Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Fascisme, lynchage médiatique et mesures impératives

Publié le par Bolivar Infos

 

Par Vladimir Adrianza Salas

une claire démonstration de fascisme hors de nos frontières a eu lieu hier contre le « siège culturel de l'Amabssade du Venezuela en Espagne » sous le regard passif du Gouvernement espagnol de Mariano Rajoy. C'est ce qu'a dénoncé l'Ambassadeur du Venezuela dans le Royaume d' Espagne, Mario Isea, par différents moyens hier soir.

 

Le « lynchage médiatique » que vit le Venezuela est impressionnant et de là, la nécessité pour le Gouvernement Constitutionnel et le peuple conscient de la République Bolivarienne du Venezuela (RBV) de faire tous leurs efforts pour vaincre cette opération psychologique nationale et internationale contre le Venezuela. Ce qui n'écarte pas un appel à l'aide à tous les peuples du monde qui ont suivi avec retard les réussites de la Révolution Bolivarienne, surtout, dans cette bataille médiatique.

 

Tous les médias à notre portée doivent être utilisés, des réseaux sociaux jusqu'à n'importe quel moyen de communication existant pour faire face à cette attaque internationale. En parlant de médias à notre portée, nous ne parlons pas seulement de Telesur, de VTV, des médias communautaires locaux ou éventuellement de l'accès à certains médias de ays solidaires du Venezuela comme HispanTV (Iran) et RT (Fédération de Russie), non, je pense à faire un effort plus important étant donné que littéralmeent, nous sommes victimes d'une opération de harcèlement et d'asphyxie qui précède habituellement une intervention internatioanle qui peut de traduire par une invasion militaire.

 

Pour faire une respectueuse suggestion au Gouvernement national, tous les jours, nous voyons des porte-paroles de diverses chancelleries dans le monde donner régulièrement des ocnférences depresse pour explqiuer les aspects de leur politique étrangère à des journalistes du monde entier. Pour citer un seul exemple, des personnalités comme María V. Zajárova Directrice du Département de l'Information et de la Presse au Ministère des Affaires Etrangères de al Fédération de russie, joue un rôle extraordinaire et beau en communqiuant régulièrement sur certains aspects de la Politique Etrangère et sur différentes situations qu'affrontent son Gouvernement et son Etat. La porte-parole du Ministère des Relatiosn Extérieures de Chine, Hua Chunying, fait la même chose avec d'autres porte-paroles de sa Chancellerie pour traiter des sujets qui intéressent la République Populaire de Chine. Sans parler de tous les porte-paroles qui ont prisune position identique à la Maison Blanche.

 

Comme ces pays et avec plus de raisons, le Venezuela devrait adopter une attitude identique pour donner chaque jour la position du Gouvernement Bolivarien sur les actiosn de guerre, oui, de guerre, que la droite payée et paramilitaire réalise presque tous les jours dans certains points du territoire natioanl, soutenue par la pression des médias intenrationaux. Des actiosnd estinées à ralentir l'activité économique du pays, à terroriser la population vénézuélienne et à favoriser l'ingouvernabilité du Venezuela comme l'ont déclaré récemment beaucoup de ses « dirigeants », tout cela pour produire le renversement du Gouvernement du Président Nicoĺás Maduro Moros et la défaite de la Révolution Bolivarienne par des moyens anticonstitutionnels.

 

Le siège du « siège culturel de l'Amabssade du Venezuela en Espagne » et ce qui a été dit par l'Ambassadeur Mario Isea repris dans la minute 46:14 du DOSSIER du journaliste Walter Martinez, publié le 11/05/2017, indique la gravité de la situation, une chose qui mérite des mesures d'urgence extraordinaires au noveau de la communication car cette situation a dépassé les limites d'une « guerre non conventionnelle. » Nous arrivons à un niveau d'opérations de harcèlement qui s'est déjà produit dans d'autres pays avant une intervention internationale ou une invasion. Pour ne citer qu'un exemple, au Guatemala, contre le Gouvernement de Jacobo Arbenz, dans les années 1950.

 

Il ne serait pas étonnant que la situation qui s'est présentée hier en Espagne soit seulement une partie d'une opération de plus grande importance qui serait exécutée dans les prochains jours au niveau international pour stimuler ce qui a été dit.

