Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela: Maduro évoque la réalité vénézuélienne en conférence de presse

16 Février 2018, 18:21pm

Publié par Bolivar Infos

 

 

Le président du Venezuela, Nicolás Maduro, a donné une conférence de presse internationale pour parler des divers aspects de al réalité vénézuélienne. Il a commencé son allocution en parlant de la restructuration de la dette publique, un processus qu'il a qualifié d'impeccable. Il a également déclaré que la capacité de production de PDVSA a été systématiquement affectée dans le cadre d'une stratégie qui cherche à laisser le pays sans ressources et il a dénoncé le fait que la menace d'embargo sur le pétrole faite par les Etats-Unis porte atteinte aux droits économiques internationaux et que le Venezuela ne restera pas les bras croisés.

 

Maduro: Si l'opposition ne s'inscrit pas, il y aura quand même des élections et un Président légitime.

 

Le président Nicolás Maduro a noté que si l'opposition vénézuélienne décide de ne pas s'inscrire pour les élections présidentielles du 22 avril, il y aura quand même des élections dans le pays et un chef de l'Etat choisi légitimement.

 

« Si l'opposition ne s'inscrit pas, que va-t-il se passer au Venezuela ? Il va y avoir des élections et il va y avoir un Président élu légitimement qui va gouverner le pays jusqu'en 2025, » a-t-il signalé lors d’une conférence de presse qu'il a donnée au Palais de Miraflores, siège du Gouvernement, à Caracas, avec des médias vénézuéliens et internationaux.

 

Ce ne serait pas la première fois que la droite vénézuélienne se retirerait d'élections. « Nous avons eu une opposition qui improvise et tout va mal quand elle le fait qui hurle à la fraude quand elle perd les élections, qui se retire quand elle sait qu'elle va perdre des élections, » a-t-il déclaré.

 

En 2005, à une semaine des élections législatives, alors que les sondages donnaient une énorme victoire aux forces chavistes, l'opposition s'est retirée.

 

« Nous, nous allons aux élections qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, avec l'opposition ou sans l'opposition, Ramos Allup, avec toi ou sans toi. Au Venezuela, il y aura des élections présidentielles et le peuple viendra voter par millions. Dans des élections, ce qui est important, c'est le peuple, »  s'est-il exclamé.

 

Garanties électorales

 

Le président vénézuélien a dit que les élections du 22 avril ont les garanties les plus larges et les plus complètes, comme cela avait été décidé avec l'opposition à la table de dialogue qui s'est tenue à Saint Domingue et où au dernier moment, les représentants de la contre-révolution ont refusé de signer.

 

« Je fais plus que respecter l'accord de la République Dominicaine et nous donnons des garanties larges, complètes, de l'inscription sur les listes électorales pendant 10 ans au niveau national et 15 ans au niveau international, d'observation électorale. Que l'ONU vienne et l'Amérique Latine et les Caraïbes. »

 

Il s'agit, de plus, du même système électoral que celui avec lequel l'opposition a eu la majorité des députés aux élections législatives de 2015 et 4 gouverneurs d'états en octobre dernier.

 

« Ils se retirent et ils nous laissent la voie libre et nous, nous avançons, de façon responsable. »

 

Le président a montré les 3 documents sur lesquels tout le monde était d'accord pendant le dialogue : 1, celui du 2 décembre, 2, celui du 12 janvier, 3 celui du 6 février « qui est le même que le précédent. »

 

« Que va-t-il se passer avec l'opposition ? Il n'y a que Washington qui le sait, » a déclaré Maduro.

 

Ramos Allup, inscris-toi

 

Le président a appelé instamment les pré-candidats de l’opposition Henry Ramos Allup, Henri Falcón, Claudio Fermín et Julio César Pineda à s'engager dans les élections mais il a révélé qu'il préfèrerait être en compétition avec un candidat unique de la droite pour gagner loyalement.

 

« Ramos Allup, inscris-toi. Tu as un parti, un soutien, une carte. Nous allons être en compétition, donc et que celui qui a les voix du peuple gagne, » a-t-il dit.

 

Il a appelé Falcón à faire un débat

 

« Moi, j'aimerais que dans l'opposition, il n'y ait qu'un candidat parce que je veux gagner loyalement et par la grande porte. Ils connaissent les chiffres et je le dis avec humilité parce que ça m'a touché durement. Je crois que c'est la Présidence la plus dure de ces 200 ans de République et après 5 ans, j'en suis là, avec 3 élections gagnées (en 2017) à la force du poignet, avec effort. Je suis prêt à gagner les présidentielles le 22 avril par 10 millions de voix. Et je veux les gagner avec un candidat de l'opposition en face, loyalement. Celui qui gagne gagne. Celui qui perd reconnaît celui qui gagne, loyalement.

 

Maduro a ajouté que le Venezuela a besoin d'élections pour avoir la paix « et me mettre à travailler, le 23 (avril) dans le miracle économique dont le pays a besoin, d'équilibre. »

 

Le président Nicolás Maduro affirme qu'il assistera au Sommet des Amériques

 

Le président Nicolás Maduro a confirmé jeudi qu'il défendra la vérité du Venezuela au VIII° Sommet des Amériques qui aura lieu les 13 et 14 avril à Lima, la capitale du Pérou et il a montré la lettre d'invitation que lui a envoyée le Gouvernement péruvien.

 

A propos de la suggestion des Gouvernements de droite de ne pas participer à ce Sommet, Maduro a confirmé sa présence et il a affirmé que ce serait une bonne occasion pour défendre la vérité et la souveraineté du Venezuela.

 

Il a dénoncé le fait qu'après l'arrivée de certains Gouvernements, l'intolérance idéologique s'est imposée et il a déclaré que l'Amérique Latine est diverse « et la droite doit apprendre à coexister dans la diversité politique. »

 

Concernant la menace des Etats-Unis d'appliquer un blocus sur le pétrole du Venezuela, le chef de l'Etat a assuré qu'il y a d'autres marchés sur lesquels le Venezuela peut commercialiser son brut et les produits dérivés.

 

« L'embargos ur le pétrole annoncé par la presse étasunienne est une mesure illégale au regard du droit international. Ce serait l'une des erreurs les plus importantes en politique internationale que commettrait le président Trump. »

 

Il a aussi prophétisé une grande victoire aux élections présidentielles du 22 avril pour lesquelles il a évoqué à nouveau l'ouverture des bureaux de vote à l'étranger, par exemple au consulat à Miami, qui permet aux Vénézuéliens qui résident hors du pays de participer à la nouvelle fête de la démocratie.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2018/02/15/videos-el-presidente-nicolas-maduro-aborda-la-realidad-venezolana-en-rueda-prensa-internacional/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/02/venezuela-maduro-evoque-la-realite-venezuelienne-en-conference-de-presse.html