Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba : L'Union des Journalistes dénonce un rapport destiné à accuser Cuba devant l'OEA

14 Octobre 2016, 15:06pm

Publié par Bolivar Infos

 

Cubadebate, 13 octobre 2016

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Editorial : Sans curiosité malsaine et sans maître

 

L'Union des Journalistes de Cuba a eu connaissance d'un rapport de celui qui s'intitule lui-même Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ) sur la « liberté de la presse à Cuba » dont il faut le remercier parce qu'il éclaircit beaucoup de choses en montrant comme membres d'un même choeur ceux qui, sous des masques différents, travaillent dans le même but.

 

Les membres du « board » du CPJ proviennent dans leur totalité des 2 agences de presse capitalistes les plus importantes et de grandes corporations de médias, celles-là même qui ont imposé au monde les mensonges qui ont justifié l'invasion de l'Irak basée sur les armes de destruction massive qu'on n'a jamais vues.

 

Il n'est alors pas surprenant que leurs informateurs à Cuba aient été choisis parmi les collaborateurs de l'embryon de la « liberté de la presse » comprise comme liberté d'entreprise, financée également d'où on impose aux pays du Sud une seule façon d'organiser leur société, leur économie et leur participation politique.

 

Notre but n'est pas d'énumérer les vérités aux médias et les mensonges complets que contient un tel rapport dont le destinataire n'est rien de moins que cet instrument d'intervention états-unien dans Notre Amérique qu'est l'Organisation des Etats Américains (OEA). Nous noterons seulement que ce texte élude les effets de la politique de blocus des Etats-Unis dans nos médias et dans l'accès de notre peuple à Internet, passe sous silence les fonds en millions – qui dépassent de plus de 4 fois les budgets de tous les médias cubains réunis – destinés à construire une presse à l'intérieur de notre pays avec des salariés au service de Washington et tait le fait qu'à Cuba, même ceux qui travaillent pour cette stratégie, ne subissent ni la violence ni la judiciarisation1 de la censure qui s'exerce contre beaucoup de collègues sur notre continent quand ils affrontent les pouvoirs factuels, ce dont le CPJ est souvent complice.

 

Que cela se déroule à quelques semaines du nouveau vote de l'Assemblée Générale de l'ONU contre le blocus et à la veille d'une nouvelle candidature de Cuba au Conseil des Droits de l'Homme de cet organisme et de la tenue, vendredi, du second dialogue bilatéral Cuba-Etats-Unis sur les droits de l'homme révèle les véritables intentions de ce « rapport ».

 

Si cela trompe quelqu'un, si une personne honnête croit ingénument en la bonne foi du système de médias privés qu'avec de l'argent et des mensonges, ils ont essayé de construire à l'intérieur de l'Ile, nous sommes certains que cette sale manœuvre leur ouvrira les yeux sur leurs véritables objectifs : donner un faux témoignage et créer les bases pour fomenter de nouvelles agressions envers la Révolution et exercer des pressions contre notre pays pour affaiblir sa position dans le processus de normalisation des relations avec les Etats-Unis et l'Union Européenne.

 

Nous, les journalistes cubains, avons beaucoup de travail, beaucoup de problèmes à affronter mais ceux qui veulent nous utiliser pour porter atteinte à l'indépendance et à la dignité que nous avons conquises en tant que peuple ne pourront pas compter sur nous. Nous sommes prêts au dialogue et à la confrontation professionnelle, pas à nous identifier à ceux qui, à la solde d'intérêts étrangers, veulent nous conduire vers un modèle de presse qui, aux mains des patrons et des annonceurs, prive la majorité de son droit à s'exprimer. Ceci est une offense inacceptable.

 

Ces jours-ci, nous avons été et nous serons avec notre peuple pour l'informer véritablement et au bon moment sur l'ouragan Matthew et sur la stratégie solidaire pour affronter ses conséquences non en donnant des prétextes pour de nouvelles agressions ni – comme le font déjà certains des informateurs de ce Comité pour la Protection des Journalistes – en mendiant des dollars pour, grâce à la curiosité malsaine la plus vile, faire de l'argent avec un malheur qui ne sera jamais étranger.

 

Présidence nationale de l'UPEC


NOTE  de la traductrice)

1) judiciarisation: Propension à privilégier le recours aux tribunaux pour trancher des litiges qui pourraient être réglés par d'autres voies (médiation, accord amiable). Intervention croissante des juges dans le contrôle de la régularité des actes de certaines autorités (élus, administrateurs, chefs d'entreprise, etc.) 

Source en espagnol :

http://www.cubadebate.cu/noticias/2016/10/13/denuncia-la-union-de-periodistas-de-cuba-informe-destinado-a-acusar-a-cuba-ante-la-oea/#.WACK-YSGcRE

URL de cet article 

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2016/10/cuba-l-union-des-journalistes-denonce-un-rapport-destine-a-accuser-cuba-devant-l-oea.html