Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Communiqué du Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela sur le rapport du Bureau du Haut Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l'Homme

Publié le par Bolivar Infos

 

La République Bolivarienne du Venezuela condamne le pseudo-rapport réalisé par le Bureau du Haut Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l'Homme sur la situation des Droits de l'Homme dans notre pays qui – à nouveau – recourt consciemment au mensonge, à des accusations infondées, tendancieuses et à la diffusion de fausses hypothèses sur la réalité vénézuélienne.

 

L’instrumentalisation du Bureau du Haut Commissaire dans un but politique pour agresser le Venezuela en dénaturant les buts louables de cette instance est devenue malheureusement une habitude regrettable ces derniers temps. L'utilisation de fausses informations diffusées par des médias sans scrupules, sans aucune preuve et l'utilisation d'un double critère en matière de Droits de l'Homme sont à nouveau l'expression d’une position partiale , honteuse et qui viole la souveraineté du Venezuela et le Droit International.

 

Il est condamnable que le Bureau du Haut Commissaire continue à tromper ouvertement la communauté internationale à propos des violences perpétrées par un secteur de l'opposition vénézuélienne depuis avril de cette année et ferme les yeux sur la documentation abondante, éclairante et digne de foi que l'Etat vénézuélien a soumise à ce Bureau. Documentation dans laquelle est démontrée la responsabilité des dirigeants de l'opposition dans l'organisation, la promotion et le financement des violences qui ont laissé un solde douloureux de plus d'une centaine de morts, des milliers de blessés et d'innombrables dégâts et souffrances pour le peuple vénézuélien.

 

Et, plus grave encore, le Bureau du Haut Commissaire n'exprime aucune solidarité envers les victimes de cette stratégie politique violente et criminelle dont le seul but est de renverser le Gouvernement légitime de la République Bolivarienne du Venezuela.

 

Il est condamnable sur le plan de l'éthique que le Haut Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l'Homme, sur la base d'un rapport incomplet, non achevé officiellement, basé sur des opinions recueillies dans des entrevues soi-disant réalisées par une « équipe d'experts » auto-proclamée affirme l'existence de « violation massives » des Droits de l'Homme et présente un pareil bobard au monde en tant que conclusions de l'Organisation des Nations Unies en engageant ainsi le nom bien connu et la réputation de cette organisation et de ses Etats membres.

 

Les conclusions fallacieuses de cette « équipe d'experts de l'ONU » auto-proclamée avalisées par le Haut Commissaire ont sérieusement porté atteinte à la probité, à l'impartialité, à l'équité, à l'honneur et à la bonne foi qui doivent prévaloir dans les actions de ce Bureau et représentent un dangereux précédent pour les Nations Unies.

 

Cela survient à quelques jours de l'installation avec succès, au Venezuela, de l'Assemblée Nationale Constituante souveraine et légitime, au moment où le calme et la tranquillité reviennent dans les rues et où l'opposition vénézuélienne – après l'échec de cette attaque violente – annonce son retour à la voie des urnes et de la Constitution en décidant de participer aux élections régionales du 10 décembre prochain.

 

La République Bolivarienne du Venezuela ne reconnaît absolument pas ce document illégal utilisé pour imposer une opinion basée sur un point de vue nul et partial du Bureau du Haut Commissaire et engagera les démarches diplomatiques nécessaires pour dénoncer cette nouvelle agression contre notre peuple et contre notre pays d'une instance qui devrait servir avec équilibre et pondération, à protéger les droits de l'homme dans le monde.

 

La République Bolivarienne du Venezuela – maintenant immergée dans un processus de constituant populaire – affirme son engagement envers la paix, la promotion du dialogue entre tous les secteurs du pays, de la tolérance politique et du respect total des droits de l'homme, des conditions essentielles à la résolution des problèmes qui nous frappent.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/08/10/venezuela-repudia-sendo-informe-emitido-por-la-oficina-del-alto-comisionado-de-las-naciones-unidas-para-los-derechos-humanos/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/08/venezuela-communique-du-gouvernement-de-la-republique-bolivarienne-du-venezuela-sur-le-rapport-du-bureau-du-haut-commissaire-des-nations-unies-pour-les-droits-de-l-homme.html