Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equateur : Ils « continueront à lancer des bombes sans preuves » jusqu'aux élections

Publié le par Bolivar Infos

 

Le président a appelé instamment l'ex ministre à rentrer dans le pays avec toutes les garanties

 

Correa a réaffirmé que le vice-président Jorge Glas que Carlos Pareja Yanuzelli accuse est une personne intègre qui ne vole pas et n'a pas volé.

 

Le président Rafael Correa a prévenu samedi que derrière la « campagne sale » de discrédit des candidats du parti au Gouvernement aux élections présidentielles se trouvent les frères Roberto et William Isaías, ex banquiers en fuite pour délits financiers et le binôme du mouvement CREO, Guillermo Lasso et Andrés Paéz.

 

Le président a affirmé qu'ils n'abandonneront pas leur objectif et il a averti que pendant le temps qui reste jusqu'aux élections présidentielles du 19 février, ils « continueront à lancer des bombes sans preuves », rapporte l'agence Andes.

 

Correa a assuré qu'ils peuvent tout démentir parce qu'alors qu'ils « veulent semer l'incertitude, nous, nous devons venir démentir parce qu'ils n'ont pas de preuves. »

 

« Ces gens veulent par tous les moyens empêcher qu'Alianza PAIS gagne pour que vienne un autre Gouvernement pantin qui leur rende les entreprises saisies et qu'ils n'aient pas à payer pour les millions qu'ils ont escroqué à l'Etat, » a indiqué le chef de l'Etat.

 

Le président a indiqué qu'alors qu'il se rendait à New York, il a reçu des informations du renseignement sur la réunion qu'a eu l'ex ministre des Hydrocarbures en fuite Carlos Pareja Yanuzelli "Capaya", le 11 de janvier à Miami (Etats-Unis) avec les ex banquiers.

 

« Ils n'ont pas de preuves et ils portent atteintes aux règles les plus élémentaires de l'éthique, » a-t-il indiqué en remettant en question l'interview de l'ex ministre réalisée par des journalistes d' El Expreso, Ecuavisa y Teleamazonas dans laquelle ils cherchent à le faire passer pour une victime et diffusent des accusations sans preuves.

 

Seul le journal Expreso a reconnu ce dimanche que son interview n'a pas été publiée car on a considéré que les accusations de Pareja Yanuzelli étaient sans fondement.

 

« Qu'ils disent aux autres médias qu’ils n’ont pas publié l'interview parce qu'elle manque d'éthique et porte atteinte au code de déontologie du journalisme, » a-t-il ajouté.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/Correa-alerta-que-seguiran-lanzando-bombas-sin-pruebas-hasta-elecciones-20170204-0032.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/02/equateur-ils-continueront-a-lancer-des-bombes-sans-preuves-jusqu-aux-elections.html