Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela-Etats-Unis : Le vice-président vénézuélien inclus dans la liste des sanctions

Publié le par Bolivar Infos

 

Depuis la signature du décret exécutif qui qualifie le Venezuela de « menace », le Gouvernement des Etats-Unis a sanctionné sans preuves des fonctionnaires vénézuéliens.

 

Le Gouvernement des Etats-Unis dirigé par Donald Trump a inclus le vice-président vénézuélien Tareck El Aissami dans la liste de personnes liées au trafic de drogues qui sont l'objet de sanctions conformément à la Loi de Désignation de Chefs Etrangers de Bandes de Trafiquants de Drogues (Foreign Narcotics Kingpin Designation Act).

 

Dans un communiqué publié sur le site du Département du Trésor des Etats-Unis, on indique qu'El Aissami a été inclus dans la liste de sanctions du Bureau de Contrôle des Actifs Etrangers (Office of Foreign Assets Control) ainsi que Samark José López Bello, en relations avec le vice-président vénézuélien.

 

López Bello sera jugé pour avoir soi-disant fourni une assistance matérielle et financière aux soi-disant activités délictueuses du vice-président vénézuélien.

 

En 2016, le Gouvernement des Etats-Unis a sanctionné le ministre de l'Intérieur, de la Justice et de la Paix Néstor Reverol pour être soi-disant lié au trafic de drogues. Cette accusation a été faite la veille de sa nomination.

 

Reverol a affirmé que cette action fait partie « de la guerre non conventionnelle » des Etats-Unis et de la droite locale contre le Venezuela.

 

En janvier de cette année, le Gouvernement des Etats-Unis a prorogé « l'urgence nationale » à cause de la « menace inhabituelle et extraordinaire » que le Venezuela représente soi-disant pour la sécurité du pays, une mesure comprise dans l'Ordre Exécutif émis par l'ex président des Etats-Unis Barack Obama.

 

Barack Obama a basé le décret exécutif sur des accusations sans fondement contre le Venezuela comme la soi-disant « érosion » des garanties des droits de l'homme et la « persécution » d'opposants politiques, évoquant des dirigeants de droite comme Leopoldo López, emprisonné pour sa responsabilisé dans la mort de 43 Vénézuéliens pendant les protestations violentes qui ont eu lieu dans le cadre du plan « La sortie » pour renverser Nicolás Maduro.

 

Le Gouvernement des Etats-Unis, en se basant sur sa condition de puissance, s'est fait remarquer pour s'être mêlé des affaires des pays du monde entier. Dans le cas du Venezuela, il a pratiqué une politique d'hostilité depuis que le président Hugo Chávez est arrivé au pouvoir pour instaurer la révolution socialiste actuellement dirigée par Maduro.

 

Le Congrès des Etats-Unis a approuvé le 10 décembre 2014 les sanctions contre le Venezuela et Obama a pris son décret le 9 mars 2015.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/EE.UU.-ataca-a-Venezuela-con-sanciones-al-vicepresidente-20170213-0050.html

URL de cet article :