Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Les entreprises doivent marquer les prix fixés

18 Janvier 2018, 18:18pm

Publié par Bolivar Infos

 

Toutes les entreprises doivent marquer leurs produits sur la base des prix fixés dans les tables de travail avec le Gouvernement, a assuré mercredi le su-intendant National pour la Défense des Droits Economiques (SUNDDE), William Contreras.

 

« Les entreprises sont obligées de marquer les prix sur leurs produits, les prix fixés, » a souligné Contreras lors d'une réunion qu'il a eue à Caracas avec des patrons privés pour traiter le sujet des matières premières.

 

Il a signalé que la SUNDDE vérifiera si cela est effectivement respecté avec les paramètres des normes de comptabilité, des marges commerciales et du marquage des prix.

 

Il a expliqué que « le prix maximum de vente au public est un mécanisme par lequel on fixe les prix. Dans ce cas, ce sont les entreprises qui le produisent ou celles qui l'exportent, » déclare la SUNDDE dans un message publié sur Twitter.

 

Depuis l'année dernière, le Gouvernement discute dans des tables de travail avec le secteur privé de la fixation des prix des produits de grande consommation pour affronter la spéculation. Pour renforcer ce mécanisme, l'Assemblée Nationale Constituante a approuvé la Loi sur les Prix Fixés proposée par le président de la République, Nicolás Maduro.

 

Contreras a contesté le fait qu'entre le 15 décembre et le 2 janvier, une « pondération » des prix des secteurs essentiels s'est produite, ce qui a provoqué une violation de la structure des coûts.

 

« Nous passons par un processus de boycott et de déstabilisation de l'économie dans notre pays. Après que le Président ait augmenté les salaires, tous les prix ont augmenté. »

 

Il a indiqué que certaines entreprises s'arrangent pour que le dernier produit à être entré dans l'inventaire soit le premier à sortir, ce qui, a-t-il souligné, « n'est pas conforme aux règles internationales qui existent depuis 2005. »

 

Le Gouvernement a ordonné qu'à partir de mercredi, on vende au juste prix les produits qui ont été augmentés sans distinction entre décembre 2017 et janvier 2018.

 

Mardi, le vice-président de la République,Tareck El Aissami, a dénoncé le fait que dans ce laps de temps, on a enregistré 6 500 produits qui ont augmenté d'entre 10% et 10 000 %.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2018/01/sundde-empresas-deben-marcar-productos-con-precios-acordados/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/01/venezuela-les-entreprises-doivent-marquer-les-prix-fixes.html