 

De façon responsable, je dois dire que cette situation « de lynchage médiatique » ne peut être afffrontée sur la base de la procédure ordinaire en temps de paix. Les monopoles des médias internatioanux possédent beaucoup plus de couverture que les médias cités auparavant. C'est pourquoi, des mesures comme celle que je suggère ont beaucoup de sens en ce moement pour surmonte la situation spéciale que vit la République Bolivarienne du Venezuela en ce moement tout en créant un matériel suffisant pour que les défenseurs du Processus Bolivarien disposent d'un matériel actualisé pour affronter cette attaque.

 

Des mesures extraordinaires dans le domaine des médias et dans d'autres domaines doivent être prises immédiatement. Dans l'article intitulé « Le Venezuela à l'heure des fours » publié par le professeur Atilio A. Boron sur Rebelión le 8/5/17, l'intellectuel indique ce qui suit : « Si l'opposition confirmait dans le sprochains jours son rejet de ce geste patriotique et démocratique (la convocation de l'Assemblée Natioanle Constituante par du le Président Nicolas Maduro Moros) la seule issue qui resterait au Gouvernement serait de laisser de côté la tolérance excessive et imprudente envers les agents de la contre-révolution et de leur faire tomber dessus toute la rigueur de la oi sans aucune concession. »

 

je dois dire queje suis tout à fait d'accord avec ce qu'il dit et encore plus qand il affirme que « la défaite de la révolution se traduirait par l'annexion non officielle du Venezuela par les Etats-Unis. » En plusieurs occasions, j'ai commenté sur différents médias ce qui est en jeu pour nous au Venezuela. Il s'agit non seulement des partisans dela Révolution Bolivarienne mais de beaucoup de Vénézuéliens qui ne militent dans aucun parti politique. Si des mesures immédiates et exemplaires ne sont pas prises pour affronter cette guerre qui a déjà dépassé leslimites de la guerre « non conventionnelel », nous pouvons courir le risque de perdre notre patrie et la vie de beaucoup, mais beaucoup de Vénézuélens.

 

L'Assemblée Nationale Cosntituante est un excellement moyen pour nous rencontrer, nous, les Vénézuéliens, et pour renforcer la Cosntitution Bolivarienne de 1999 mais nous ne pouvons pas attendre autant car bien avant que n'en soit achevée la formation, pourrait se présenter l'invasion si souvent évoquée qui obligerait à centrer notre attention sur la défense armée de notre patrie. Ainsi, l'application de la loi en vigueur au Venezuela devient impérative et doit se faire immédiatement car, de l'avis de beaucoup, après, c'est tard.

 

Personnellement, j'ai dû vivre quand j'étais enfant les impressionnates persécutions des Gouvernements de Rómulo Betancourt et de Raúl Leoni contre de nombreux Vénézuéliens et parmi eux, mon père, Roso Adrianza Hernández, un homme qui n'a jamais porté une arme ni fait de mal à personne et odnt le suel péché était « d'être communiste », un militant de base comme il le disait lui-même « il avait embrassé ces idées à cause des conditions injustes dans lesquelles vivaient une grande partie de la population vénézuléenne de l'époque »... Tout cela est arrivé alors que les compagnies pétrolières états-uniennes pricipalement emportaient du Venezuela, presque en cadeau, l'une desmatirèes premières les plus convoitées parle capitalisme transnational, le pétrole. La bourgeoisie et l'impérialisme utilisaient à l'époque comme aujourd'hui 2 instruments pour atteindre leurs objectfs : lemonopole des médias et l'action de Gouvernements pantins.

 

Dans le Venezuela de l'époque, l'Observador Creole pour RCTV, et évidemment dans la politico-répressif, les Gouvernements pantins déjà cités et d'autres encore, étaien tutilsiés pour supprimer de nombreux Vénézuéliens anti-impérialistes conscients de la nécessité de défendre leur patrie et le bien-être de l'immense masse des démunis. Maintenant, on prétend implanter au Venezuela quelque chose d'identique si on n'arrive pas à arrêter les actions de la droite intenrationale. Nous espérons qu'elles puissent petre arrêtés avec la participation de tus et l'aide de Dieu.

 

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/opinion/FASCISMO-linchamiento-mediatico-y-medidas-perentorias-20170512-0053.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/05/venezuela-fascisme-lynchage-mediatique-et-mesures-imperatives.html