Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : L'opération “Peter Pan” : quand les enfants sont l'objet de la manipulation psychologique

21 Décembre 2017, 18:02pm

Publié par Bolivar Infos

 

Fin 1960 a été perpétré l'une des pires manipulations psychologiques du peuple de Cuba. La manœuvre a été coordonnée par le Gouvernement des Etats-Unis grâce à l'Agence Centrale de Renseignement (CIA) avec la collaboration de l'Eglise Catholique. Elle avait pour nom Opération Peter Pan.

 

Grâce à cette opération des milliers d'enfants cubains ont été arrachés à leur patrie. On a utilisé pour cela une guerre psychologique destinée aux parents à propos de la soi-disant élimination de l'autorité parentale. Pour cela, des copies d’une fausse loi ont été distribuées sur toute l'Ile.

 

Grâce à la peur inoculée – malgré les efforts que faisait alors la Révolution Cubaine pour renforcer la famille cubaine grâce à la Loi 797 du 20 mai 1960 – certains parents ont fini par envoyer leurs enfants en Amérique du Nord dont le Gouvernement se présentait face au monde comme le sauveur tandis que les corporations de médias diffusaient de soi-disant histoires de Cubains fuyant le « communisme. » Ils occultaient la véritable histoire.

 

La réalité vécue par les mineurs déjà aux Etats-Unis était totalement différente : certains furent envoyés dans des camps, dans des foyers d'accueil, des orphelinats et des maisons de correction. Les châtiments corporels et le travail forcé des enfants faisait partie du quotidien de certains enfants cubains après ce voyage sans retour.

 

L'Opération Peter Pan, selon des documents publiés sur le site La pupila insomne, a duré pendant 22 mois et s'est achevée techniquement le 22 octobre 1962, jour où le président étasunien John F. Kennedy, a décrété le blocus naval de Cuba pour créer les conditions d'une invasion et d'un bombardement de l'Ile.

 

Cependant, « en réalité, elle a duré jusqu'au début des année 70 avec des variantes comme celle des vols de mineurs vers Madrid. » On estime que quelques 14 000 enfants cubains ont été sortis de leur pays de cette façon.

 

La réédition de la manœuvre

 

Aujourd'hui, des secteurs du Venezuela cherchent à mettre en œuvre cette opération dans le cadre d'une campagne médiatique qui cherche à falsifier la réalité de la situation intérieure du pays qui affronte un blocus économique mis en place par les Etats-Unis.

 

Le procureur général de la République, Tarek William Saab, a dénoncé samedi qu'une soi-disant Organisation Non Gouvernementale (ONG) essayait de faire sortir du pays 120 enfants avec des autorisations de sortie de territoire frauduleuses et a considéré cette action comme inédite « sans précédent dans notre histoire républicains. »

 

En ce sens, on a ordonné à plusieurs procureurs d'enquêter sur cette situation illégale ainsi que sur le groupe qui a organisé le voyage à cause de son lien présumé avec la traite de mineurs étant donné que sur les 120 mineurs, 9 avaient des autorisations de sortie de territoire frauduleuses et 2 des autorisations étaient fausses.

 

Lors du contrôle des pouvoirs « on s'est apreçu que 13 n'ont été signés par le concédant. Cela oblige à enquêter sur les buts de l'ONG en question responsable d'une action si grave car des témoignages de membres des familles révèlent que les démarches ont été faites dans leurs bureaux privés, » a averti le Procureur Général.

 

« La défense et la protection des Droits de l'Homme des enfants et des adolescents dans le monde ne doit jamais se faire sur la base de la couverture télévisée et médiatique transnationale pour que ceux-ci soient présentés comme des trophées de chasse et encore moins comme les sujets d'un crique ridicule, » a-t-il souligné.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.avn.info.ve/contenido/operación-peter-pan-cuando-niños-son-objetivo-manipulación-psicológica

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/12/venezuela-l-operation-peter-pan-quand-les-enfants-sont-l-objet-de-la-manipulation-psychologique.html