Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : L'impossibilité d'un dialogue avec l'opposition oblige le Gouvernement à prévenir une guerre civile

Publié le par Bolivar Infos

 

Le président de la Commission Présidentielle pour l'Assemblée Constituante, Elías Jaua Milano, a assuré mercredi que face à l'impossibilité d' avoir un dialogue politique concret avec l'opposition oblige le Gouvernement national a le devoir de prévenir une guerre civile au Venezuela en « exerçant l'autorité de l'Etat et en maintenant l'ordre public comme le font démocratiquement la Garde Nationale Bolivarienne et la Police Nationale Bolivarienne.

 

Pendant une rencontre avec le peuple intitulée « Une Constituante pour la paix » au Palais de Miraflores, il a assuré que la proposition du président de la République Nicolás Maduro de réaliser une Assemblée Nationale Constituante est totalement conforme à la loi.

 

« La voie de la Constituante est tout à fait conforme à la Constitution » et nous sommes sûrs que pendant ce processus « émergeront des personnalités de l'opposition loyales envers la patrie, le droit et la volonté des Vénézuéliens de vivre en paix » pour avoir un débat politique qui garantisse des solutions pour le pays, a-t-il affirmé.

 

En évoquant les 9 lignes fixées par le chef de l'Etat pour la Constituante et le développement du processus de validation des partis politiques, il a précisé que « c'est le Conseil National Electoral (CNE) qui sera chargé de fixer les conditions et les règles des élections.

 

Il a critiqué les objections envers l'Assemblée Nationale Constituante et l'utilisation politique de ce sujet fait par la droite à l'Assemblée Nationale.

 

Il a aussi condamné les violences des terroristes qui, avec des armes, des pistolets et des fusils, se sont donnés pour tâche de détruire des unités militaires, des biens publics et de provoquer le chaos et la déstabilisation dans le pays ces dernières semaines.

 

Il a critiqué les alliances des secteurs de l'opposition avec des bandes criminelles qui ont été les exécutants d'une vague de violences pour renverser le président Nicolás Maduro.

 

« Tout cela, c'est ce que nous avons désamorcé tous ces jours-là, » a-t-il affirmé.

 

A cette Constituante, convoquée il y a 10 jours, sont invités tous les secteurs du pays. Il s'agit d'une invitation qui appelle à l'engagement de cohabitation entre les Vénézuéliens et aussi pour que les secteurs radicaux de la droite abandonnent la violence en tant qu'action politique.

 

« Ils ne jouent pas le jeu et il nous revient, à nous, de le jouer. Et nous, dans notre conviction absolument démocratique, et le président Maduro, étant cohérents avec la voie sur laquelle nous avons décidé d'accompagner le Commandant Hugo Chávez il y a 20 ans pour faire une Révolution pacifique et démocratique, nous avons trouvé dans notre Constitution une issue démocratique, pacifique, constitutionnelle et révolutionnaire : une Assemblée Nationale Constituante. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.correodelorinoco.gob.ve/elias-jaua-imposibilidad-de-dialogo-con-la-oposicion-obliga-al-gobierno-a-prevenir-una-guerra-civil/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/05/venezuela-l-impossibilite-d-un-dialogue-avec-l-opposition-oblige-le-gouvernement-a-prevenir-une-guerre-civile.html