Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela: La « théorie du fou » ou comment expliquer la politique étrangère de Trump contra Venezuela

18 Août 2017, 13:47pm

Publié par Bolivar Infos

 

Par Nathali Gómez,

Les déclarations de Washington contre le Gouvernement vénézuélien arrivent à leur point culminant : une menace d'intervention militaire. Cependant, le chemin qui y a conduit a été plein de contradictions et d'affirmations erratiques qui, pour certains experts, cherchent à provoquer le chaos.

 

« Imprévisible » semble être le mot qui définit la relation de la Maison Blanche avec le Venezuela. Cependant, il faut aller plus loin et parler de la « théorie du fou », une stratégie de politique étrangère états-unienne utilisée depuis les années 60 justement pour organiser le chaos dans les pays adversaires.

 

Vendredi dernier dans la soirée, quand la plupart des travailleurs vénézuéliens rentraient chez eux après plus de 2 semaines sans protestations violentes, une information a fait chauffer les écrans des téléphones portables : le président états-unien Donald Trump a dit qu'il n'écartait pas une « option militaire pour le Venezuela. »

 

Cette annonce a été précédée par des sanctions économiques envers de hauts fonctionnaires vénézuéliens, même envers le président Nicolás Maduro, et envers des représentants des pouvoirs publics en réponse à la mise en place de l'élections des membres de l'Assemblée Nationale Constituante à laquelle plus de 8 millions de personnes sur un corps électoral de 19 millions ont participé le 30 juillet dernier.

 

Plusieurs fonctionnaires de Washington avaient préparé le terrain avec des déclarations « sans unité de critères » pour les analystes vénézuéliens. Le conseiller états-unien à la sécurité nationale Herbert McMaster appelait Maduro « dictateur » tandis que le secrétaire d'Etat des Etats-Unis Rex Tillerson, espérait un Gouvernement de transition et que celui qui avait en charge l'Amérique du Sud au Département d'Etat, Michael Fitzpatrick, exprimait son « soutien au Gouvernement officiel. »

 

Washington appelle Maduro « dictateur » et ensuite affirme qu'il veut dialoguer avec lui. Le chercheur britannique Nafiz Ahmed, dans un article publié par Rebelión analyse « l'imprévisibilité » des actions de la Maison Blanche et cite l'exemple des bombardements en Syrie et la « théorie du fou » qu'a appliquée Henry Kissinger, conseiller à la Sécurité Nationale, sous le Gouvernement de Richard Nixon (1969-1973) quand il a attaqué le Vietnam et qui, selon lui, est encore utilisée par les fonctionnaires états-uniens.

 

« Ce que Kissinger envisageait était que les administrations états-uniennes évitent la prudence recommandée par les experts et optent pour « la redéfinition permanente des objectifs » et pour « la force pour organiser le chaos, » affirme Ahmed.

 

D'après lui, ce comportement « erratique » et apparemment « irrationnel » des dirigeants états-uniens est destiné à « devancer ses opposants et ses rivaux » et à les mettre « sur la défensive par crainte de la volatilité du pouvoir des Etats-Unis. »

 

La peur

 

L'annonce de Trump « cherche à diviser les Forces Armées, à provoquer la peur et l'incertitude, » explique à RT la président de la Fédération des Associations et des Entités Arabes du Venezuela, Adel El Zabayar, en essayant de définir la façon dont on applique la « théorie du fou » au Venezuela. « Ils veulent rappeler au monde qu'ils sont menaçants, » dit-il.

 

Au Venezuela, il y a un contrôle des changes, une mesure de régulation adoptée par le Gouvernement du président Hugo Chávez en 2003 qui a été maintenue par le président Maduro pour éviter essentiellement la fuite des devises.

 

Les actions des Etats-Unis ont été accompagnées par une hausse de 100% du dollar parallèle (illégal) qui a causé une hausse de plus de 100% du prix des aliments et des produits de base en moins de 2 semaines. Cette spéculation a causé, selon le Gouvernement vénézuélien, une « inflation induite » et un « blocus économique de fait. »

 

Selon El Zabayar, « la peur est le seule chose qui renforce le dollar » qui, en moins d'une semaine, est passé d'environ 10 000 bolivars à 20 000 bolivars pour 1 dollar même après les élections qui étaient présentées par les analystes économiques de l'opposition comme un facteur de déstabilisation.

 

« Les Etats-Unis vivent et donnent de la force à leur monnaie en démontrant qu'ils sont une puissance hégémonique capable de faire peur à un pays, » considère-t-il.

 

Pour le Vénézuélien d'origine syrienne, les actions contre l'économie pourraient être accompagnées d'actions contre des domaines névralgiques du pays comme le secteur de l'électricité, des industries de base ou des industries du pétrole.

 

« Comprendre la guerre est la première étape pour la gagner. »

 

Une de ces attaques a été dénoncée par le président de CANTV, l'entreprise de téléphonie de l'Etat, Manuel Fernández, qui a informé que le 7 août dernier, ils avaient coupé plusieurs câbles de fibre optique dans différentes villes du pas, ce qui a privé plus de 7 millions de personnes de services de téléphonie mobile et causé des pannes sur internet.

 

Ces actions s'ajoutent aux dénonciations de sabotage du système électrique faites en plusieurs occasions par le ministre de l'Energie Electrique, Luis Motta Domínguez, qui a informé sur la coupure intentionnelle d'un câble sous-marin, en mai dernier, qui a privé de services les îles de l'état de Nueva Esparta.

 

« Il est possible que la droite cherche à jouer sur le chaos grâce à des éléments terroristes, » a dit El Zabayar.

 

Selon le Manuel TC 1801 des Forces Spéciales du Pentagone analysé par le site d'investigation Mission Vérité, le Venezuela est victime d'une guerre non conventionnelle dans laquelle il ne reste à accomplir que 2 phases qui correspondent à des actions de déstabilisation provoquées par « des guérillas à petite et grande échelle. » Par conséquent, la « théorie du fou » dans laquelle rien ne semble prévisible pourrait continuer à être appliquée dans la politique étrangère états-unienne avec le Venezuela.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/08/15/la-teoria-del-loco-o-como-explicar-la-politica-exterior-de-trump-contra-venezuela/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/08/venezuela-la-theorie-du-fou-ou-comment-expliquer-la-politique-etrangere-de-trump-contra-venezuela.html