Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amérique Latine : L'OEA « s'inquiète » pour le Venezuela mais pas pour le Brésil

Publié le par Bolivar Infos

 

Au moins 49 personnes ont été blessées pendant les manifestations à Brasilia. L'OEA a considéré que discuter de la crise politique au Brésil est « inapproprié. »

 

Alors que les Forces Fédérales du Brésil répriment avec des armes à feu plus de 12 000 manifestants, l'OEA « discutait » sur le Venezuela et Luis Almagro continuait à attaquer ce pays.

 

Le Conseil Permanent de l'Organisation des Etats Américains (OEA) a refusé mercredi de discuter de la crise politique au Brésil après le scandale de corruption dans lequel est impliqué le président de fait Michel Temer qui a déclenché des protestations contre lui.

 

L’organisation a opté pour l'indifférence et le silence malgré les fortes protestations organisées par les Brésiliens qui exigent la démission immédiate de Temer et l’organisation d'élections directes pour rétablir la démocratie dans le pays dont la présidente Dilma Rousseff a été destituée par un coup d’État parlementaire.

 

Temer a ordonné aux Forces Fédérales d'occuper Brasilia pendant une semaine, du 24 au 31 mai 2017 pour affronter les protestations contre lui.

 

Si la soi-disant répression que le président Nicolás Maduro ordonne contre le peuple vénézuélien, pourquoi alors, l'Organisation fait-elle la sourde oreille au véritable asservissement que mène à bien le Gouvernement de Michel Temer envers les Brésiliens ? Quelles sont les priorités de l'OEA ? Pourquoi un pays a-t-il plus « d'importance » qu'un autre ?

 

Michel Temer était vice-président du Brésil quand Dilma Rousseff a été destituée par un coup d'Etat parlementaire en août 2016 après lequel il est devenu président. Depuis lors, les Brésiliens réclament des élections pour élire démocratiquement leur président.

 

Les manifestants se trouvaient sur l'Esplanade des Ministères dans le cadre des protestations contre le président de fait Michel Temer quand les policiers ont commencé à leur tirer dessus.

 

Des médias locaux rapportent que les manifestants ont brisé des fenêtres et attaqué les édifices de l'esplanade. Temer a ordonné mercredi d'envoyer les Forces Fédérales dans les rues de Brasilia pendant 1 semaine.

 

« J'autorise l'emploi des Forces Armées pour garantir la loi et l'ordre dans le District Fédéral du 24 au 31 mai 2017, » a décrété le président et cela a été publié au Journal Officiel.

 

Les manifestants ont marché vers le palais présidentiel pour exiger la démission de Temer et des élections directes immédiates mais la Police leur a tiré dessus avec des bombes lacrymogènes.

 

(Avec des informations de AFP/ teleSUR)

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.cubadebate.cu/noticias/2017/05/25/la-oea-se-preocupa-por-venezuela-mientras-abandona-a-brasil/#.WSfSmzPpN_8

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/05/amerique-latine-l-oea-s-inquiete-pour-le-venezuela-mais-pas-pour-le-bresil.html