Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amérique Latine : Le modèle capitaliste actuel est la principale menace pour l'humanité

11 Juin 2017, 15:51pm

Publié par Bolivar Infos

 

Le président de la Bolivie, Evo Morales, a appelé cette semaine aux Nations Unies à construire un modèle alternatif au capitalisme comme voie inéluctable pour garantir que les futures générations vivront sur une planète habitable.

 

« Il faut reconnaître, sincèrement, que l'actuel mode de production et de consommation propre au capitalisme qui recherche le profit est la principale menace pour l'humanité, la Terre Mère et enfin les océans, » a-t-il affirmé lors de la Conférence de l'ONU sur les Océans.

 

Il a insisté sur l'importance d'attaquer les causes structurelles des problèmes qu'affronte la nature et d'établir un nouveau modèle de vie.

 

Morales a critiqué la décision des Etats-Unis de se retirer de l'Accord de Paris sur le Climat, un instrument mondial destiné à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère pour maintenir l'augmentation de la température en dessous de 2 degrés, de 1,5 degrés si possible.

 

Pour lui, le pas fait par le président états-unien Donald Trump refuse la science, tourne le dos au multilatéralisme, nuit à l'engagement envers les générations futures et devient une menace pour la vie en général.

 

Il a également dénoncé l'impact qu'a pour la Bolivie le fait de ne pas avoir de sortie souveraine sur la mer, une sortie dont le Chili la prive depuis 1879 et la Guerre du Pacifique.

 

« Imaginez le coût économique pour un pays de 138 ans d'injuste enclavement, » a-t-il déclaré à l'Assemblée Générale de l'ONU où il a dénoncé ses répercussions sur les coûts commerciaux et l'obstacle que cela représente pour la croissance du Produit Intérieur Brut bolivien.

 

Pendant son séjour aux Nations Unies, Evo Morales a aussi rencontré le secrétaire général de l'organisation, António Guterres et il a eu des échanges non officiels avec des délégués de haut niveau de plusieurs continents.

 

La diplomatie dans les eaux frontalières

 

Morales a présidé mardi une session du Conseil de Sécurité, un organe présidé par la Bolivie au mois de juin qui se consacre ce mois-ci à la prévention des conflits dans les eaux frontalières.

 

Le Président a défendu la diplomatie préventive et souligné le rôle de l'ONU et de la coopération dans ces zones.

 

Selon lui, l'humanité vit une crise de l'eau de portée complexe avec des pronostics qui représentent un défi pour la paix et la stabilité du monde.

 

Nous serons 10 000 millions de personnes en 2050 et la demande de ce précieux liquide augmentera de 54%. Si notre façon de consommer se maintient, les 2 tiers de la population mondiale vivront une pénurie d'eau en 2025, a-t-il prévenu.

 

Il a aussi souligné qu'il existe 276 bassins transfrontaliers le mondiale, 60 en Afrique. Depuis 1947, il y a eu 37 conflits entre Etats à propos de l'eau et la majorité des aquifères sont surexploités et sont vulnérables à la contamination, ce qui confirme l'importance du dialogue et de la coopération.

 

(Avec des informations de Prensa Latina)

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.cubadebate.cu/noticias/2017/06/10/evo-morales-el-actual-modelo-capitalista-es-la-principal-amenaza-para-la-humanidad/#.WTz6YzPpMRE

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/06/amerique-latine-le-modele-capitaliste-actuel-est-la-principale-menace-pour-l-humanite.html