Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colombie : Des indigènes dénoncent l'invasion et l'agression paramilitaire

Publié le par Bolivar Infos

 

Les paramilitaires ont brûlé des lieux sacrés du peuple indigène et ont menacé de continuer l'agression si les Arhuacos continuent de résister à leur invasion.

 

Des indigènes de la Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie ont dénoncé devant le Procureur Général de la Nation, le 19 février dernier, qu'ils ont été agressés et envahis par 100 paramilitaires identifiés comme « démobilisés des Autodéfenses Unies de Colombie » qui ont brûlé des lieux sacrés utilisés par les indigènes.

 

Dans un communiqué, les indigènes Arhuacos ont signalé que les faits survenus dans la communauté Umuriwun, dans le secteur connu comme « La Table », sont une « stratégie de repositionnement des paramilitaires qui ont des intérêts à cet endroit » où il y avait déjà eu des violences contre la population indigène.

 

Le dirigeant de la communauté indigène, Saúl Mindiola, a affirmé qu'il « y a eu un rapprochement de la part des autorités indigènes pour exiger le respect de cet endroit parce que ce sont des lieux sacrés mais l'attitude de dialogue a contrasté avec l'attitude d'affrontement de ces hommes qui envahissent. »

 

Mindiola a ajouté que les paramilitaires les ont menacés de brûler le village s'ils insistent pour qu'ils évacuent l'endroit envahi et que les hommes ont accusé les indigènes de faire de la « sorcellerie. »

 

En janvier, le peuple Kogui, qui réside sur le versant nord de la Sierra Nevada de Santa Marta a dénoncé le fait que leur chef Francisco Gil a reçu des menaces de la part de paramilitaires qui étaient arrivés sur leur territoire.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/Indigenas-Arhuacos-denuncian-invasion-y-agresion-paramilitar-en-Colombia-20170227-0042.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/02/colombie-des-indigenes-denoncent-l-invasion-et-l-agression-paramilitaire.html