Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equateur : Il n'y a pas eu de Conseil des Généraux

Publié le par Bolivar Infos

 

« Je ne permettrai à aucun groupe armé de prendre des décisions qui ne lui reviennent pas, » a affirmé le président Rafael Correa mardi. « Il n'y a pas un tel conseil (des Généraux) et ainsi, c'est illégal, illégitime et anticonstitutionnel » étant donné que les Forces Armées n'ont pas ces attributions constitutionnelles.

 

Ces déclarations concernent la destitution du général Luis Castro en tant que Commandant de l'Armée qui a dit qu'il y a eu une réunion du Conseil des Généraux qui a émis un communiqué sur de soi-disant irrégularités pendant les élections du 19 février dernier.

 

« Le Général a été mis dehors, avec la douleur de mon âme, depuis qu'est sortie cette déclaration d'un soi-disant Conseil des Généraux qui n'a pas eu lieu, » a déclaré Correa à la presse.

 

Il a rappelé que le rôle des Forces Armées pendant les élections est « de se mettre à la disposition du Conseil National Electoral (CNE), d'assurer l'ordre et d'obéir au CNE. Alors, qu'ils se situent un peu.

 

Il a assuré que l'Equateur ne reviendra pas au passé : « « Je ne permettrai à aucun groupe armé de prendre des décisions qui ne lui reviennent pas, ce serait revenir au passé de l'Amérique Latine des années 60, 70 où les dictatures dominaient et c'est inadmissible. »

 

« Cette fois, personne n'a soutenu e commandant de l'Armée Equatorienne. Ni le Commandant de l'Armée ni celui de la FAE (Force Aérienne Equatorienne), ni le Chef du Commando conjoint. Il s'est complètement trompé puisqu'il s'est fait l'écho de la pitrerie de la droite avec la soi-disant fraude, » a indiqué le président.

 

Le président Correa a aussi assuré que « les arbitres de la démocratie ne sont pas les militaires » et ils ne décident pas « de la décision du peuple, de qui gagne ou perd les élections. »

 

Il a précisé les arbitres de la démocratie « sont les Equatoriens à travers l'Etat de Droit et ses institutions, le Tribunal du Contentieux Electoral et même les partis politiques en tant que représentants de la société. »

 

Le ministre de la Défense nie qu'il y ait eu un Conseil des Généraux

 

« Cette réunion » qui a fait une déclaration sur les résultats des élections du 19 février dernier, « n'a pas existé dans les jours qui ont suivi les élections » a assuré mardi le ministre de la Défense de l'Equateur Ricardo Patiño.

 

Patiño a assuré que « c'est un acte frauduleux d'avoir sorti un document avec la signature de soutien du Conseil des Généraux » en évoquant les déclarations de l'ex commandant de l'Armée Luis Castro sur cette soi-disant rencontre.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/Rafael-Correa-No-hubo-Consejo-de-Generales-y-si-asi-fuese-es-ilegal-20170307-0050.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/03/equateur-il-n-y-a-pas-eu-de-conseil-des-generaux.html