Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'est-ce vraiment que l'Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique (ALBA) ? Quelques chiffres

Publié le par Bolivar Infos

Par Françoise Lopez

 

L'Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique développe une nouvelle vision de l'intégration et de la coopération entre les peuples. Elle repose sur 4 piliers : la coopération, la solidarité, la complémentarité et le respect de la souveraineté. Elle regroupe aujourd'hui 11 pays ( Cuba, le Venezuela, la Bolivie, le Nicaragua, la Dominique, Antigua-et-Barbuda, l'Équateur, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte-Lucie, Saint-Christophe-et-Niévès et la Grenade ).

 

Créée en opposition aux traités de libre échange prônés par les Etats-Unis (en particulier la ZLEA), en 13 ans, elle a accumulé les réussites dans de nombreux domaines.

 

Dans le domaine de l'éducation, elle a alphabétisé plus de 4 millions de Latino-américains et de Caribéens pendant ces 10 dernières années.

 

Dans le domaine de la médecine, plus de 4 500 000 Latino-américains pauvres, des paysans, des humbles, ont été opérés et ont retrouvé la vue grâce à l'Opération Miracle, qu'elle a mise en place. Plus de 50 000 médecins ont été formés à l'Ecole Latino-américaine Salvador Allende et se sont déployés dans les champs et les villes de toute l'Amérique Latine et des Caraïbes car ils s'engagent, une fois formés, à retourner exercer dans leur pays.

 

L'ALBA a aussi une banque, la banque de l'ALBA, créée en janvier 2008 et une monnaie commune virtuelle réservée aux banques centrales des pays membres : le Sucre (Système Unitaire de Compensation Régional) qui permet aux pays membres de ne pas avoir à recourir au dollar pour les échanges qu'ils réalisent entre eux.

 

Mais l'ALBA a aussi donné le jour à PETROCARIBE, un organisme qui comprend actuellement 18 Etats des Caraïbes. Son principal objectif: fournir du combustible aux pays membres dans des conditions de paiement avantageuses avec des crédits à faibles taux d'intérêt et annuler une partie de la facture pétrolière avec des aliments. Et, effectivement, une portion de la facture pétrolière a été compensée par 2 781 980 tonnes de produits alimentaires.

 

Depuis que le 29 juin 2005 est signé l'Accord de Coopération Energétique souscrit par 14 nations des Caraïbes lors de la Rencontre Energétique des Chefs d'Etat et de Gouvernement des Caraïbes sur Petrocaribe, ce mécanisme a renforcé un nouveau schéma d'échange favorable, égalitaire et juste entre les nations de la région des Caraïbes pour garantir l'accès régulier aux ressources énergétiques.

 

Au cours des années, il s'est renforcé en tant que mécanisme de coopération au-delà de la sécurité énergétique et ses efforts s'acheminent à présent vers la défense contre la misère de milliers d'êtres humains qui habitent Antigua et Barbuda, les Bahamas, Belize, Cuba, la Dominique, la Grenade, le Guatemala, le Guyana, Haïti, le Honduras, la Jamaïque, le Nicaragua, la République Dominicaine, San Cristobal et Nieves, Sainte Lucie, Saint Vincent et Les Grenadines, le Suriname et le Venezuela.

 

Dans son discours du 10 avril 2017, le Président Nicolas Maduro souligne que PETROCARIBE leur a assuré, « en temps de paix, en temps de turbulences, en temps de crise, en temps de croissance économique, en temps de décroissance économique, ces 13 dernières années, la stabilité énergétique, fiscale et financière ».

 

15 entreprises mixtes ont été créées dans le cadre des projets de PETROCARIBE et il existe aussi un projet d'Espace Commun Universitaire, des projets de production, un projet d'Espace Commun de transport et de communications pour l'inter-connexion aérienne et maritime et le commerce et 88 projets sociaux ont été exécutés dans 12 pays, touchant 12 millions de personnes, .

 

En ce qui concerne l'économie, le projet comprend des échanges dans 5 domaines: le transport et les communications, la chaîne de production, le tourisme, le commerce et l'intégration sociale et culturelle pour élargir les capacités de production des pays membres en prenant en compte leurs potentialités. Les pays des Caraïbes travaillent aussi au programme d'Elargissement et de Renforcement de PETROCARIBE 2015, qui comprend l'injection de 200 millions de dollars au Fonds d'Investissement Solidaire de l'ALBA pour le développement de divers projets de sources d'énergie complémentaires.

 

Le Plan pour l'Eradication de la Faim et de la Pauvreté "Hugo Chávez", apporte son soutien à 21 pays de la Zone Economique PETROCARIBE et de l'Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique (ALBA) pour qu'ils créent des projets d'agriculture familiale, renforcent l'agro-industrialisation et développent des chaînes de production pour la distribution égalitaire des aliments en fomentant des politiques et des plans intégraux d'éradication de la faim et de la pauvreté.

 

Le PNUD et le CEPAL reconnaissent que les pays qui font partie de PETROCARIBE sont les pays qui ont les meilleurs indices de développement humain et de stabilité économique de la région pour ces 10 dernières années.

 

Françoise Lopez

16 avril 2017