Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cuba-Etats-Unis : Dommages provoqués par le blocus économique au système d’éducation

Publié le par Bolivar Infos

Cuba ne cessera de poursuivre tous ses efforts pour rester un exemple en matière d’éducation

Auteur: Yenia Silva Correa | informacion@granma.cu

29 septembre 2016 16:09:54

Le blocus économique empêche Cuba d’accéder à des outils et des ressources informatiques de pointe.

LES efforts et la volonté politique de l’État cubain pour maintenir l’éducation universelle et gratuite comme un droit du peuple sont considérables, notamment parce qu’ils se heurtent aux restrictions imposées par le blocus économique, commercial et financier que les États-Unis exercent contre Cuba depuis plus de 50 ans.

« L’agressivité de cette politique entre avril 2015 et mars 2016 s’est accentuée, portant préjudice aux exportations des services éducatifs vers d’autres pays », a déclaré en conférence de presse le Dr Paul Torres Fernandez, porte-parole du ministère de l’Éducation (Mined).

À cet égard, le ministre a signalé les pertes du fait de l’obligation de rechercher des marchés éloignés et de réorienter le commerce, un des secteurs qui pâtit le plus des effets du blocus du fait du renchérissement des frais de transport et de fret.

Par exemple, transporter à Cuba un conteneur de 20 pieds depuis la Chine revient à environ 3 200 dollars, alors que la même opération ne coûterait que 1 300 dollars depuis les États-Unis.

« Si les États-Unis décidaient de vendre à Cuba les marchandises et le matériel dont nous avons besoin pour développer le système d’éducation, nous économiserions 1,24 milliard de dollars rien qu’au titre du transport », a indiqué Torres Fernandez.

Les dommages sont importants dans le secteur des services éducatifs. C’est le cas des écoles de langues, qui ne disposent pas de laboratoires modernes ni d’équipements audiovisuels récents. C’est aussi le cas du système national d’information pour l’Éducation et des archives du Mined.

Et pour preuve que les sanctions économiques nord-américaines conservent leur caractère extraterritorial, le porte-parole du Mined a mentionné la réduction des achats, des échanges et des dons de textes, d’articles scientifiques et de documents éducatifs, du fait des restrictions que rencontrent les maisons d’édition et des institutions dans des pays tiers.

« Bien que le président des États-Unis, Barack Obama, ait déclaré que Cuba pouvait utiliser le dollar étasunien pour ses transactions commerciales, dans la pratique le problème reste entier et a des implications directes en matière de change et d’achats », a souligné Torres Fernandez.

Un autre impact négatif de la politique d’asphyxie économique contre l’Île : la réduction des programmes éditoriaux destinés aux bibliothèques scolaires et aux centres d’informations éducatifs.

« Nous avons à peine les moyens de reproduire les cahiers de classe. La bibliographie que nous éditions ces dernières années pour le 3e cycle scientifique, si importante pour la formation permanente de nos enseignants, a été fortement réduite », a-t-il poursuivi.

Du mois d’avril 2015 à mars 2016, l’enseignement technique et professionnel, qui dépend dans une large mesure du renouvellement des outils et des machines, a été également considérablement affecté.

Et de signaler que dans la spécialité de mécanique, il a été impossible de remplacer l’équipement obsolète, faute des ressources suffisantes. Idem pour les filières de chimie, de l’Industrie sucrière et de l’industrie alimentaire, où les étudiants ne peuvent pas se former correctement à cause du manque d’instruments et d’équipements.

À propos des difficultés d’acquisition des modules de laboratoires pour l’Enseignement technique, le porte-parole du Mined a déclaré : « Le pays a réalisé un effort extraordinaire pour acheter du matériel de laboratoire de biologie et de chimie. Nous avons assuré les achats pour une partie importante des lycées. Cependant, nous n’avons pas pu équiper tous les collèges. Si nous considérons l’enseignement secondaire dans son ensemble, nous n’avons couvert que le tiers des besoins en matière de laboratoires. »

L’Enseignement spécialisé n’échappe pas aux effets négatifs de la politique de guerre économique du gouvernement des États-Unis contre Cuba. Cependant, aucun enfant ni adolescent aux besoins éducatifs spécialisés n’a été abandonné.

Dans la sphère financière, le blocus cause également des dommages. Les contrats signés avec des entités éducatives cubaines pour la coopération internationale doivent être payés en euros ou en dollars canadiens, ce qui implique des pertes du fait des frais de change.

Sur le plan technologique, les limitations sont nombreuses. Au cours de la dernière décennie, la politique d’éducation a été basée sur l’utilisation des technologies de l’information et des communications. Or, cet effort rencontre des obstacles notamment à cause des difficultés d’accès aux outils informatiques et de l’accès restreint à la connexion Internet.

Ce ne sont que quelques illustrations des dommages considérables que subit le système d’éducation cubain. Cependant, Cuba ne cessera de poursuivre tous ses efforts pour rester un exemple en matière d’éducation.

http://fr.granma.cu/cuba/2016-09-29/dommages-provoques-par-le-blocus-economique-au-systeme-deducation-cubain