Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cuba-Etats-Unis: Les paroles indécentes de Donald Trump sur Fidel Castro

Publié le par Bolivar Infos

Cuba-Etats-Unis: Les paroles indécentes de Donald Trump sur Fidel Castro

 

Par le Dr. Leyde E. Rodríguez Hernández

 

Le président de l'impérialisme américain récemment élu, Donald Trump, a déjà sorti ses griffes à l'égard de Cuba avant son arrivée à la maison blanche le 20 janvier 2017,comme s'il était toujours dans la campagne électorale qui lui a donné un étrange triomphe dans la plus grande ploutocratie de la planète, puisqu'il a obtenu à peu près deux millions de voix de moins que sa rivale Hilary Clinton.Cette allusion séditieuse sur la mort du leader historique de la révolution cubaine Fidel Castro Ruza été rejeté par la majorité du peuple cubain.Tel que rapporté par plusieurs médias comme «USA et Russie Aujourd'hui», le nouvel empereur yanqui a vociféré contre feu le leader de la révolution cubaine avec des qualificatifs et des offenses qui démontrent l'indécence et l'agressivité politiques qui caractérisera son gouvernement à l'idéologie néofasciste, appelé aussi conservateur ou d'extrême droite.

 

Ceci est un bref résumé des déclarations irrespectueuses de l'atroce multimillionnaire qui régira le destin de la principale puissance impérialiste de notre temps.

 

«Aujourd'hui le monde apprend la mort d'un dictateur brutal qui a opprimé son propre peuple pendant près de soixante ans. L'héritage de Fidel Castro ce sont les pelotons d'exécution, le vol, la souffrance inimaginable, la pauvreté et la négation des droits fondamentaux de l'homme. Alors que Cuba reste une île totalitaire, je souhaite que ce jour signifie l'éloignement des horreurs qui ont trop duré et qu'elle aille vers un avenir dans lequel le merveilleux peuple cubain vivra dans la liberté qu'il mérite tant. Bien que les tragédies, les morts et les douleurs causées par Fidel Castro ne puissent être effacées, notre gouvernement fera tout ce qui est possible pour que le peuple cubain puisse finalement commencer son voyage jusqu'à la prospérité et la liberté. Je me joins aux cubano-américains qui m'ont soutenu pendant la campagne présidentielle y compris l'association des vétérans de la brigade 2506 qui m'a donné son appui, avec l'espérance qu'un jour prochain nous voyions un Cuba libre».

 

Ces déclarations inacceptables, qui offensent le peuple cubain, peuvent être facilement contestées. En ce qui me concerne, je souhaite simplement réagir avec les arguments suivants:

 

Aujourd'hui le peuple cubain, le monde progressiste et anti-impérialiste se rappellent et disent adieu au libérateur du peuple cubain de la domination étasunienne sur Cuba, établie par une intervention militaire depuis la fin du 19e siècle jusqu'en 1959, date qui a marqué définitivement la souveraineté et l'indépendance du peuple cubain.

 

Merci, mille fois merci Fidel! Jamais nous n'effacerons de notre mémoire que tu nous fis libres de l'impérialisme yanqui et qu'avec le peuple cubain tu as construit une société différente: altruiste, solidaire et beaucoup plus juste et démocratique que les sociétés capitalistes occidentales. Que grâce à toi et à l'internationalisme du peuple cubain, de nombreux autres peuples du Sud furent libérés du colonialisme et du néocolonialisme imposés pendant des siècles d'oppression par les puissances capitalistes occidentales. Cuba a obtenu sous la direction de Fidel Castro, et malgré l'hostilité extérieure permanente des États Unis, des résultats exceptionnels en matière de développement humain: abolition du racisme, émancipation de la femme, éradication de l'analphabétisme, réduction drastique de la mortalité infantile, élévation du niveau de culture générale. Sur les questions de la santé, de la recherche médicale et du sport, Cuba a atteint des niveaux qui la situent dans le groupe des nations les plus efficaces. Merci, mille merci Fidel!Par ses réalisations sociales et politiques, Cuba continuera d'être une île révolutionnaire, anti-impérialiste, anticapitaliste. La mort de Fidel et son héritage sont un moment de réaffirmation de nos justes idées pour un avenir meilleur, prospère et durable pour impulser notre liberté, notre pleine indépendance et la préservation du socialisme.

 

A Miami, dans la 8ème rue de la «petite havane» le quartier cubain de cette ville, des centaines de personnes sont sorties dans les rues pour célébrer la mort de Fidel Castro. Le prochain locataire de la maison blanche, Donald Trump s'est uni opportunément à cette indésirable et imprésentable minorité de cubano-américains qui l'a soutenu pendant la campagne présidentielle y compris les survivants de la honteuse brigade mercenaire 2506, mise en déroute par Fidel et les miliciens cubains sur le sable des plages de Giron (baie des cochons) en moins de 72 heures.

 

Ainsi le détestable Trump s'est uni aux terroristes de Miami dans sa lutte contre le gouvernement et le peuple cubains. Ceci a eu lieu aussi par son incapacité morale et intellectuelle à juger avec objectivité et mesure l'héritage de Fidel Castro Ruz, quelque chose qu'avaient pu faire des ennemis de la révolution cubaine comme l'ancien secrétaire d'Etat étasunien Henry Kissinger dans son livre «diplomatie» pour ne citer que lui.

 

Trump, s'il continue sa campagne électorale contre Cuba, après sa prise de fonction le 20 janvier prochain, recevra les réponses adéquates et la résistance énergique du peuple cubain inspiré par l'héritage du commandant en chef. Une nouvelle administration républicaine, bien que nous sachions qu'elle est néofasciste et qu'elle a menacé de fermer l'ambassade des Etats Unis à la Havane, devrait prendre en compte qu'enfin, en décembre 2014, le gouvernement de Barack Obama a admis l'échec de ses politiques anti-cubaines et son échec diplomatique et a initié un processus de normalisation qui implique le respect du système politique cubain. Le même Obama a dit à juste titre «l'histoire se souviendra et jugera l'énorme impact» de Fidel Castro Ruz selon ce qu'ont rapporté les médias internationaux.

 

http://leyderodriguez.blogspot.fr/2..

 

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3042