Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Le Venezuela déclare persona “Non Grata” l'ambassadeur d'Espagne

26 Janvier 2018, 16:47pm

Publié par Bolivar Infos

 

Communiqué :

 

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela porte à la connaissance de al communauté internationale qu'il a décidé de déclarer persona non Grata l'ambassadeur du Royaume d'Espagne au Venezuela, Jesús Silva Fernández, à partir de cette date, en vertu des agressions continuelles et des actes récurrents d'ingérence du Gouvernement espagnol dans es affaires intérieures de notre pays.

 

En ce sens, le Gouvernement Bolivarien du Venezuela exprime son rejet catégorique des déclarations du Président du Gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, du 24 janvier, concernant les mesures restrictives, contraires aux principes les plus élémentaires du Droit International que l'Union Européenne a appliquées de façon incohérente et unilatérale à de hauts fonctionnaires et à des chefs des Pouvoirs Publics vénézuéliens.

 

Le 26 septembre 2017, le Président Rajoy a rendu visite à son homologue étasunien pour recevoir d'infâmes instructions et se soumettre à ses desseins concernant le Venezuela en s'engageant à diriger la conspiration en Europe pour attaquer la souveraineté et l'indépendance du Peuple vénézuélien avec ses partenaires européens en échange d'inavouables bénéfices politiques et économiques pour le profit particulier d'une partie des dirigeants qui gouvernent l'Espagne.

 

Le Président du Gouvernement espagnol a déclaré qu'il « souhaite aux Vénézuéliens la même chose qu'aux Espagnols. » Malheureusement, le Royaume d'Espagne est l'un des pays le plus inégalitaire d'Europe : les expulsions, qui refusent le droit au logement à des dizaines de familles humbles pour favoriser les banques et les entreprises immobilières sont quotidiennes, il a le taux de chômage le plus alarmant d'Europe, parmi les plus hauts du monde, en particulier en ce qui concerne l'emploi des jeunes, ce qui se traduit par le désespoir des nouvelles générations espagnoles, on a découvert des affaires de corruption scandaleuses impliquant des membres du parti au Gouvernement et même des gratifications et des prébendes honteuses accordées sur le dos des citoyens. La répression policière pour prendre en otage le droit du Peuple de Catalogne à décider à été diffusée dans le monde entier comme la judiciarisation de la politique destinée à poursuivre et à emprisonner ceux qui ont une position différente de la position officielle en fermant toute possibilité de dialogue civilisé avec ses adversaires, sans parler de l'effondrement structurel des services de santé et de sécurité sociale.

 

Le peuple vénézuélien, heureusement, n'a pas à supporter les séquelles de telles politiques de l'Etat. Même en étant en difficultés économiques, le Président Nicolás Maduro a augmenté l'investissement social. Le droit au logement est assuré grâce à un programme innovant de construction sans exemple au monde qui a rendu leur dignité à des millions de familles humbles. L'éducation et la santé, dans notre pays, sont des droits universels garantis par l'Etat qui se sont démocratisés pendant les années de la Révolution comme jamais auparavant. Le chômage a atteint des taux historiquement bas. La sécurité sociale est universelle, 90% des vieux ont une pension, comptent sur elle. Le Procureur Général a ouvert des enquêtes et pris des décisions contre la corruption sans prendre en considération les fonctions, le nom ou l'appartenance à un parti. Dans notre pays, le droit à décider s'exerce constamment, sans obstacle, avec un niveau élevé de participation grâce à un système électoral automatisé, sûr et transparent.

 

Le Peuple et le Gouvernement du Venezuela rappellent au Gouvernement espagnol que la caractère souverain et indépendant de notre République Bolivarienne a été conquis par un processus complexe de libération qui s'est achevé par l'expulsion définitive des forces d'invasion de l’empire, il y a presque 200 ans.

 

De la patrie du Libérateur Simón Bolívar, nous continuerons à élever la voix et à faire des actions concrètes pour défendre les droits fondamentaux et l'indépendance sacrée du Peuple vénézuélien dans le cadre de notre Constitution et de nos lois, sans ingérence de puissances impérialistes et suprémacistes ni de Gouvernements soumis à celles-ci et développant une nostalgie désespérante de la colonie.

 

Caracas, 25 janvier 2018

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2018/01/venezuela-declara-persona-no-grata-al-embajador-de-espana-jesus-silva-comunicado/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/01/venezuela-le-venezuela-declare-persona-non-grata-l-ambassadeur-d-espagne.html