Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Il n'y aura plus jamais de Pacte de Punto Fijo1

Publié le par Bolivar Infos

 

Delcy Rodríguez, ex-chancelière et candidate à la Constituante a noté dans sa conférence « Souveraineté Constituante » que, du point de vue politique, « le jeu est faussé au Venezuela » en évoquant les opposants qui se battent pour une issue violente et le Gouvernement Bolivarien qui opte pour la paix grâce à l'Assemblée Nationale Constituante. Elle a fait cette affirmation à la Chaire d'Histoire Rebelle « Federico Brito Figueroa » que le Centre National d'Histoire et les Archives Générales de la Nation ont organisé ce jeudi 6 juillet.

 

Rodríguez a démissionné de son poste de chancelière de la République et maintenant aspire à faire partie de la Constituante pour blinder la souveraineté nationale et affronter le modèle impérialiste que cherche à imposer le Gouvernement des Etats-Unis.

 

Elle a décrit le modèle politique vénézuélien comme un modèle essentiellement de pluralisme politique : « Il y a un développement de la violence mortelle sur la scène internationale et le modèle chaviste est une alternative à la violence mortelle, la politique du Pentagone, c'est al guerre, » a prévenu la dirigeante politique.

 

En exprimant ses idées sur le modèle de pluralisme politique vénézuélien, elle a signalé le droit des peuples à définir leur destin : « Le souveraineté établit les mécanismes d'autodétermination pour décider de ces destins (…) C'est pourquoi sur la scène internationale, la régularisation des pouvoirs factuels n'existe pas. Alors, l'exercice de la souveraineté devient une lutte. »

 

Au Venezuela, on a livré une lutte pour la souveraineté expressément indiquée dans la Constitution, aussi bien le peuple que le Gouvernement vénézuélien se sont battus contre l'attaque et les agressions du Gouvernent des Etats-Unis et de ses alliés européens et sud-américains, c'est pourquoi la Constituante est une façon de renforcer les acquis de la révolution en matière de souveraineté. A cause de cela, « pour les Vénézuéliens, il est vital de blinder de modèle qui est dans la Constitution et l'Assemblée Nationale Constituante est destinée à cela. »

 

Rodríguez a évoqué le passé historique contemporain du Venezuela et a fait un bilan de la gestion néfaste des Gouvernements de 1958 à 1998 lorsque des négociations et des pactes étaient conclus entre les groupes politiques sur le dos du peuple et elle a précisé, en tant que dirigeante du chavisme : « Au Venezuela, il n'y aura pas de Pacte de Punto Fijo. »

 

La Salle de Lecture des Archives Générales de la Nation était pleine de jeunes qui écoutaient attentivement les paroles de l'ex-chancelière qui a fini en invitant tout le monde au dialogue et à discuter des propositions pour la prochaine Assemblée Nationale Constituante.

 

Pedro Calzadilla, président du Centre National d'Histoire, le Professeur Fabricio Vivas, directeur des Archives Générales de la Nation et le Professeur Manuel Carrero, coordinateur de la Chaire ont remercié Delcy Rodríguez et le public de s'être déplacé et l'ont invité à la neuvième journée de débats historiques, jeudi prochain, également à 10H du matin au siège des Archives Générales de la Nation.

 

NOTE de la traductrice:


1Pacte de Punto Fijo : pacte signé à Punto Fijo entre les partis dominants vénézuéliens (social-chrétien et social-démocrate) pour se répartir en alternance le Gouvernement de l'Etat sans en modifier les structures.

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2017/07/delcy-rodriguez-en-venezuela-no-habra-mas-pacto-de-punto-fijo/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/07/venezuela-il-n-y-aura-plus-jamais-de-pacte-de-punto-fijo1.html