Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Twitter bloque les comptes de RNV, Radio Miraflores et de dizaines d'activistes chavistes

Publié le par Bolivar Infos

 

Les comptes de plusieurs médias de l'Etat vénézuélien et de personnes reconnues comme activistes chavistes ont été suspendus simultanément par l'entreprise Twitter samedi soir, ont dénoncé plusieurs personnalités du Gouvernement bolivarien parmi lesquelles le Président Nicolás Maduro lui-même et le ministre de la Communication, Ernesto Villegas.

 

Au moins 13 comptes de la station de radio d'Etat Radio Nacional de Venezuela ont été suspendus parmi lesquels son compte principal @RNVContigo et les comptes des stations régionales @rnvcentral, @rnvtachirafm, @rnvzulia, @rnvanzoategui, @rnvlosllanosfm, @rnvtachirafm y @rnvportuguesa, ainsi que des chaînes @rnvmusical y @rnvindigena, et des sections @rnvcultura, @rnvdeportes y @rnvinter.

 

Les comptes @RNVInformativa y @RNVActiva continuent à fonctionner.

 

« Le compte de RNV, @RNVcontigo qui a le plus grand nombre de suiveurs a été suspendu, » a déclaré Isbemar Jiménez, présidente de RNV. « CA suffit, de violer notre liberté d'expression ! Plus de censure ! »

 

Les comptes de Radio Miraflores (@MirafloresFM) et de Miraflores TV (@MIRAFLORES_TV), les médias de la Présidence de la République, ont également été bloqués.

 

Twitter ne donne pas de raisons

 

On a appris que le compte de Carlos Sierra (@SierraCarlosAN, 105 000 suiveurs) a été bloqué. Sierra est secrétaire de la Vice-présidence de l'Agitation et de la Propagande du Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV) et ex-député de l'Assemblée Nationale. Les comptes @PSUVObrero y @PartidoPSUV_Ccs, de ce parti, ont également été suspendus.

 

Ont également été bloqués les comptes des activistes Carlos Orles (@cmorlesVEN, 25 000 suiveurs), Romel Bolívar (@RomelGuardian), Jorge Landa (@ChavistaGanador) et Miriam Mayorga (@MayorgaMiriam, environ 115 000 suiveurs).

 

Le compte du journaliste de RNV José D. Fuentes a également été suspendu ainsi que ceux @LiviaRevenga, @ralitopsuv y @MarylinRamos13.

 

Morles, contacté par Alba Ciudad, a déclaré que l'entreprise Twitter lui a envoyé un message générique l'informant que la suspension, permanente, pouvait être dû à « une violation des règles du service » ou du « règlement de Twitter » mais n'a pas donné de raison précise. Après qu'il ait fait appel, Twitter a répondu par un message automatique qui dit : « Nous évaluons l'information que vous nous avez fournie et nous répondrons le plus rapidement possible. »

 

Le ministre de la Communication et de l'Information, Ernesto Villegas, a dénoncé le blocage des comptes de RNV et a signalé que jusqu'à présent, 180 comptes ont été suspendus par Twitter. « Le dernier a été celui de Miraflores TV. Avant la suspension, il y avait eu des déclarations de Nicolás Maduro sur l'ingérence du vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, » contre le Venezuela.

 

La semaine dernière, le compte de La Iguana (@la_iguanatv), un média privé allié du chavisme et l'un des sites les plus visités du pays, avait été suspendu temporairement.

 

Maduro: Ils bloquent ceux qui disent la vérité

 

Pour sa part, le Président Nicolás Maduro s'est également fait l'écho de ces dénonciations au cours d'une manifestation de masse à l'Ecole de Planification de La Rinconada, à Caracas, en soutien à l'Assemblée Nationale Constituante. « L'entreprise Twitter du Venezuela a fermé ces comptes parce que nous, les Bolivariens, nous sommes l'expression de la vérité, nous sommes la majorité. C'est clair : les réseaux sociaux ne sont pas contrôlés par personne... Ce sont les pays, ils font et défont ! » a souligné le chef de l'Etat.

 

Il a appelé instamment le peuple à utiliser les réseaux sociaux et à dénoncer cette attaque de la communication. « Nous allons les démasquer (…) Que le peuple sache qui sont les responsables de cette manipulation. S'ils nous ferment 1 000 comptes, nous, nous ouvrirons 10 000 comptes de plus avec les jeunes et la force révolutionnaire de l'opinion publique pour la vérité. »

 

Il a rappelé qu'entre 2001 et 2004, les médias dominants de l'époque (les télévisions) sont devenus le fer de lance des coups d'Etat et d'autres mécanismes par lesquels ils ont essayé de mettre la Révolution à genoux : « Le coup d'Etat d'avril 2002 a été le premier coup d'Etat médiatique transis en direct par les chaînes de télévision. »

 

Il a indiqué qu'en 2002 et 2003, le peuple vénézuélien a subi une attaque putschiste moins violente que les actes terroristes qu'ont exécutés les secteurs radicaux de la droite ces derniers mois. « Nous avons vu, d'octobre 2001 à avril 2002, une chaîne permanente de toutes les télévisions qui transmettaient en direct toutes les actions putschistes et des offenses contre le président Hugo Chávez. Mais ils n'ont rien pu contre notre peuple, contre la Révolution Bolivarienne ! »

 

Il a aussi exhorté la Commission Nationale des Télécommunications (CONATEL) à prendre des mesures contre les stations de radio qui appellent à la violence.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2017/06/twitter-bloquea-cuentas-medios-del-estado/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/06/venezuela-twitter-bloque-les-comptes-de-rnv-radio-miraflores-et-de-dizaines-d-activistes-chavistes.html