Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Pourquoi l'opposition n'a pas assisté au dialogue

20 Janvier 2018, 13:43pm

Publié par Bolivar Infos

 

Jeudi 18 janvier, la délégation de l'opposition n'a pas assisté à la quatrième phase de dialogue avec le Gouvernement du Venezuela, en République Dominicaine sous prétexte qu'elle rejette les déclarations du ministre de l'Intérieur, Néstor Reverol, sur les soi-disant informations fournies par l'opposition pour localiser le terroriste Óscar Pérez.

 

En plus, l'opposition a indiqué que l'absence de certains chanceliers garants du dialogue, en particulier les diplomates du Chili, Heraldo Muñoz, et du Mexique, Luis Videgaray, a motivé sa décision.

 

Cependant, la délégation du Gouvernement a qualifié les déclarations de l'opposition d'excuses futiles et a assuré que la véritable raison de son absence est les pressions constantes des Etats-Unis et d'autres dirigeants de droite pour qu'ils n'obtiennent pas d'accords par le dialogue et ne se présentent pas aux élections présidentielles de cette année.

 

Les contradictions de l'opposition

 

Celle qui s'appelle elle-même Table de l'Unité Démocratique (MUD) a assuré dans un communiqué qu'elle reprendra le dialogue à condition Reverol se rétracte et que des sujets concernant les élections et les institutions soient discutés.

 

Cependant, le porte-parole du Gouvernement Jorge Rodríguez a noté que sur les 6 points qui sont discutés dans les tables de dialogue, on a rediscuté des garanties électorales, de l’accompagnement international et des audits automatiques des élections comme l'a demandé l'opposition.

 

« Le président étasunien Donald Trump, le président du Gouvernement espagnol Mariano Rajoy et le président de la Colombie Juan Manuel Santos font pression sur l’opposition pour qu'elle ne participe pas aux élections présidentielles du Venezuela, » a affirmé le représentant du Gouvernement, Jorge Rodríguez.

 

« Cet accord comprend des garanties électorales larges (...) et les garanties électorales pour les prochaines élections présidentielles qui auront lieu cette année, » a signalé Rodríguez.

 

Le Gouvernement prêt à avancer dans le dialogue

 

En ce qui concerne les points non encore l'objet d'accords, la commission dirigée par Rodríguez a assuré que le principe est de poursuivre le dialogue jusqu'à ce qu'on arrive à un consensus qui mette fin au conflit entre les 2 parties, pour la paix du Venezuela.

 

Pour sa part, la MUD a souligné qu'elle envisagera de revenir à la table de dialogues si les « nouvelles » exigences sont acceptées.

 

L'ex-premier ministre espagnol José Luis Rodríguez Zapatero et les chanceliers de Bolivie, du Nicaragua et des Grenadines ont affirmé qu'ils continueront à être garants de paix jusqu'à ce qu'on trouve une issue pacifique.

 

(…)

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/por-que-oposicion-venezolana-no-asistio-al-dialogo-RD-20180119-0039.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/01/venezuela-pourquoi-l-opposition-n-a-pas-assiste-au-dialogue.html