Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Attaque de la base militaire de La Carlota

Publié le par Bolivar Infos

 

Des groupes d'opposants violents ont brisé les clôtures de la base militaire de La Carlota pendant des attaques survenus jeudi.

 

Le ministre de l'Intérieur, de la Justice et de la Paix, Néstor Reverol, a annoncé que la « nouvelle attaque de la base militaire La Carlota a provoqué aujourd’hui (jeudi) le regrettable décès de l'un des participants, » à propos du jeune David José Vallenilla Luis, 22 ans, dont les autorités de la municipalité de Chacao ont annoncé la mort après qu'il ait été blessé dans les environs de cette base aérienne. L'auteur du tir est un sergent du groupe de Police Aérienne qui surveille La Carlota qui a utilisé une « arme non autorisée » et a été rems à la Justice. Il a indiqué que ces groupes violents ont attaqué au moins 10 fois la base militaire.

 

Reverol a signalé que « le Gouvernement Bolivarien appelle instamment la Table de l'Unité Démocratique (MUD, coalition de partis extrémistes de l'opposition) à démanteler maintenant les groupes violents qui provoquent la mort et la destruction. » Il a aussi affirmé l'engagement du Gouvernement Bolivarien envers les droits de l'homme et l’individualisation des responsabilités devant le loi.

 

Enfin, il a annoncé que le délégué du Défenseur du Peuple pour la zone métropolitaine de Caracas se trouve à la morgue de Bello Monte dans l'attente de l'autopsie de rigueur.

 

« La conspiration de la droite violente contre le Venezuela se nourrit de sang inutilement versé par les Vénézuéliens, » a-t-il signalé. « Assez de violence fasciste ! »

 

Dans la soirée a eu lieu une nouvelle attaque de la base militaire La Carlota par des groupes violents de l'opposition qui ont à nouveau lancé des cocktails Molotov vers l'intérieur et ont cherché à détruire les clôtures et les grillages extérieurs.

 

La mort de David Vallenilla

 

Des vidéos diffusées par VivoPlay et El Nacional montrent le jeune Vallenilla qui se trouvait à l'extérieur de la base aérienne avec d'autres jeunes qui attaquaient la base.

 

Vallenilla a fait un geste comme s'il s'apprêtait à jeter quelque chose alors qu'à l'intérieur de la base, se trouvaient plusieurs militaires, certains avec ce qui semblait être des fusils de chasse. L'un d'eux l'a pointé directement et, juste au moment où Vallenilla a fait un geste comme s'il s'apprêtait à jeter quelque chose, on a entendu un coup de feu.

 

Vallenilla et le militaire qui l'a visé étaient très près l'un de l'autre, séparés par la clôture de la base.

 

Vallenilla se relève et marche quelques mètres, blessé pour être secouru par d'autres opposants alors qu'il était sur le point de s'écrouler. Un autre jeune opposant, drapé dans un drapeau, semblait ramasser quelque chose qu'il a pris à Vallenilla.

 

A 17 heures, le maire de la municipalité de Chacao, Ramón Muchacho, a annoncé que Vallenilla avait été blessé sur l'autoroute Francisco Fajardo et transporté à la clinique El Ávila où il est mort.

 

Selon la note de presse du Ministère Public, le jeune a reçu 3 balles dans le thorax. Le 126° procureur de la Zone Métropolitaine de Caracas (AMC), Luis Dordelly, a été chargé d'enquêter sur la mort de Vallenilla. Des experts de l'Unité Criminelle contre la Violation des Droits Fondamentaux du Ministère Public et du Corps d'Enquêtes Scientifiques (CICPC, police scientifique) se sont rendus au Service National de Sciences et de Médecine Légales pour pratiquer l'autopsie.

 

L'auteur des coups de feu identifié

 

Jeudi, à 21H32, le ministre Reverol a informé sur Twitter que le fonctionnaire qui a utilisé son arme à feu contre Vallenilla avait été identifié. Il s'agit d'un premier sergent appartenant au groupe de Police de l'Air qui surveillait La Carlota.

