Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Argentine : Macri accusé d'endetter l'Argentine pour 100 ans

Publié le par Bolivar Infos

 

Des députés argentins du Front pour la Victoire (FpV-PJ) ont déposé une plainte pour « fraude » contre le président Mauricio Macri et 3 ministres de son cabinet pour avoir édité des bons de dette en dollars à 100 ans, une opération qu'ils qualifient de « ruineuse pour l'Etat. » « Nous devons mettre une limite à l'endettement en série, » a souligné le législateur Darío Martínez, à l'origine de la plainte.

 

La plainte contre Macri, son chef de cabinet, Marcos Peña et les ministres de l'Economie et des Finances, Nicolás Dujovne et Luis Caputo s'appuie sur l'article 73 du Code Pénal concernant les « escroqueries et autres fraudes. » Elle a été déposée aux tribunaux de Comodoro Py et est retombée sur le tribunal fédéral d'Ariel Lijo.

 

En plus de considérer que cette opération est « ruineuse » pour l'Etat et de demander une procédure contre les fonctionnaires du pays, on demande aussi à la Justice de révéler des informations sur les commissionnaires, les gérants et les bénéficiaires des bons.

 

« Il est clair qu'il s'agit d'une opération dont la claire intention est qu'elle profite aux bénéficiaires de la dette et qu'elle porte préjudice à l'Etat, » a déclaré Martínez quia rédigé la plainte qui a été signée par 17 autres députés nationaux.

 

Le but de la plainte est « de poser une limite à l'endettement en série du Gouvernement. Ils ont pris 2 750 millions de dollars à un taux annuel de 7,9% sur 100 ans. En 13 ans, nous devrions avoir couvert le capital reçu et le reste du temps ( 87 ans) sera consacré à payer les intérêts. Cela dépasse toutes les limites. »

 

Pour Darío Martínez, « cette opération pourrait avoir eu un autre taux et un autre délai. » Cependant, s'il reconnaît qu'il « est certain que le Président a la possibilité de souscrire une dette comme les tipule la loi sur le Budget, ce qu'il n'a pas, c'est la permission de faire cette sorte d'opérations si préjudiciables au pays, » a-t-il déclaré.

 

En plus de la plainte devant la Justice, l'idée est que ce sujet soit discuté dans le cadre du Congrès où il y a déjà un projet présenté par le député kirchnériste Guillermo Carmona pour que le niveau d'endettement soit lié au Produit Intérieur Brut (PBI).

 

Avec cet antécédent et après le scandale suscité par la nouvelle de l'endettement sur un siècle, on estime qu'il y aura des législateurs de plusieurs blocs d'opposition qui feront circuler le débat parlementaire dans les commissions.

 

L'émission d'un titre de dette à 100 ans était quelque chose d'inédit jusqu'à présent en Argentine. Cette opération était à la charge de HSBC, Citigroup, Santander et Nomura. Elle a permis de capter lundi 2 750 millions de dollars bien que les banques étrangères aient reçu des ordres pour une somme proche de 10 000 millions de dollars.

 

Malgré les garanties accordées par le Gouvernement argentin, la réduction du coût du financement n'a pas été significative. Les bons à 100 ans ont un coupon d'intérêt à 7,125% par an et comme les titres se sont vendus en-dessous de leur valeur nominale, le rendement atteint 7,9%.

 

Cristina Fernández: « Nous allons payer 20 000 millions d'intérêts »

 

Tandis que le compte à rebours pour savoir si elle sera candidate pour l'Unité Citoyenne s'égrène, Cristina Fernández de Kirchner a critiqué le bon à 100 ans que le Gouvernement de Mauricio Macri a annoncé cette semaine avec une série de twitts intitulés « 100 ans de dette. »

 

L'ex présidente a détaillé l’accord : « Ils nous ont prêté 2 750 millions de dollars mais seulement en intérêts, nous allons payer presque 20 000 millions. L'Argentine s'endette de 200 millions de dollars d'intérêts par an. »

 

Un des points forts des Gouvernements kirchnéristes avait été le désendettement, en particulier dans la renégociation de la dette de 2005 et de 2010 et ensuite avec le litige avec les fonds vautours qui ne sont pas entrés dans ces renégociations. Un chemin inverse à celui qui est pris aujourd'hui.

 

L'ex présidente a ajouté que « le travail du créancier est de faire que le débiteur ne finisse jamais de payer les dettes pour continuer à toucher des intérêts » et que « cela répond pus aux besoins des créanciers qu'à ceux du pays. »

 

Elle a aussi considéré que « nous paierons presque 8% d'intérêts alors que le taux moyen est de 3% ou 4%. Après avoir payé plus de 8 fois ce qu'ils nous ont prêté, on rendra le capital de 2 750 millions. » En plus, elle a estimé que « la dette augmente à raison de 35 000 millions de dollars par an. »

 

Enfin, elle a déclaré : « Ou il sont oublié la faillite de 2001 ou ils ne l'ont pas vécue. Nous sommes arrivés quand le FMI a refusé de continuer à financer la dette et a dit « payez tout d'un coup. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

source en espagnol :

http://www.cubadebate.cu/noticias/2017/06/23/denuncian-a-macri-por-endeudar-a-argentina-durante-cien-anos/#.WU4XhjPpMRE

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/06/argentine-macri-accuse-d-endetter-l-argentine-pour-100-ans.html