Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Le Venezuela en sortira plus libre, plus fort, plus indépendant

26 Août 2017, 14:09pm

Publié par Bolivar Infos

 

Le président Nicolás Maduro a signalé que, dans les prochains jours, « toutes les mesures seront prises pour protéger nos finances nationales et internationales » et briser le blocus économique et financier mis en place par le Gouvernement de Donald Trump contre le Venezuela, incluant les sanctions approuvées ce vendredi. Il a demandé au Tribunal Suprême de Justice et à l'Assemblée Nationale Constituante de déterminer les responsabilités légales de ceux qui ont demandé ces sanctions contre le Venezuela et d'engager un procès historique pour trahison envers la patrie. Julio Borges est l'un de ceux qui sont signalés.

 

Le président vénézuélien Nicolás Maduro a assuré vendredi que les nouvelles sanctions économiques et financières des Etats-Unis contre le pays « violent les lois internationales et la charte des Nations Unies. » Il a indiqué que « les mesures illégales des Etats-Unis violent les lois internationales, la Charte des Nations Unies et sont une agression de l'Empire contre le Venezuela, l'Amérique Latine, les Caraïbes et les peuples du Sud. »

 

Maduro a assuré que Donald Trump « prétend imposer un blocus pour étouffer économiquement et financièrement la République Bolivarienne du Venezuela. » En outre, il cherche à ce que le pays entre en défaut de paiement de sa dette extérieure bien que le Gouvernement vénézuélien ait payé 65 000 millions de dollars en 24 mois pour ses engagements internationaux.

 

Lors d'une réunion avec une partie de son cabinet, Maduro a indiqué que le Gouvernement dans les prochains jours, « prendra toutes les mesures pour protéger nos finances nationales et internationales. » Ces actions destinées à briser le blocus économique et financier seront intitulées « Blindage Souverain de la Patrie. »

 

« Tout ce qu'ils essaient de faire contre le Venezuela échouera et le Venezuela en sortira plus libre, plus fort, plus indépendant, » a déclaré le Président.

 

Il a signalé aussi que cette mesure affecte l'entreprise à capital vénézuélien Citgo, présente dans presque toutes les villes des Etats-Unis avec plus de 5 000 stations service qui vendent de l'essence obtenue à sertir du brut extrait en territoire vénézuélien. «  Donald Trump a décrété la fermeture de Citgo parce qu'il empêche tout fonctionnement financier (…) Il interdit le transfert de dividendes des entreprises qui fonctionnent aux Etats-Unis vers leur maison mère, il empêche que la maison mère nous envoie les dividendes d'une activité économique, » a-t-il déclaré.

 

A son avis, les plus touchés par la décision du Gouvernement états-unien sont les détenteurs de bons des dettes extérieures vénézuéliennes puisque 62% d'entre eux sont états-uniens, 12% britanniques et 8% canadiens.

 

Une série de communautés parmi les plus démunies des Etats-Unis seront aussi touchées puisque la fourniture de combustible pour le chauffage qui se fait gratuitement dans certaines localités de New York, sera interrompue. « Les autres personnes touchées par ce décret sont les investisseurs états-uniens qui ont des investissements importants liés à diverses affaires parmi lesquelles le pétrole, le gaz et tous les dérivés. »

 

Pour cela, il a ordonné au vice-président Exécutif Tareck El Aissami et au ministre du Pétrole Eulogio Del Pino, d'organiser une rencontre pour arriver à des accords qui résolvent la situation. « Je veux que ces investisseurs états-uniens restent travailler au Venezuela, que nous continuions à produire et à être des associés stratégiques dans une vision du pays et du monde différente de celle qu'ils cherchent à imposer. »

 

« En essayant de nous causer des dommages à nous, ils causent des dommages aux investisseurs états-uniens eux-mêmes, » a-t-il ajouté.

 

Ces sanctions arrivent 2 semaines après que le président Donald Trump ait menacé d'une éventuelle « option militaire » contre le Venezuela.

 

Julio Borges a demandé de sanctionner le Venezuela

 

Le président Maduro a rappelé que les dirigeants de l'opposition de la Table de l'Unité Démocratique (MUD) et en particulier le député Julio Borges se sont chargés de demander la mise en place de nouvelles sanctions dans le cadre de leur plan de déstabilisation du pays qui favorise une intervention militaire. C’est pourquoi il a demandé au Tribunal Suprême de Justice et à l'Assemblée Nationale Constituante de déterminer les responsabilités légales de ceux qui ont demandé ces sanctions contre le Venezuela et d'engager un procès historique pour trahison envers la patrie.

 

« Ici, doit s'ouvrir un procès pour trahison envers la Patrie pour tous ceux qui ont une carte d'identité vénézuélienne et demandent qu'on nous bombarde. J'ai demandé au président du Tribunal Suprême de Justice et à la présidente de l'Assemblée Nationale Constituante que soit engagé un procès historique contre tous ceux qui ont demandé ces sanctions économiques qui ont été mises en place aujourd'hui, » a-t-il indiqué. « Il faut bien être traître envers la Patrie pour demander des sanctions et une intervention militaire contre son propre pays comme le fait l'opposition vénézuélienne. »

 

Le dirigeant Julio Borges a rencontré à diverses occasions de hauts porte-paroles du Gouvernement des Etats-Unis pour demander une attaque contre le Venezuela et il a organisé, depuis l' Assemblée Nationale, une campagne de discrédit contre le Venezuela à l'étranger.

 

Le Président Maduro a averti : « Ceux qui se joindraient à ce blocus des Etats-Unis creuseront leur tombe politique. »

 

L'ordre exécutif signé par Donald Trump interdit à toute personne, toute entité, toute entreprise ou toute association légalement déclarée ou qui effectue des activités aux Etats-Unis de faire des affaires avec de nouveaux bons de la dette qui seraient émis par n'importe quel organisme du Gouvernement vénézuélien c'est à dire des bons de la République émis par la Banque Centrale ou l'entreprise pétrolière d'Etat Pétroles du Venezuela (PDVSA).

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2017/08/maduro-denuncia-que-sanciones-violan-la-legalidad-internacional-pide-enjuiciar-a-opositores-que-las-promovieron/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/08/venezuela-le-venezuela-en-sortira-plus-libre-plus-fort-plus-independant.html