Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : L'Equateur veut que le Venezuela assiste au Sommet des Amériques

21 Février 2018, 17:53pm

Publié par Bolivar Infos

 

La vice-présidente de l'Equateur, María Alejandra Vicuña, considère que le Venezuela doit être au Sommet des Amériques qui se déroulera au Pérou en avril et condamne toute « ingérence » dans la crise au Venezuela : « Il est important que le Venezuela soit présent pour entendre les différentes positions et surtout les recommandations et les suggestions. Nous, nous ne serons jamais sur la ligne de l'intervention, d'aucune sorte, encore moins l'intervention militaire, » a-t-elle dit mardi lors d'une interview accordée à EFE à Washington.

 

La vice-présidente de l'Equateur, en visite aux Etats-Unis jusqu'à vendredi, défend l'idée que le Venezuela doit être présent au grand rendez-vous des gouvernants américains « parce que c'est précisément là que les choses doivent être discutées, » dans « les lieux d'intégration régionale' et « pas nécessairement dans les médias. »

 

Le Pérou a annoncé il y a une semaine qu'il retirait son invitation au président vénézuélien Nicolás Maduro, une décision soutenue par les 12 pays du Groupe de Lima et par les Etats-Unis. C'est à dire un bloc de nations qui représente plus de 90% de la population américaine veut que le Venezuela reste pour la première fois hors de la réunion régionale des chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Argentine, du Brésil, du Canada, du Chili, de la Colombie, du Costa Rica, du Guatemala, du Honduras, du Mexique, du Panama, du Paraguay et du Pérou, plus les Etats-Unis.

 

Pour le moment, seuls Cuba, la Bolivie et l'Equateur, alliés de Caracas, ont exprimé leur opposition à l'exclusion de Maduro et aucun pays n'a menacé de ne pas y aller pour protester contre cette décision. Interrogée pour savoir si l'Equateur protestera ou fera pression pour que le Venezuela soit réintégré, la vice-présidente équatorienne a écarté les 2 options : « Nous, nous ne faisons pas de protestations ni de pressions sur les pays mais notre position est claire concernant le droit international. Le président Lenín Moreno a dit clairement que sans aucun doute, tous les pays doivent participer à un Sommet des Amériques. »

 

L'Equateur ne fait pas partie du Groupe de Lima qui s'est formé en 2017 après que l'impossibilité d'approuver des mesures contre le Venezuela à l'Organisation des Etats Américains (OEA) à cause du blocage des pays des Caraïbes ait été constatée : « Nous ne partageons pas les positions d'ingérence, nous condamnons toujours toute forme d'intervention dans les affaires domestiques des Etats, encore plus quand il s'agit d'interventions militaires, » a affirmé Vicuña quand on lui a demandé son opinion sur le Groupe de Lima : « Nous, nous respectons absolument la position des différents pays mais nous réaffirmons que le respect du droit international et le dialogue sont la meilleure façon de résoudre les conflits, » a-t-elle ajouté.

 

Sur ses diverses références à la ferme opposition de l'Equateur à une intervention militaire au Venezuela, la vice-présidente a évoqué les Etats-Unis : « L'ont dit publiquement non seulement leur président mais aussi des représentants du Gouvernement, » a-t-elle assuré pour souligner que « l' Amérique Latine a déjà été très ensanglantée quand on a utilisé des mécanismes d'intervention armée dans les affaires intérieures d'autres pays. »

 

Le Groupe de Lima et les Etats-Unis s'opposent à la convocation d'élections présidentielles au Venezuela pour le 22 avril car ils les considèrent comme anticipées et manquant de garanties, une position à laquelle l'Equateur ne se joint pas : « C'est une question qui regarde le peuple vénézuélien, évidemment, nous réclamons que ce soit le peuple, dans les urnes, qui choisisse son destin. Ce sera un choix des Vénézuéliens, qu'ils votent pour l'un ou l'autre des projets politiques. » L'Equateur soutient le processus de dialogue entre le Gouvernement et l'opposition en République Dominicaine et considère que « s'il n'a pas donné les résultats espérés cette fois, il ne doit pas être abandonné mais repensé. » « Les Vénézuéliens devront décider des processus qui sont menés à bien au Venezuela, nous seront très respectueux de cela. »

 

La vice-présidente de l'Equateur n'a pas d'ordre du jour bilatéral avec le Gouvernement des Etats-Unis pendant ce voyage centré sur des organismes multilatéraux et sur la communauté immigrée. Aujourd'hui, elle a participé à l'OEA au 90° anniversaire de la Commission Inter-américaine des Femmes (CIM) et de mercredi à vendredi, elle sera à New York où elle rencontrera le secrétaire général des Nations Unies António Guterres. En outre, elle aura des rencontres avec la communauté équatorienne qui a émigré à New York, la plus nombreuse de l'Equateur aux Etats-Unis et inaugurera les nouveaux locaux du consulat général du pays dans cette ville.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2018/02/20/ecuador-quiere-a-venezuela-en-la-cumbre-de-las-americas-y-rechaza-injerencias/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/02/venezuela-l-equateur-veut-que-le-venezuela-assiste-au-sommet-des-ameriques.html