Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colombie : L'Armée viole le cessez-le-feu

Publié le par Bolivar Infos

 

Spoutnik, 22 décembre 2016

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Le plus haut dirigeant des FARC, Rodrigo Londoño Echeverri, alias ‘Timochenko’ a dénoncé le fait que l'Armée de Colombie a violé le cessez-le-feu il y a 2 jours après l'entrée d'un groupe de militaires à la recherche d'un guérillero dans l'une des zones de pré-regroupement.

 

« Le 20 décembre, vers 19 heures, (00:00 GMT), 9 membres de l'Armée Nationale qui se déplaçaient sur des motos de forte cylindrée ont franchi les limites du PPT (Point de Pré-regroupement Provisoire) pour emmener un membre des unités de guérilla situées à cet endroit, » a publié ‘Timochenko’ sur son compte Twitter.

 

Dans un communiqué, les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) signalent que ce fait a créé « une extrême tension » concernant le cessez-le-feu bilatéral et les hostilités entre la guérilla et le Gouvernement. D'après le communiqué, cela a duré 2 heures, pendant lesquelles les guérilleros « ont eu un contact visuel avec ces membres de l'Armée » et n'ont pas ouvert le feu. Ce fait serait la conséquence de la désertion de Jader Cuadrado, un membre des Forces Militaires qui a infiltré pendant 2 ans les rangs des FARC jusqu'au 18 décembre, date à laquelle il a été récupéré dans les environs du PPR par des troupes de l'Armée qui ont leur siège à par Vista Hermosa (Meta, centre) ».

 

Le groupe rebelle a dénoncé le fait que depuis quelques jours, ses unités sont « invitées » à se retirer du processus de paix. On appelle au téléphone anonymement les guérilléros, les membres de leur famille et leurs amis pour faire pression sur eux.

 

L'Armée nie avoir violé le cessez-le-feu

 

L'Armée de Colombie a démenti le fait que ses troupes aient violé le cessez-le-feu en harcelant un groupe de rebelles des FARC dans une région duc entre du pays, comme l'a affirmé le chef de cette guérilla, Rodrigo Londoño Echeverri, alias “Timochenko”. « Cette information sur le harcèlement de guérilleros par l'Armée colombienne manque de véracité » a écrit sur son compte Twitter le général Alberto José Mejía, commandant des Forces Armées

 

(…)

 

Le général Mejía a reconnu que dans la région, avait bien eu lieu une opération militaire en coordination avec la Police au cours de laquelle ont été capturés 7 membres du clan du Golfe (dissidence paramilitaire) mais que lors de cette opération, il n'y avait pas eu d'ingérence ni de proximité avec le PPT. « Nous avons donné au mécanisme technique tripartite les information nécessaires » pour qu'il vérifie s'il y a réellement eu ou non violation du cessez-le-feu, a dit le militaire sur son compte Twitter. Il a ajouté que l'Armée a accompli « strictement ce qui avait été décidé » concernant son obligation de « protéger et de sécuriser » les zones provisoires sur lesquelles seront regroupés les FARC pour déposer les armes et être démobilisés. Le Mécanisme Tripartite de Contrôle et de Vérification (composé par l'Organisation des Nations Unies, le Gouvernement et des membres des FARC) étudiera cette affaire et déterminera s'il y a eu ou non non-respect du cessez-le-feu par les militaires.

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2016/12/22/farc-ejercito-de-colombia-violo-cese-del-fuego-bilateral-ejercito-de-colombia-niega-haber-violado-cese-del-fuego-con-las-farc/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2016/12/colombie-l-armee-viole-le-cessez-le-feu.html