Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Equateur : Les dirigeants d'Alianza País se réuniront avec Correa pour traiter la crise intérieure

21 Août 2017, 15:29pm

Publié par Bolivar Infos

 

La députée et secrétaire exécutive d'Alianza País, Gabriela Rivadeneira, se rendra aujourd'hui en Belgique avec le conseiller présidentiel du Président Lenín Moreno, Ricardo Patiño, pour rencontrer l'ex-président de l'Equateur, Rafael Correa.

 

Cette décision a été prise après une réunion des députés d'Alianza País avec le vice-président équatorien Jorge Glas, jeudi. Lors de cette rencontre, on é décidé de créer une commission pour qu'elle discute avec l'ex-président en Belgique. Cette rencontre aura lieu lundi, selon El Comercio de Ecuador.

 

Selon Patiño, qui a été ministre de la Défense et des Relations Extérieures de Correa, le but de cette rencontre est de chercher à se rapprocher face à la situation de crise que vit l'organisation politique à cause des différends entre l'ex-président et son successeur. Il a ajouté que le Président Moreno est au courant de ce voyage.

 

Par ailleurs, il a reconnu que la réconciliation entre l'ex-président et son successeur sera compliquée et qu'il lui revient d'essayer de construire un pont de communication entre les camarades qui ont pris des positions très antagoniques dans le mouvement.

 

Pendant ce temps, Rivadeneira, interviewée par l'agence Andes, a informé que le but de cette rencontre, en plus de chercher à faire baisser les tensions entre Moreno et Correa, est de définir un ordre du jour pour garantir la continuité de la Révolution Citoyenne.

 

La réunion au siège d'Alianza País a duré environ 4 heures et s'est déroulée à huis-clos. 50 députés y ont assisté.

 

Le différend

 

Moreno et Correa ont un différend public depuis au moins 2 mois. Il a commencé avec les critiques du Président Moreno à propos de soi-disant irrégularités dans les comptes de la République laissés par son prédécesseur.

 

Correa a accusé Moreno de mentir sur ces chiffres, lui demandant d'expliquer comment, ayant été son vice-président pendant 6 ans, il n'était pas au courant de l’administration des ressources du pays.

 

Ensuite, Correa lui a reproché les dialogues engagés par e Gouvernement de Moreno, l'accusant de pactiser avec « les ennemis de la Révolution Citoyenne. »

 

Il a condamné la remise d'un siège pour 100 ans à la Conaie, avec laquelle Correa avait eu de très mauvaises relations pendant son mandat. Il a qualifié cette action d'affront.

 

Il a aussi dénoncé la soi-disant remise des entreprises d'électricité du pays à l'ex-président équatorien Abdalá Bucaram (1996-97) en échange de son soutien politique.

 

Correa a menacé de quitter Alianza País si le parti ne le soutient pas dans son rejet du pacte avec Bucaram et de l'éventuel paquet de mesures qu'il prétend imposer au pays.

 

Le vice-président de l'Equateur, Jorge Glas, a décidé de soutenir Correa en envoyant au Président Moreno une lettre dans laquelle il critique sa gestion. Cette lettre lui a coûté ses fonctions de vice-président.

 

Moreno, qui n'a pas utilisé les réseaux sociaux pour traiter le différend avec Correa, a publié sur Twitter que jamais il ne les utiliserait pour offenser un Equatorien : « Equatoriens, que les réseaux servent pour la paix et pour l'unité. »

 

La corruption de Glas

 

Lors de al réunion de jeudi, le vice-président Jorge Glas qu'on accuse d'avoir reçu des pots-de-vin de l'entreprise brésilienne Odebrecht a répondu aux députés d'Alianza País sur le rapport d'Inspection du champ de pétrole Singue dans lequel on a trouvé des irrégularités.

 

Glas, qui a dénoncé une soi-disant persécution politique de l'organisme de contrôle, a fait une synthèse de la politique pétrolière de ces 10 dernières années et l'a qualifié de succès.

 

Il a évoqué le renforcement de la raffinerie d'Esmeraldas qui a subi un incendie après l'intervention, a informé El Comercio de Ecuador.

 

« S'il y a quelque chose à corriger, s'il y a quelque chose à surmonter, à réviser, ce sont les experts, les techniciens, les fabriques, les entrepreneurs, les constructeurs du réacteur. »

 

Le 10 août dernier, Glas a comparu pendant 7 heures devant le Procureur de l'Equateur et lui a donné sa version librement et sans avoir prêté serment sur 2 affaires de corruption sur lesquelles on enquête.

 

En sortant, devant un groupe de journalistes, le vice-président Glas a juré qu'il sera toujours prêt à collaborer avec le Procureur. Cependant, il a réaffirmé que le sujet du champ Singue est un “cas clair de persécution politique de la part de l'Inspection Générale (…) qui obéit à un ordre du jour politique de l'opposition. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/08/19/lideres-de-alianza-pais-se-reuniran-con-correa-para-tratar-crisis-interna/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/08/equateur-les-dirigeants-d-alianza-pais-se-reuniront-avec-correa-pour-traiter-la-crise-interieure.html