Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : L'opposition poursuit ses plans pour mettre le feu au pays et faire un coup d'Etat

Publié le par Bolivar Infos

 

Portail Alba, 7 avril 2017

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

L'opposition politique vénézuélienne a organisé hier des actions pour mette le feu aux rues et provoquer une situation de chaos identique à celle du 11 avril 2002.

 

Ils prétendaient arriver sans l'autorisation correspondante au siège alternatif du bureau du Défenseur du Peuple dans les environs de la place Morelos où était prévue une concentration des partisans de la Révolution Bolivarienne qui avaient programmé une mobilisation jusqu'à l'angle de San Francisco.

 

Le gouverneur de Miranda, Henrique Capriles, a appelé instamment ses partisans à aller jusqu'à Bellas Artes pour demander la démission du défenseur du Peuple, Tarek William Saab, sans mesurer les conséquences d'un éventuel affrontement similaire à celui qui a eu lieu il y a 15 ans pour justifier devant l'opinion publique international une situation de crise des institutions au Venezuela qui faciliterait une intervention étrangère.

 

« Nous allons exiger que le défenseur remplisse ses fonctions constitutionnelles, sinon, qu'il démissionne, » a déclaré Capriles aux médias tandis qu'il se trouvait à Bello Monte.

 

D'autres dirigeants de droite parmi lesquels Freddy Guevara et Miguel Pizarro ont lancé plusieurs fois un appel à prendre plusieurs des rues principales, des avenues et des autoroutes de l'est de la capitale. Sur ce trajet, ils ont placé de nombreuses barricades et des pupitres, en plus d'objets brûlés, qui ont fait obstacle au trafic automobile dans cette zone.

 

Les organismes de sécurité de l'Etat ont renforcé leur présence aussi bien sur la Place du Venezuela que dans les environs du quartier de Bello Monte, près du boulevard de Sabana Grande, pour éviter le pire.

 

Cependant, plusieurs manifestants qui se trouvaient sur place ont essayé de forcer les actions en lançant des bombes incendiaires (cocktails Molotov) sur les chars légers et sur les fonctionnaires de la Garde Nationale Bolivarienne postés là.

 

D'autres unités des corps de sécurité ont aussi été attaquées par des groupes violents, la plupart du temps des jeunes masqués.

 

Le député de Primero Justicia, Miguel Pizarro a lancé un appel aux troupes d'opposition à continuer à faire pression dans la rue et il a même annoncé que les actions continueront pendant la Semaine Sainte.

 

« Au pire, nous allons déranger un peu ceux qui se reposent ces jours-là », a dit Pizarro sur la chaîne Vivo Play.

 

Et encore la manipulation médiatique

 

Le ministre de la Communication et de l'Information, Ernesto Villegas a dénoncé sur les réseaux sociaux le fait qu'on manipule de nouveau la véritable situation du pays.

 

Le haut fonctionnaire, sur son compte twitter @VillegasPoljak, a présenté une vidéo sur laquelle de jeunes opposants ont causé des violences sur l'autoroute Francisco Fajardo, à la hauteur de l'aéroport de La Carlota.

 

Une autre manifestation d'intolérance a été subie par Antonio Rivas, travailleur de Ciudad CCS qui, étant identifié avec un sac de ce journal, a reçu des coups et a été bousculé, jeté par terre et blessé au genou, sans considérer qu'i s'agit d'une personne du troisième âge.

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/04/07/venezuela-oposicion-continua-con-planes-para-incendiar-el-pais-y-dar-golpe-de-estado/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/04/venezuela-l-opposition-poursuit-ses-plans-pour-mettre-le-feu-au-pays-et-faire-un-coup-d-etat.html Ajouter une section ici