Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Le Venezuela parle au monde

19 Octobre 2017, 16:37pm

Publié par Bolivar Infos

 

Extrait de l'allocution du Président Nicolas Maduro devant la presse étrangère,17 octobre 2017

 

« Nous avons appris à compter avec l'adversité et avec la victoire, avec cette grande victoire que nous assumons avec humilité. Notre peuple a donné une grande leçon à l'Empire. La victoire est née de la vérité qui a donné une nouvelle conscience au pays. »

 

Saouvenez-vous des élections de 2015 et de ce que j'ai déclaré alors : « Nous avons perdu ! Alors, nous reconnaissons notre défaite et l'Assemblée Nationale est remise à l'opposition. Et ils ont commencé à me menacer, ensuite, des marches, la prise de Caracas, … et moi, protégeant toujours la distribution, l'emploi, le plan logement avec le dialogue... et je suis allé voir le Pape et il a eu une conversation très agréable et il a dit : « Je vais te soutenir pour qu'il y ait un dialogue au Venezuela. » Et qu'a fait l'opposition ? Elle s'est retirée du dialogue.... Nous faisions des changements économiques. Il y a eu un changement à Washington et l'opposition a fait machine arrière et les guarimbas ont commencé et ils ont brûlé vives 29 Vénézuéliens. Alors, l'opposition, avec l'ancienne procureure générale, s'est lancée dans une attaque féroce. Avec le changement à Washington, nous nous sommes rendus compte des plans de ces gens et des documents nous sont parvenus de Washington, de très haut niveau, où ils expliquaient le plan qu'ils allaient suivre. Et nous avons cherché la réponse dans la Constitution pour amener au dialogue. Et nous avons convoqué l'Assemblée Nationale Constituante, citoyenne, sociale, large, du peuple, non des partis. On a convoqué les organisations sociales, les jeunes, les retraités, les peuples originaires, les paysans et les pêcheurs, les femmes, la classe ouvrière...

 

Ensuite a commencé un processus de menaces publiques, directes, de messages de chantage, de coercition, pour que l'élections oit suspendue et nous avons dit qu'on allait faire la Constituante qu'il pleuve,qu'il vente ou qu'il neige et c'est ce qu'on a fait.

 

Pendant tous ces mois, j'ai continué à offrir le dialogue à l'opposition, je leur ai fait cette offre pour qu'ils s’inscrivent sur les listes et Borges a dit qu'ils avaient fait les comptes et qu'ils pouvaient même gagner. Deux semaines plus tard, ils ont déclaré qu'ils n'y participeraient pas. Alors, je leur ai dit que le Gouvernement pouvait coopter 60 personnes si elles voulaient se présenter et ils ont demandé si on leur en donnerait 100 et nous avons dit « oui. » ensuite, ils sont revenus dire qu'ils n'y participeraient pas. Quelqu'un, à Washington, leur a dit « non. » Et ils se sont lancés à brûler le Venezuela. Mais cela n'a pas empêché qu'on élise la Constituante : plus de 8 000 000 de personnes ont voté et la paix est venue, la Constituante a amené la paix.

 

Les commissions ont été nommes et nous avons commencé à parler avec tous ceux qui appartenaient à l'opposition et le processus électoral a débuté : inscription des candidats, campagne électorale, impeccables, avec toutes les garanties, ils avaient 70% de la publicité, des pages pour les élections, sur les réseaux sociaux, ils en avaient 100%, sur Youtube, Instagram, Faceebook, … Ils disaient : « C'est un plébiscite contre Maduro, » ils disaient que les élections régionales avaient un caractère de referendum, que ces élections étaient faites pour chasser Maduro. Borges a dit : « Les élections régionales peuvent êtrepetre un referendum » et ils ont organisé un boycott dans beaucoup d'états, ils ont coupé l'électricité, l'eau et l'essence et les télévisions et les réseaux ont offert à l'opposition tous les espaces et à nous, ils ne nous donnaient aucun espace, ils nous les ont refusés systématiquement.

 

Et vint le jour des élections : le processus électoral vénézuélien est automatisé, c'est le plus transparent et le plus sûr du monde. Il y a 10 contrôles préalables de tout le système électoral avec la signature de tous les partis d'opposition... Admettant qu'il y a toutes les garanties, l'opposition appelle à voter, dit que le processus est clair, parfait... jusqu'à ce que le soir, ils se soient rendu compte qu'ils étaient en train de perdre les élections et alors, ils se sont retournés contre et la folie et la haine ont commencé.

 

Nous avons obtenu la victoire avec tout contre nous, avec la guerre économique, avec les sabotages, avec toutes les télévisions, tous les réseaux (contre nous)... Ils nous refusaient l'entrée... et à nouveau a surgi le courage des révolutionnaires.

 

La participation a été la plus forte qu'il y ait eu dans des élections régionales. Nous avons gagné 18 des 23 postes de gouverneurs, en comptant l'état de Bolivar et on va faire un contrôle de 100% des tables.

 

Ca a été le processus le plus pacifique et libre qu'il y ait eu au Venezuela: toutes les tables ont été installées, toutes les machines ont été installées, ont fonctionné. Nous gagnons parce que le peuple a pris la décision de nous élire. D'abord, il s'est agi de passer sous silence le fait qu'il y avait des élections, ensuite, ils ont dit qu'il y avait eu fraude. S'ils ne veulent pas faire de trêve, peu importe, nous sommes prêts, nous donnerons la démocratie, la démocratie et la démocratie.

 

Finalement, beaucoup de leurs dirigeants reconnaissent qu'il n'y a pas eu fraude, qu'ils ont perdu... et l'Empire leur donne l'ordre de ne pas reconnaître les résultats et de changer la loi électorale. Pour laquelle ? Qu'ils fassent des propositions.

 

Rajoy a été élu avec 30% des voix et ils disent qu'il a triomphé. Nous, nous avons été élus avec 78% des voix. Merkel, sur les 33% qui ont voté, a été élue avec 18% du corps électoral et ils disent que nous avons perdu. Trump a perdu de 3 millions de voix et il est président : qu'auraient-ils dit de nous si nous avions fait ça ?

 

Ne nous laissons pas tromper. Jouissons de la victoire mais améliorons-nous, corrigeons-nous, avançons. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/10/18/venezuela-habla-al-mundo-resumen-del-encuentro-entre-el-presidente-nicolas-maduro-y-la-prensa-internacional-analisis/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/10/venezuela-le-venezuela-parle-au-monde.html