Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Il y aura une « guerre magistrale » si la Constituante se réalise

Publié le par Bolivar Infos

 

Le député du parti de droite Primero Justicia, Juan Requesens a révélé que l'intention ultime après le « plébiscite » d'opposition du 16 juillet et « l'heure zéro » qu'ils envisagent de convoquer juste après est d'amener un climat d'ingouvernabilité totale qui empêche de réaliser les élections du 30 juillet. « Ce qui est important, c'est que nous convoquions l'heure zéro et que nous paralysions le Venezuela, » a-t-il déclaré. Si, malgré cela, la Constituante se réalise, « une guerre magistrale arrivera, messieurs ! » Le pas suivant est clair : « Pour arriver à une intervention étrangère, nous devons passer cette étape ! »

 

Le député a fit ces déclarations dans un discours à la Florida International University (FIU), à Miami, le 5 juillet dernier.

 

Résumé de son discours :

 

« Nous, nous ne pouvons pas laisser arriver le 30 juillet sans que, dans ce pays, il y ait une paralysie absolue de la vie quotidienne des gens. L'entreprise qui ne s'arrête pas, que ses travailleurs s'en aillent ! Et si les travailleurs veulent aller travailler dans leur entreprise, tout sera barré et ils n'y arriveront pas ! »

 

« Le 16 juillet, il reste 14 jours avant la Constituante et il n'y a plus rien à perdre. »

 

« Nous allons faire la guerre au Gouvernement ! »

 

« Malheureusement, le Gouvernement nous fait une guerre. Si le Gouvernement veut une guerre, nous allons la lui faire ! Nous allons paralyser le Venezuela! » Il a indiqué que quelqu'un lui a demandé ce qu'il se passerait s'ils paralysent le pays et même le Gouvernement jusqu'à la Constituante. « Si cela arrive, une guerre magistrale arrivera, messieurs ! » a répondu Requesens.

 

L'homme a insisté sur le fait qu'il fallait avoir un « plan B. »

 

  • Quel est le plan B ? lui a demandé Requesens.

  • Bon, qu'ils nous envahissent ! A répondu l'homme.

  • C'est audacieux mais pour arriver à une intervention étrangère, nous devons passer cette étape. C'est clair ! a répondu Requesens en évoquant « l'heure zéro. »

« Si nous arrivons à générer le climat d'ingouvernabilité auquel nous devons arriver, nous tordrons les pattes à la dictature. »

 

Le plébiscite est destiné à être « le détonateur pour paralyser le psys. »

 

Pour générer le climat d'ingouvernabilité, Requesens a expliqué  qu’ils utiliseraient le « plébiscite » comme détonateur. Il a signalé qu'avec des marches, ils ne pourraient jamais convoquer le grand nombre de personnes qu'ils arriveraient à convoquer dans des élections. Au début, il n'était pas convaincu que le plébiscite du 16 juillet soit nécessaire mais ils l'ont convaincu : « La consultation nous permet de justifier et plus que justifier, arriver à un effet de détonateur et de déchaînement de al paralysie du pays, » a-t-il assuré.

 

Il a rappelé que les 3 questions du « plébiscite » seront :

 

Etes-vous d'accord ou non pour que la dictature reste au pouvoir ?

Etes-vous d'accord ou non pour la convocation d'une Constituante ?

Etes-vous d'accord ou non pour que les Forces Armées Nationales exercent l’article 350 et 333 en refusant de reconnaître le Gouvernement, c'est à dire pour rendre légitime un coup d'Etat militaire qui renverse le Président Maduro ?

 

« Ce qui est important, c'est que nous convoquions l'heure zéro et que nous paralysions définitivement le Venezuela, » a déclaré Requesens. « Nous avons besoin de garantir des mécanismes de dotation de matières premières, d'aliments, des scénarios dans lesquels le Gouvernement renverse les communications. Tout cela peut se passer le jour où nous, nous décrétons l'heure zéro ! Nous devons être prêts pour que les gens cessent de se replier chez eux et ressortent, » a-t-il dit.

 

Des trahisons planifiées

 

Dans son discours, il a reconnu qu'une partie de son plan demande d'avoir le soutien de la Procureure Générale de al République, Luisa Ortega Díaz, ce qu'il avait été très difficile de faire intégrer par des secteurs de l'opposition, en particulier par Lilian Tintori et Volonté Populaire étant donné qu'elle a été la procureure qui a réussi à condamner son mari, le dirigeant d'opposition Leopoldo López.

 

Requesens a aussi expliqué que le plan de l'opposition inclut aussi la mise en place de personnes pour faire pression à des postes clefs du chavisme et obtenir qu'ils trahissent le Président Nicolás Maduro. Ce qui, selon Requesens, a donné de bons résultats.

 

Le député de l'opposition a aussi justifié le fait que des gens, depuis leurs immeubles, tirent sur des membres de la Garde Nationale Bolivarienne (GNB) et sur ce qu'on appelle les « collectifs » en alléguant qu'ils ont le droit de se défendre, ce qui a déjà provoqué la mort de plusieurs personnes parmi lesquelles 'une militante de l'opposition à Táchira et un membre de la GNB à San Antonio de los Altos.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2017/07/requesens-usaran-el-plebiscito-y-la-hora-cero-para-paralizar-el-pais-y-exigir-una-intervencion-militar-video/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/07/venezuela-il-y-aura-une-guerre-magistrale-si-la-constituante-se-realise.html