Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colombie : L'ELN dément les accusations d'attaques de dirigeants sociaux

Publié le par Bolivar Infos

 

Dans un communiqué, l'ELN a critiqué le fait que le ministre de la Défense cherche à occulter ses responsabilités présumées dans les assassinats de dirigeants sociaux.

 

L'Armée de Libération Nationale (ELN) a condamné vendredi es accusations du ministre de la Défense colombien Luis Carlos Villegas, qui a attribué à cette organisation un lien avec les assassinats de dirigeants sociaux qui ont eu lieu en Colombie.

 

Dans une lettre ouverte destinée au représentant du Bureau en Colombie du Haut Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l'Homme, Todd Howland, au chef de la Délégation du Comité International de la Croix Rouge en Colombie, Christoph Harmisch et au Défenseur du Peuple colombien Carlos Negret, l'ELN a exigé une enquête à ce sujet.

 

« Nous leur demandons de contribuer à une enquête et à a vérité face à de si téméraires accusations. Nous, nous sommes prêts à apporter tout notre concours pour que cela soit éclairci, » signale l'organisation dans le texte diffusé sur son site.

 

Vendredi, le ministre Villegas a déclaré qu'on « a trouvé des liens avec l'ELN dans les assassinats des dirigeants qui, par exemple, s'étaient opposés au maintien des cultures illicites dans le Cauca ou qui s’étaient opposés à l'exploitation minière illégale.

 

Face à cela, le groupe insurgé a critiqué le fait que le ministre de la Défense colombien prétende couvrir « ses propres responsabilités dans les assassinats de plus en plus fréquents de dirigeants sociaux et de défenseurs des Droits de l'Homme. »

 

Sur la base d'un rapport des Nations Unies, Howland a indiqué qu'en 2016, il y a eu 59 homicides, 44 attaques, 210 menaces, entre autres violations des droits de l'homme en Colombie.

 

« Avec ces mensonges lancés avec légèreté par le ministre de la Défense aux médias, le Gouvernement cherche à affaiblir nos positions à la table de conversations de Quito, créer la confusion sur le récent assassinat de dirigeants sociaux, couvrir les véritables responsables et se disculper de sa responsabilité et disculper les forces Armées de l'Etat de leur responsabilité dans ces faits. »

 

Actuellement, l'ELN et le Gouvernement colombien tentent pour la quatrième fois d'engager un processus de paix après a suspension des conversations en octobre 2016.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/ELN-rechaza-acusaciones-de-supuestos-ataques-a-lideres-sociales-20170317-0062.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/03/colombie-l-eln-dement-les-accusations-d-attaques-de-dirigeants-sociaux.html