Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equateur : Les votes décident, pas quelques arrogants

Publié le par Bolivar Infos

 

Le président équatorien a rappelé que plus de 40 ans après, la droite a recours aux « mêmes tactiques pour essayer de minimiser la défaite écrasante. »

 

Le président Rafael Correa a condamné mardi les actions de la droite équatorienne après les élections générales de dimanche dernier lors desquelles le mouvement Alianza PAIS a démontré qu'il est encore la principale force politique du pays.

 

« Maintenant, ils veulent « brûler » Quito. Quelle arrogance !... Quito, nous te défendrons !

« Les votes décident, pas quelques arrogants, » a déclaré le président sur son compte Twitter.

 

« Interdiction d'oublier ! » a assuré Correa qui a rappelé que plus de 40 ans après, la « droite vaincue » a recours aux « mêmes tactiques pour essayer de minimiser la défaite écrasante. »

 

« Souvenez-vous de la « fraude de Computec » pour justifier la honteuse défaite de Febres Cordero contre Borja, au premier tour de 1984... », a-t-il écrit.

 

Les données

 

Le 31 janvier 1984, Febres-Cordero a assuré qu'il a été victime d'une fraude électorale et a repris la version d'une « journaliste » (Gloria Gallardo) qui affirmait que la compagnie Computec - qui avait élaboré les listes électorales – les avait trafiquées.

 

Auparavant, et aussi sur Twitter, le président équatorien a souligné que les provinces où le dépouillement reste à faire traditionnellement se sont prononcées à une large majorité en faveur du Mouvement Alianza PAIS.

 

Correa a considéré qu'on ne doit pas parler de second tour tant qu'on n'a pas compté « jusqu'au dernier bulletin » et a rappelé que lors du processus électoral de 2011, on a tenté cette «sorte de manipulation. »

 

Les délégués du Mouvement Alianza PAIS ont répondu dans la matinée de mardi à l'invitation du Conseil National Electoral (CNE) pour connaître les détails techniques concernant ce scrutin. Cependant, selon le CNE, les représentants de CREO n'ont pas confirmé leur présence.

 

Óscar Bonilla, secrétaire de PAIS, a rappelé qu'à ces élections, l'organisation « est une force victorieuse avec 1 million de voix de plus que le candidat qui la suit » et qu'elle a triomphé au referendum sur les paradis fiscaux.

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/Rafael-Correa-Los-votos-deciden-no-unos-cuantos-prepotentes-20170222-0001.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/02/equateur-les-votes-decident-pas-quelques-arrogants.html