Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Les tampons et les signatures sur les actes de présélection des magistrats sont authentiques

Publié le par Bolivar Infos

 

Le Défenseur du Peuple, Tarek William Saab, a informé que des tests graphologiques ont été réalisés sur les signatures de la Procureure Générale de la République (FGR), Luisa Ortega Díaz portées sur l'acte du 21 janvier 2016 et sur les tampons apposés sur les convocations à la réunion du 16 décembre 2015. Ces tests ont indiqué que les signatures sont authentiques. Ces expertises ont été demandées à l'audience préliminaire sur le fond contre Ortega Díaz et ont démenti ses affirmations disant qu'elle n'avait pas été convoquée à la réunion de présélection des magistrats.

 

Comme on s'en souvient, il y a un différend autour de la réunion du 16 décembre 2015 pour la présélection de nos magistrats au Tribunal Suprême de Justice par le Pouvoir Citoyen. Ortega Díaz déclare qu'elle n'a jamais été invitée à cette réunion, que celle-ci n'a pas eu lieu et que, par conséquent, les magistrats présélectionnés ce jour-là et ensuite choisis par l'Assemblée Nationale sont soi-disant illégitimes. C'est pourquoi elle refuse de reconnaître les décisions du Tribunal Suprême de Justice actuel.

 

Saab et l'inspecteur Manuel Galindo déclarent que cette réunion a bien eu lieu, qu'Ortega Díaz y a été invitée et était présente mais qu'elle s'est retirée avant la fin et n'a pas signé l'acte, ce jour-là. Cependant, elle a bien signé l'acte de la réunion du 21 janvier 2016 sur lequel on peut lire l'acte et l'approbation de la réunion du 16 décembre 2015 sans qu'Ortega Díaz n'ait fait d'objections. Elle a bien signé le document de janvier 2016 que Saab a fait expertiser.

 

Saab a expliqué par téléphone à VTV que « les expertises graphologiques ont été positives et prouvent qu'aussi bien la signature de la citoyenne Procureure Générale de la République que celle du citoyen Inspecteur et celle de moi-même sont effectivement les signatures originales sur la base d'une expertise faite par le CICP concernant cet acte (du 21 janvier 2016) où la lecture de l'acte de la réunion du 16 décembre 2015 pour la présélection des magistrats du TSJ a bien eu lieu.

 

Le Défenseur du Peuple a rappelé que María José Marcano, qui était secrétaire du Conseil Moral Républicain à cette époque, « a commis, on présume à dessein, la très grave faute de ne pas collecter toutes les signatures au moment de la réunion et seules apparaissent les signatures du citoyen inspecteur et la mienne. Ensuite, il y a eu une réunion le 21 janvier 2016 au cours de laquelle on a lu cet acte auquel je fais référence, l'acte #25 du 16 décembre 2015 » pour la présélection des magistrats.

 

« Cet acte lu, nous avons signé, l'Inspecteur Général de la République, la citoyenne Procureure Générale de la République, moi-même et celle qui était secrétaire du Conseil Moral Républicain à cette époque. Ces signatures, on les a mises dans le dossier du CICPC et elles sont authentiques, c'est à dire que l'expertise est positive. »

 

Le tampon de la convocation à la réunion est également authentique.

 

Saab a indiqué que « le tampon de la Procureure Générale de la République sur la convocation que j'ai adressée en tant que Président du Conseil Moral Républicain aussi bien à la citoyenne procureure Générale qu'à l'Inspecteur.

 

Il a expliqué qu'il était important de faire ces expertises du tampon parce que « la citoyenne Procureure a déclaré par écrit devant le TSJ qu'elle n'avait pas été convoquée et que la Procureure Générale n'avait pas reçu de convocation pour la réunion au cours de laquelle, en effet, on a présélectionné les magistrats du TSJ, le 16 décembre 2015. »

 

« A cause de cela, l'expertise graphologique était importante aussi bien pour la signature de l'acte au cours duquel on a donné lecture de la réunion du 16 décembre 2015 que pour les tampons de la Procureure et de l'Inspection sur les convocations à cette réunion. Je crois que c'est important pour aller au fond de la vérité. »

 

Le Défenseur du Peuple a aussi rappelé qu'il a demandé l'épreuve du détecteur de mensonges sur le témoignage de la Procureure mais qu'il appartient au TSJ de réaliser cette épreuve ou non.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2017/07/experticias-a-los-sellos-y-firmas-de-las-actas-sobre-preseleccion-de-magistrados-dieron-positivo/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/07/venezuela-les-tampons-et-les-signatures-sur-les-actes-de-preselection-des-magistrats-sont-authentiques.html