Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amérique Latine : Macri annule le Sommet Social du MERCOSUR

Publié le par Bolivar Infos

 

Le président argentin Mauricio Macri a suspendu le Sommet Social du MERCOSUR. Cette décision a provoqué l'indignation des organisations qui participent à cette rencontre depuis 20061. Les mouvements sociaux ont décidé re refuser la décision du président argentin en la qualifiant « d'arbitraire et sans fondement. »

 

Depuis qu'a lieu le Sommet des Présidents du Marché Commun du Sud (MERCOSUR), les organisations sociales, des droits de l'homme et les organisations politiques des pays qui font partie de cet organisme d'intégration régionale réalisent un sommet parallèle qui a été connu au début sous le nom de Sommet des Peuples. Lors de ces rencontres, les mouvements sociaux se réunissaient pour discuter de la situation de la région et coordonner des manières d'affronter les processus néolibéraux de la région.

 

Depuis 2006, dans le cadre de nouveaux processus politiques, ce sommet a pris un caractère officiel et a été soutenu par les Gouvernements populaires qui apportaient des outils logistiques et leur soutien pour que les organisations sociales puissent se réunir, discuter, travailler ensemble et éditer un document consensuel qui était ensuite remis aux présidents.

 

Pendant presque 12 ans, cette forme de coordination entre les organisations sociales, syndicales, politiques, non gouvernementales et des droits de l'homme et les Gouvernements du MERCOSUR s'est maintenue.

 

En 2017, le président argentin qui, en outre, assume la présidence tournante du MERCOSUR a décidé de suspendre cette rencontre en alléguant « des questions de sécurité. »

 

Les organisations qui y participent ont été indignées par cette décision et ont décidé de réaliser le sommet malgré la décision de Mauricio Macri. Elles remettront le document qui sera émis à la fin de la rencontre au président de l'Etat Plurinational de Bolivie, Evo Morales, qui l'amènera au Sommet des Présidents.

 

Un des organisateurs de cette rencontre, l'ex-ambassadeur d'Argentine en Bolivie, Ariel Basteiro, a assuré à Contexto qu'il « n'est pas surprenant que le Gouvernement de Macri ne veuille pas ouvrir des espaces de discussion pour les mouvements sociaux, les secteurs du travail, des syndicats et de la production parce que le Gouvernement d'Argentine comme celui du Brésil et celui du Paraguay pratique des politiques d'abandon des droits, de répression et d'ajustement contre ces secteurs.

 

« L'argument de l'absence de sécurité, personne ne le croit. Les 14 dernières années pendant lesquelles cette sorte de sommets a eu lieu n'a provoqué aucun problème. La véritable raison est qu'ils ne veulent pas entendre ce que les mouvements sociaux ont à dire, » a-t-il assuré.

 

Basteiro a remarqué que « pour cette raison, ils vont faire un Sommet présidentiel presque clandestin. Ils vont se cacher dans un hôtel et mettre des grilles à 3 kilomètres à la ronde. »

 

« Nous avions 2 possibilités : ou nous les laissions faire ce qu'ils veulent ou nous le révélions et nous répondions avec plus d'organisation et plus de travail. C'est ce que nous avons décidé de faire. Il va y avoir des délégations des 6 pays qui font partie du MERCOSUR et d'Argentine, il y aune mobilisation phénoménale de syndicats, de mouvements sociaux et d’organisations non gouvernementales, » a-t-il expliqué.

 

L'ex-ambassadeur argentin a souligné que « le document qui sortira du Sommet Social, le Président Evo Morales l'amènera au Sommet des Présidents pour que, bien qu'ils aient essayé de suspendre cette rencontre et bien qu'ils se cachent, ils soient obligés d'entendre ce que les mouvements sociaux ont à dire. »

 

Enfin, Basteiro a remarque que « les Sommets Sociaux sont officiels, rien n'a changé à part l'attitude arbitraire de Macri qui a l'habitude de s'éloigner de la Constitution, de manquer de respect aux lois, d'asservir le Congrès et bien que le statut du MERCOSUR dise qu'avec l'organisation de tout Sommet Présidentiel on doit organiser un Sommet Social, Macri décide de ne pas l'organiser. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos


NOTE de la traductrice:

1Le texte original dit « 2005 » mais le communiqué du Gouvernement à ce sujet dit « 2006 ». Nous aovns retenu la date donnée par le Gouvernement.

source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/07/19/bolivia-argentina-evo-y-macri-enfrentados-por-la-cumbre-social-del-mercosur/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/07/amerique-latine-macri-annule-le-sommet-social-du-mercosur.html