Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argentine : 5 questions en suspens dans l'affaire Maldonado

22 Octobre 2017, 15:56pm

Publié par Bolivar Infos

 

Santiago Maldonado, aperçu pour la dernière fois dans une manifestation d'indigènes mapuches il y a 81 jours a été retrouvé mort. Mais ni les doutes ni les spéculations ne se sont arrêtés. A la veille des élections législatives de ce dimanche, la confirmation de sa mort a exacerbé les divisions d'un pays qui ne surmonte pas les traumatismes de son histoire.

 

Mardi, on a trouvé un corps près de l'endroit où Santiago Maldonado a disparu. Mercredi, la famille a dit lors d'une triste conférence de presse qu'elle envisageait l'hypothèse que le corps ait été mis là. Jeudi, le corps a été transporté à Buenos Aires escorté par une armée de caméras qui diffusaient en direct. Vendredi, enfin, Sergio Maldonado, le frère de Santiago, a confirmé à sa sortie de la morgue que les tatouages de Santiago lui ont permis d’identifier le cadavre.

 

Pendant ce temps, les Argentins discutent dans la rue et sur les réseaux sociaux de ce qui s'est réellement passé, dans le cadre d'une campagne électorale intense.

 

Maintenant, quelles questions reste-t-il ?

 

De qui est-il mort ?

 

Vendredi à minuit, le juge Gustavo Lleral, le second juge en charge de cette affaire, a révélé qu'on n'a pas vu de lésions sur le corps pendant l'autopsie. La magistrat n'a pas donné d'informations ce l'éventuelle cause de la mort. Il a ajouté que le rapport officiel sur ces causes peut prendre 2 semaines.

 

Cependant, l'absence de blessures sur le corps permet d'envisager plus d'hypothèses concernant les causes de la mort.

 

Cet artisan participait le 1° août au barrage d'une route en Patagonie argentine organisé par des indigènes mapuches qui affrontaient des propriétaires terriens. Cette protestation a été réprimée par la Gendarmerie et les manifestants ont couru vers le fleuve Chubut dans lequel on a trouvé le corps 76 jours plus tard.

 

Le peuple soutient que Maldonado a été assassiné par les gendarmes lors d'un usage excessif de la force, ensuite caché et enfin mis là pour être trouvé ce mardi. Dans un pays où la justice est l'institution qui a la pire réputation, il est probable que beaucoup ne croient pas la version officielle.

 

Pourquoi ont-ils trouvé le corps dans des conditions si bizarres ?

 

La famille a déclaré pendant la semaine qu'il semblait « très bizarre » que le corps soit apparu dans un endroit qui avait été ratissé 3 fois par des centaines de fonctionnaires, de plongeurs, de chiens, de drones et par tout une batterie d'outils.

 

De plus, il flottait 300 mètres en amont de l'endroit où avait eu lieu la protestation.

 

Selon les médias locaux, le corps est apparu après l'appel anonyme de quelqu'un qui a dit qu'il le voyait.

 

Les mapuches qui vivent dans cette zone ont déclaré que quelques jours plus tôt, le corps n'était pas là.

 

Où était e corps pendant tout ce temps ?

 

Des experts étrangers ont expliqué que le corps avait pu avoir coulé pendant ces 80 jours.

 

L'eau gelée a pu avoir congelé certaines parties du corps et il n'aurait émergé que maintenant que les températures ont augmenté.

 

D'autre part, un nombre important d'Argentins qui ressent un profond rejet de la Gendarmerie croit que les fonctionnaires qui ont réprimé la protestation l'ont fait disparaître et ensuite l'ont placé là.

 

L'Argentina n'a pas fermé les blessures du régime militaire qui a fait disparaître entre 9 000 et 30 000 dissidents dans les années 70 et 80. L'affaire Maldonado a été comme du sel sur la plaie.

 

Comment cette affaire agit-elle sur les élections ?

 

Les déclarations de fonctionnaires du Gouvernement sur cette affaire n'ont pas toujours été heureuses et les gens ont qualifié Mauricio Macri « d'oppresseur » et de « dictateur. »

 

Elisa Carrió, ex-candidate à la présidence aujourd'hui candidate à la députation pour le parti au pouvoir pour la ville de Buenos Aires a dit il y a à peine 10 jours qu'il y avait « 20% de possibilités pour que (Maldonado) soit au Chili. »

 

L'éminente candidate s'est excusée mais ses déclarations, qui s'ajoutent à d'autres mots maladroits du macrisme peuvent avoir un impact sur le vote envers le parti au pouvoir qui espère obtenir une victoire facile, selon les sondages.

 

Et le conflit mapuche?

 

L'affaire Maldonado s'est déroulée dans le cadre d'un conflit millénaire entre les Mapuches originaires de Patagonie et les grands propriétaires terriens qui possèdent d'énormes étendues de terres là.

 

Les médias locaux ont rapporté que pendant ces jours-là, la tension et les appels à la lutte entre Mapuche et autorités se sont intensifiés dans cette zone.

 

Cette épisode n'a fait que renforcer la haine entre les parties d'un affrontement qui a l'habitude de devenir violent non seulement en Argentine mais surtout au Chili où vivent la plupart des Mapuches.

 

L'affaire Maldonado montre que ce conflit culturel, économique, historique et de plus en plus armé, demande une solution.

 

Et c'est peut-être la question la plus difficile à aborder

 

(Extrait de BBC Mundo)

 

(…)

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

source en espagnol :

http://www.cubadebate.cu/especiales/2017/10/21/cinco-interrogantes-pendientes-en-el-caso-maldonado/#.Wew9EUzpMRE

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/10/argentine-5-questions-en-suspens-dans-l-affaire-maldonado.html