Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equateur : Lenín Moreno privilégie le secteur privé

Publié le par Bolivar Infos

 

Le président de l'Equateur, Lenín Moreno a annoncé mercredi une série de mesures au bénéfice du secteur patronal sur une chaîne nationale de radio et de télévision.

 

« Les exportations ont baissé, le prix du pétrole reste bas, le secteur de la construction s'est contracté et la dette publique est dans des conditions tr ès difficiles, » a déclaré Moreno.

 

Il a signalé qu'il cherchait à protéger les personnes qui ont peu de revenus économiques et les travailleurs en soulignant qu'il n'augmentera pas le prix de l'électricité, du combustible ni l'impôt sur la valeur ajoutée.

 

L'un des préceptes les plus importants est celui de la rigidité fiscale dont on estime qu'il génèrera une économie de 500 millions de dollars qui aiderait à solder toutes les dettes internationales du pays.

 

Moreno a souligné que le but du projet économique est de réduire le déficit fiscal de 4,7% du PIB actuellement à environ 1% en 2020.

 

Il a indiqué qu'il fixera des tarifs qui protègeront l'industrie du pays et qu'il luttera contre a contrebande et l'évasion fiscale.

 

Lenín Moreno a souligné que l’impôt sur la Rente par sociétés reviendra à 25% sauf pour certains secteurs économiques. Il a parlé de la monnaie électronique et de la façon dont la banque privée sera régulée par des contrôles de l'Etat. Il a déclaré qu'il mènerait à bien une consultation populaire pour abroger la Loi sur la Plus-value qui, à son avis, a porté préjudice à l'économie du pays.

 

Le Président a déclaré que « pour atteindre nos buts économiques, nous ne recourrons pas à de « gros paquets ». Nous protégeons tout le onde et en particulier les plus pauvres. »

 

Parmi les mesures annoncées par Moreno se trouvent l'exemption des premiers impôts sur les bénéfices pour les microentreprises, l'exemption d'impôts pendant les 2 premières années pour les nouveaux entrepreneurs, l'élimination de l'avance de paiement d'impôts pour les entreprises qui n'atteignent pas les 300 000 $, l'élimination de la loi de l'Impôt sur les Terres rurales pour stimuler le secteur de l'agriculture, entre autres mesures.

 

Des analystes ont signalé que l'ordre du jour économique de Lenín Moreno prend ses distances avec les réformes économiques mises en place par l'ex-président Rafael Correa dans lesquelles les secteurs les plus nécessiteux étaient privilégiés.

 

Les mesures de Correa

 

Pendant la gestion de l'ex-président Rafael Correa, les recettes fiscales représentaient 66,7% des revenus totaux en 2016 puisque le pays ne reçoit plus de recettes du pétrole depuis 2015. Entre 2006 et 2015, les recettes fiscales ont augmenté jusqu'à 9 170,8 millions de dollars et le nombre de contribuables a atteint 12 millions.

 

Rafael Correa a pris des mesures qui ont distribué la richesse à toute a population. Une des principales consignes de Correa quand il est arrivé au pouvoir a été « d'encaisser toutes les recettes fiscales), sans exception, essentiellement celles de ceux qui pratiquent l'évasion fiscale à grande échelle. »

 

L'historien enseignant Juan Paz y Miño Cepeda dans le livre « Histoire des Impôts en Equateur » (2015), explique que le produit du modèle fiscal de Rafael Correa a servi à consolider l'Equateur en faisant des politiques sociales en faveur de la population.

 

Pour l'historien, pour le Gouvernement de Rafael Correa, il s'agissait de la redistribution des richesses et de la « nécessité de contrôler les couches les plus riches de la population » en réalisant une série de mesures autour des impôts comme la politique fiscale pour la redistribution de la richesse, la poursuite de l'évasion fiscale et de la fraude fiscale, le renforcement du SRI, l'efficacité dans le recouvrement des impôts, privilégier les impôts directs par rapport aux indirects, entre autres.

 

Le secteur patronal favorisé

 

L'analyste international Fernando Casado, dans une interview exclusive accordée à Telesur, nous explique le nouveau plan économique de l'Equateur et comment maintenant, on privilégie le secteur patronal.

 

Casado a informé qu'il y a plusieurs différences avec les mesures mises en place par Correa : « On élimine l'avance de la rente, on rend une partie des impôts aux exportateurs s'ils arrivent à faire entrer des devises dans le pays, on souhaite éliminer la Loi sur la Plus-value pour les immeubles et on va aussi éliminer les impôts concernant les terrains et les champs de cultures qui ne produisaient pas, entre autres. »

 

Cependant, l'analyste pense que ce sont des mesures qui sont très différentes de celles prises par le Gouvernement de Rafael Correa puisqu'ils « libèrent les taux d'imposition des entrepreneurs d'un côté et que nous trouvons aussi un point de vue différent dans la distribution de l'impôt qui leur donne maintenant plus de liberté ou les impose moins. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/Anuncio-economico-de-Lenin-Moreno-privilegia-al-sector-privado--20171012-0036.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/10/equateur-lenin-moreno-privilegie-le-secteur-prive.html