Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Echec d'un plan pour obtenir une intervention militaire

Publié le par Bolivar Infos

Le président de la République, Nicolás Maduro, a informé samedi qu'une suite d'événements que l'opposition extrémiste et ses alliés internationaux avaient planifiés pour obtenir une intervention « humanitaire » dans le pays ont été neutralisés. Un centre d'opérations géré par des agents de l'opposition et destiné à attaquer la plateforme informatique du Conseil National Electoral et à empêcher la réalisation des élections du 30 juillet a aussi été découvert.

 

Lors de son intervention dans la Cour d'Honneur de l'Académie Militaire, à Los Próceres, Caracas, où se déroulait la cérémonie commémorative du 196° anniversaire de cette bataille et du Jour de l'Armée Nationale Bolivarienne, le chef de l'Etat a souligné que le haut commandement militaire a freiné les violences planifiées pour cette semaine qui cherchaient à provoquer des violences et à briser l'Armée.

 

Leur plan – a fait remarquer Maduro – était une suite d'événements de lundi à aujourd'hui, samedi qui comprenait :

 

  • La condamnation de l'OEA (Organisation des Etats Américains) et l'approbation d'une déclaration interventionniste contre le Venezuela comprenant la création d'un groupe de pays pour intervenir au Venezuela.

 

  • L’augmentation de la violence dans l'est de Caracas en essayant d'avoir beaucoup de morts. « De la chair à canons qu'ils envoient pour créer un choc dans le pays, » s'est exclamé le Président.

 

  • La trahison d'un groupe de militaires d'active qui sont venus appeler au coup d'Etat. « Et une autre suite d'événements qui, dans leur désespoir et dans leur folie, auraient pour résultat le renversement du Gouvernement Bolivarien et révolutionnaire qui est le Gouvernement du peuple. »

 

Le but final était l'intervention des forces de l'Empire dans le pays. Maduro a demandé que cela ne soit pas vu comme une exagération mais les événements « allaient impliquer l'arrivée de troupes yankees sur la mer et sur les terrer vénézuéliennes pour réaliser une « opération humanitaire » et occuper notre pays. Ce sont des choses graves, planifiées avec la bénédiction des dirigeants de l'opposition vénézuélienne ! » a-t-il expliqué.

 

Le Président a précisé que des dirigeants de l'opposition « se seraient réunis à la suite de ces événements comme ils le faisaient il y a des années, dans une maison appartenant à un individu membre d'un clan politique survivant de l'ère de Carlos Andrés Pérez qui donne beaucoup de billets. »

 

Il a indiqué que le Haut Commandement de la République a été en session permanente. « Je peux dire, 196 ans après la bataille de Carabobo: nous avons contenu, dévoilé et nous sommes en train de vaincre le coup d'Etat qui a été planifié contre le pays dans le courant de cette semaine. Et la Patrie est en paix maintenant, à part quelques foyers de la droite extrémiste et terroriste. »

 

Un plan pour saboter les élections constituantes découvert

 

Maduro a aussi informé qu'un centre d'opérations géré par des agents de l'opposition et destiné à attaquer la plateforme informatique du Conseil National Electoral pour empêcher la réalisation des élections à l'Assemblée Nationale Constituante (ANC) prévues pour le 30 juillet a été découvert.

 

« Nous avons donné un honorable coup à la conspiration contre le processus électoral. Aujourd'hui, je peux dire qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, la Constituante va vers la paix, pour la Patrie, pour tous et pour toutes, pour l'avenir. Nous, nous devons garantir que le pays fonctionne malgré ces secteurs qui sabotent depuis des années le progrès et la prospérité de la Patrie, » a-t-il assuré.

 

Grace à des serveurs gérés par la droite, de nouvelles manœuvres de coup d'Etat ont été détectées, qui allaient être attisées cette semaine par une série d'événements destinés à justifier une opération militaire étrangère.

 

Il a expliqué que l'Etat est en train d'enquêter. Ceux qui sont impliqués dans ces plans sont détenus dans des juridictions militaires pour avoir violé les lois fondamentales pour l'intégrité, l'indépendance, la paix et la souveraineté du pays et vont être jugés sur la base de la justice et de la vérité. « Ils témoignent tous, ils coopèrent activement et ils ont donné des noms. »

 

Dans son discours, Maduro a demandé aux autorités du Pouvoir Citoyen et du Pouvoir Judiciaire de se mettre d'accord sur des actions pour éviter l'impunité face aux actions de déstabilisation organisées par des secteurs de l’opposition qui continuent à appeler les Forces Armées Nationales Bolivariennes (FANB) à aller contre la Constitution.

 

« Je demande la prison pour ceux qui appellent au coup d'Etat, je demande la justice pour qu'il y ait la paix, » a déclaré le Président en s'adressant en particulier au défenseur du Peuple Tarek William Saab, au contrôleur général de la République Manuel Galindo et à la procureure générale de la République, Luisa Ortega Díaz ainsi qu'au Tribunal Suprême de Justice auxquels il a suggéré de décider lundi des actions du Pouvoir Populaire en session plénière pour faire justice face à la sédition armée de la droite qui depuis avril dernier a coûté la vie à 92 personnes et fait plus de 1 000 blessés.

 

Il est de notoriété publique que des dirigeants de l’opposition comme Julio Borges, Henrique Capriles, Miguel Pizarro, José Manuel Olivares et d'autres députés ont appelé les Forces Armées à ne pas reconnaître le Président Nicolás Maduro, à refuser d'obéir à ses ordres, à se prononcer publiquement contre le Président et même à « sortir les chars » ou « à aller à Miraflores » en se prévalant de leur immunité parlementaire ou de leur immunité de gouverneurs.

 

« Est-il conforme à al Constitution d'accepter que des forces et des dirigeants politiques d'une fraction du pays appellent à un coup d'Etat pour en finir avec un Gouvernement légitime, élu par le peuple et qu'ils imposent un Gouvernement que personne n'a élu pour imposer à nouveau une dictature de l'oligarchie ? Est-ce qu'il n'y a pas une responsabilité devant le loi ? Est-ce que c'est l'impunité totale ? a demandé le Président Maduro à ces pouvoirs.

 

Il a affirmé la vocation démocratique, inclusive et de paix du gouvernement bolivarien : « Je veux la dialogue mais sur la base du respect des règles du jeu et de la Constitution pour que cessent les attaques armées de la droite, je veux le dialogue pour amener des solutions aux problèmes des Vénézuéliens, » a-t-il déclaré.

 

Le Président Maduro a lancé un nouvel appel à tous les secteurs du pays et a souligné que l'Assemblée Nationale Constituante qui sera élue le 30 juillet prochain au suffrage universel, direct et secret du peuple, est la voix-e pour atteindre la paix.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2017/06/maduro-frustran-plan-para-sabotear-plataforma-del-cne-y-eventos-para-lograr-intervencion-militar/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/06/venezuela-echec-d-un-plan-pour-obtenir-une-intervention-militaire.html