Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paraguay : L'opposition demande un procès politique contre Horacio Cartes

Publié le par Bolivar Infos

 

Resumen Latinoamericano, 29 décembre 2016

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Le Congrès a approuvé hier le véto de l'Exécutif au Budget Général des Dépenses 2017 qui réduisait de moitié l'émission des nouveaux bons pour l'Endettement de l'Etat et approuvait une augmentation des salaires des travailleurs. Le Budget 2016 qui fait des coupes dans les conquêtes salariales obtenues précédemment et émet 600 millions de dollars US de nouveaux bons « souverains » restera en vigueur. La mobilisation de plusieurs syndicats, hier, a été réprimée par le Gouvernement. Des centrales de travailleurs annoncent une grève générale pour 2017. Ce sera la 3° sous le Gouvernement de Cartes.

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2016/12/30/paraguay-cartes-veto-el-presupuesto-2017-y-las-centrales-obreras-anuncian-huelga-general/

La Chambre Basse a approuvé le veto du Président Horacio Cartes, c'est pourquoi le budget de 2016 entrera en vigueur sans es augmentations de salaires prévues pour les enseignants. Les syndicats n'ont pas attendu pour prendre position et ont parlé de ne pas commencer les classes en février prochain, a informé Telefuturo...

 

Dans le budget approuvé il y a quelques semaines par les même députés était prévue une augmentation de 12% du salaire des enseignants qui concernait aussi les surveillants et les directeurs. L'acceptation du veto annule cette mesure.

 

Les parlementaires ont décidé d'accepter le veto total au Budget Général de la Nation 2017 mis par l'Exécutif au milieu de la guerre politique. Par cette décision, le document restera dans les archives et le président Horacio Cartes atteint son but qui est de garder le Plan de Dépenses 2016.

 

Quelques secondes après que la Chambre des Députés ait décidé d'accepter le veto au Budget 2017, des opposants sont sortis dans la rue devant le Congrès et ont demandé la destitution d'Horacio Cartes, le président de la République.

 

Des moments de grande euphorie ont été vécus sur la Place d'Armes, devant le Congrès National, ce midi car les opposants considèrent que cette action de l'Exécutif est une violation de la Constitution. Ils ont déclaré Que ce qui s'est passé aujourd'hui avec la décision des députés donne directement la possibilité d'un procès politique contre le Président : « Nous allons boycotter ce Gouvernement et nous allons demander la destitution du Président, » ont-ils déclaré.

 

Un groupe de libéraux, des « colorados » dissidents membres d'Avanza País se sont joints aux citoyens qui manifestaient sur la Place d'Armes pour rouspéter contre Cartes et demander un procès politique immédiatement.

 

« Nous en rendons responsable Horacio Cartes. Nous allons préparer une grève générale parce que les législateurs ont mal agi envers la Constitution ce jeudi. Ils ont approuvé le Président et ils ont oublié le peuple qui souffre. Ils ont accepté un Budget 2016 pour 2017, c'est illégal, » ont déclaré les opposants.

 

Ils ont demandé d'être « en alerte » envers ce que fait le Gouvernement de service étant donné que tout est basé sur une violation de al République du Paraguay, de la Constitution et du peuple qui souffre.

 

« Dans le budget 2017, on s'intéressait aux enseignants, aux médecins, à la fonction publique, aux vieux du 3° âge, aux enfants, c'est à dire que des milliers de personnes auraient été les bénéficiaires de ces mesures parce qu'on pensait à tous les secteurs. Cependant, ils ont opté pour un Budget 2016 qui est illégal. On ne peut pas prolonger à la base un budget qui a déjà été utilisé. »

 

Les fonctionnaires de l’Administration Nationale d'Electricité (ANDE) ont menacé de faire des coupures d'énergie constantes face à cette décision car ils ont compris qu'ils seraient touchés par la position de l'Exécutif.

 

Ils ont averti que les manifestations continueraient étant donné que les secteurs touchés par l'action des autorités de service sont nombreux. Les plus touchés pourraient être les enfants à cause de la menace des enseignants qui font une grève importante pour que les classes ne commencent pas.

 

NOTE de la traductrice :

Horacio Cartès :

 

Né le 5 juillet 1956 à Asuncion (Paraguay), est un entrepreneur et un homme d'État paraguayen. Le 21 avril 2013, il est élu président de la République, son mandat débute le 15 août 2013 pour 5 ans avec 45,8% des voix.

 

Il succède à Federico Franco mis en place le 22 juin 2012 après la destitution de Fernando Lugo par le Sénat et non reconnu par l'Union des Nations sud-américaines (UNASUR).

 

Pour plus d'informations :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Horacio_Cartes

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2016/12/30/paraguay-pgn-2017-piden-a-gritos-juicio-politico-a-cartes-toman-la-senavitat-secretaria-de-vivienda-porque-ministra-no-cumplio-con-su-promesa-veto-al-presupuesto-docentes-amenazan-con-no/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/01/paraguay-l-opposition-demande-un-proces-politique-contre-horacio-cartes.html