

Elle a rappelé qu'à la session du 23 juin lors de laquelle Almagro a présenté un rapport sur la supposée situation économique et sociale du Venezuela qui cherchait à justifier la demande d'application de la Charte contre le Venezuela, « les pays membres (de l'OEA), tous, avec des arguements différents selon la proximité qu'ils ont eu ou non avec la droite vénézuélienne » ont soutenu le dialogue et décidé de « mettre en veilleuse » la Charte.

La déclaration de la direction socialiste vient le lendemain du jour où ce qu'on appelle la Table de l'Unité Démocratique, une coalition de partis de droite, ait émis un second communiqué après la publication d'un premier qu’elle a supprimé de son site officiel et dans lequel elle demandait des changements dans l'ordre du jour établi pour le dialogue. Parmi ces changements, elle demandait « d'élargir la médiation » et que l'endroit des rencontres ne soit pas la République Dominicaine comme il avait été décidé auparavant.

Dans ce document, la MUD disait aussi être prête à renouer le dialogue « à partir du 12 juillet. On l'a fait savoir aux ex présidents et aux médiateurs pour que le processus se concrétise cette année,» ont-ils écrit.

Pour sa part, Rodríguez a mis en avant le fait que le Gouvernement vénézuélien considère que pour que cette négociation démocratique se déroule de façon correcte, on doit avancer dans l'installation définitive de la Commission de la Vérité dont on attend que soient indemnisées les victimes des actes terroristes connus sous le nom de guarimbas.

En outre, ils exigent que cessent les appels à l'intervention étrangère, qu'on respecte l' attribution à l'Exécutif v de la gestion des relations extérieures contenue dans l'article 236 de la Constitution et que cesse la stratégie politique de blocus économique.

Elle a aussi insisté sur le fait que des secteurs de l'opposition qui portent systématiquement atteinte à l'intégrité de fonctionnaires des divers pouvoirs de l'Etat, doivent adopter une attitude respectueuse à l'avenir. Elle a cité l'affaire du député d'AD Henry Ramos Allup et du gouverneur de Miranda Henrique Capriles contre la directrice du Conseil National Electoral Tibisay Lucena.

Source en espagnol :

http://www.avn.info.ve/contenido/gobierno-nacional-ratifica-disposición-dialogo-sin-condicionamiento

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/07/venezuela-le-gouvernement-est-pret-a-dialoguer-sans-conditions.html