Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bolivie : Un débat sur les attaques des médias contre les Gouvernements progressistes

29 Septembre 2017, 14:58pm

Publié par Bolivar Infos

 

La guerre des médias contre les processus révolutionnaires au Venezuela, à Cuba, en Bolivie et dans d'autres pays latino-américains a été au centre des débats de la première journée d'un séminaire international qui poursuit ses sessions aujourd'hui à La Paz.

 

Le directeur du site Cubadebate, Randy Alonso, a informé que les campagnes contre Cuba ont débuté dès le triomphe de la Révolution, en 1959 et continuent toujours.

 

Les Etats-Unis consacrent 20 millions de dollars par an à des programmes subversifs contre Cuba destinés à Internet et aux jeunes, a dit Alonso.

 

Il a expliqué que si auparavant, la manipulation se faisait grâce à des journaux imprimés, à la radio à ondes courtes et aux télétypes, maintenant, on utilise les télévisions internationales, les réseaux sociaux et autres médias.

 

« Mais il y a des choses qui n'ont pas changé : le monopole des médias continue et ceux qui dominaient l'espace analogique sont ceux qui dominent à présent l'espace digital, » a-t-il dit.

 

Celui qui est aussi directeur de l'émission télévisée Table Ronde a averti qu'actuellement, la presse est de plus en plus utilisée comme force politique et arme de combat et de provocation pour renverser des Gouvernements, par exemple celui du Venezuela.

 

La journaliste vénézuélienne Erika Ortega a expliqué comment son pays est assiégé depuis que dans les années 90, Hugo Chávez s'est présenté à la présidence et que les médias vénézuéliens et étrangers se sont donné la tâche de déformer la réalité parce que c'est un pays pétrolier et qu'il y a des intérêts dans le pétrole.

 

Ortega a dénoncé le rôle des grands monopoles pour en finir avec la Révolution Bolivarienne et leur rôle dans l'instigation des violences survenues ces derniers mois.

 

« Le Venezuela est sous une attaque des médias, » a dit également le correspondante de Rusia Today.

 

La Bolivie, qui vit un processus de changement depuis l'arrivée au pouvoir du premier président indigène, Evo Morales, a subi l'année dernière plusieurs mois d'une guerre des médias destinée à empêcher l'approbation d'un amendement sur la réélection du président.

 

Le politologue argentin Juan Manuel Karg a évoqué la façon dont les organes de presse membres de ce qu’on appelle le Cartel du Mensonge ont inventé même que le président avait eu un fils avec madame Gabriela Zapata pour discréditer l'image du chef de l'Etat.

 

Le séminaire international « L'Amérique Latine en lutte : la bataille médiatique » est soutenu par le Réseau des Intellectuels et des Artistes en Défense de l'Humanité et par les organisations Generación Evo, Azules del Oriente et Columna Sur.

 

Y ont participé également le politologue argentin Atilio Borón, Luis Hernández, du journal La Jornada, Octavio Antunez, du Parti des Travailleurs du Brésil, Carlos Antonio Lozada, responsable de la presse au parti Force Alternative Révolutionnaire de Colombie (FARC) et Jimmy Iturri, du réseau ATB de Bolivie.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.cubadebate.cu/noticias/2017/09/28/bolivia-debaten-sobre-ataques-mediaticos-a-gobiernos-progresistas/#.Wc3wEkzpMRE

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/09/bolivie-un-debat-sur-les-attaques-des-medias-contre-les-gouvernements-progressistes.html