Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Le Venezuela sur la liste états-unienne des pays qui pratiquent ou par lesquels transite le trafic de drogues

14 Septembre 2017, 15:51pm

Publié par Bolivar Infos

 

Ce n'est pas la première fois que les Etats-Unis mettent le Venezuela sur la liste des pays « importants » pour le trafic de drogues.

 

Le document de la Maison Blanche comprend 15 pays considérés comme importants pour la production ou le trafic de drogues : le Venezuela, l'Equateur, la Bolivie, le Nicaragua et l'Afghanistan s'y trouvent mais pas la Colombie.

 

Mercredi, le président des Etats-Unis Donald Trump a signé la liste officielle pour l'année fiscale 2018 des pays que Washington considère comme d'importantes zones de production ou de transit des drogues.

 

Dans un memorandum, la Maison Blanche déclare : « par la présente, j'identifie les pays suivants comme principaux pays producteurs de drogues ou pays de transit illicite des drogues : l'Afghanistan, l'Equateur, le Salvador, le Guatemala, Haïti, le Honduras, l'Inde, la Jamaïque, le Laos, le Mexique, le Nicaragua, le Pakistan, le Panama, le Pérou et le Venezuela".

 

Le document indique que la présence de ces pays ne représentent pas « nécessairement un reflet des efforts contre les drogues de leur Gouvernement ou de leur niveau de coopération avec les Etats-Unis » mais qu'elle répond – conformément aux lois de ce pays – à divers facteurs géographiques, commerciaux et économiques qui rendent le trafic possible bien que les Gouvernements de ces pays aient « pris les mesures les plus habituelles pour contrôler les drogues. »

 

Sur les 15 pays mentionnés, seuls la Bolivie et le Venezuela figurent comme des pays qui – selon les Etats-Unis – « n'ont pas pu démontrer pendant les 12 derniers mois qu'ils respectaient leurs obligations en vertu des accords internationaux contre le trafic des drogues » et « qu'ils prennent les mesures requises » pour l'éviter.

 

Cette désignation est une nouvelle preuve de la persécution des Etats-Unis envers le Venezuela et ses alliés comme la Bolivie. En février de cette année, l’administration de Donald Trump avait dénoncé le vice-président du Venezuela, Tareck El Aissami pour ses soi-disant liens avec le trafic de drogues, une accusation soutenue par des preuves sans fondement et qui n'ont jamais pu être prouvées.

 

Même si la liste n'inclut pas la Colombie, l'un des pays qui a le trafic de drogues le plus important, le texte affirme qu'il a été « sérieusement » envisagé de l'y mettre en réprimandant la nation bien que ce pays soit l'allié le plus ferme de Washington en Amérique Latine. La raison pour laquelle la Colombie ne grossit pas cette liste, c'est que ses forces militaires et sa police « sont près d'appliquer la loi et des partenaires de sécurité des Etats-Unis. »

 

Ce n'est pas la première fois que le Venezuela et la Bolivie sont signalés pour, selon les Etats-Unis, ne pas combattre le trafic. Depuis l’administration de George Bush, il est habituel de voir le nom de ces 2 pays sur cette liste, année après année.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/EE.UU.-agrede-a-Venezuela-y-la-acusa-de-no-impedir-narcotrafico-20170914-0002.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/09/venezuela-les-venezuela-sur-la-liste-etats-unienne-des-pays-qui-pratiquent-ou-par-lesquels-transite-le-trafic-de-drogues.html