 

Tarek El Aissami, Défenseur du Peuple, a expliqué à 22H41 qu'il répond au nom d'Arli Cleiwi Méndez Terán. Il a été arrêté et remis à la Direction Générale du Contrespionnage Militaire (DGCIM). « Ce militaire sera déféré devant les tribunaux compétents dans les prochaines heures pour être jugé pour de si terribles faits, » a-t-il ajouté.

 

Reverol a indiqué que « ce sergent a employé une arme non autorisée pour repousser l'attaque, provoquant la mort de l'un des participants à cette attaque. Le militaire est soumis aux processus de la loi pour l'application de la Justice, » a expliqué le ministre.

 

Saab a aussi ajouté qu'il y a « une interdiction expresse de l'utilisation des armes faite par le Président Nicolás Maduro pour rétablir l'ordre public comme c'est établi dans la base des principes de proportionnalité, » a-t-il dit en évoquant les articles 55 et 68 de la Constitution. « Le Défenseur du Peuple prévient les Forces de l'ordre public – a ajouté Saab - qu'elles doivent agir dans le respect rigoureux de ces règles légales. En même temps, nous prévenons que manifester pacifiquement sur la base de l'article 68 de la Constitution ne comprend pas l'attaque de bases ou d'installations militaires comme c'est arrivé récemment. »

 

2 militaires blessés par des explosifs

 

Il a aussi indiqué que, pendant cette attaque, « 2 militaires ont été blessés par des explosifs lancés contre la base militaire. Ces fonctionnaires se trouvent dans un état critique. Ils s'ajoutent à d'autres membres de l'armée qui ont des séquelles d'attaques antérieures. »

 

 

22 juin 2017. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

 

« Avec l'attaque d'aujourd'hui, on a enregistré pas moins de 10 attaques contre la base militaire de La Carlota par les forces de choc de la MUD, a signalé Reverol. « N'importe où dans le monde, l'attaque et le siège d'une base militaire est inacceptable. A La Carlota, ces attaques ont compris des coups de feu, des bombes incendiaires contre l'Ecole Primaire située à l'intérieur, avec des enfants à l'intérieur, » a déclaré le ministre.

 

Quelques-unes des attaques rapportées par Alba Ciudad:

 

20 avril : La base militaire de La Carlota a été attaquée avec des explosifs artisanaux, ses clôtures ont été détruites et ils ont essayé d'entrer sur la base.

 

8 mai : un groupe violent a attaqué la base militaire de La Carlota avec des explosifs artisanaux comme ils l'ont dit eux-mêmes sur les réseaux sociaux. Quelques jours plus tard, le vice-président Tareck El Aissami a annoncé l'arrestations de 15 personnes impliquées dans cette attaque.

 

10 mai : L'Unité d'Education Francisco de Miranda, une école située sur la base militaire aérienne de La Carlota, dans l'est de Caracas, a été victime d'une attaque par des manifestants violents qui ont utilisé des objets contondants, des pierres, des bouteilles et qui ont tiré, selon les parents et les représentants présents à une assemblée qui a eu lieu ce jeudi. Le 11 mai, le Président Maduro a annoncé que plusieurs attaquants avaient été arrêtés.

 

31 mai : attaque de la base militaire de La Carlota avec des explosifs artisanaux.

 

« Le gouvernement appelle instamment la MUD à cesser immédiatement d'utiliser des groupes violents pour attaquer des bases militaires et des installations publiques, du mobilier urbain, des institutions d'éducation, des centres de santé, des véhicules et des services de transport en commun. Assez de violence fasciste ! La Paix triomphera ! »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2017/06/muerte-david-jose-vallenilla-base-militar-la-carlota/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/06/venezuela-attaque-de-la-base-militaire-de-la-carlota.html